Vie Politique et Philosophique Index du Forum
Vie Politique et Philosophique
Forum en vue de débattre de l'actualité politique…Échanger les idées et les opinions en toute sérénité, loin du tumulte ambiant.
Répondre au sujet
Le Quartar.
Silliana


Inscrit le: 13 Fév 2014
Messages: 474
Répondre en citant
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revue du message précédent :

Amaryllis a écrit:
Bonjour à tous


Merci Silliana,effectivement j'ai vu un reportage aux infos,pour 180 euros par mois,des Népalais et autres esclaves des nouveaux temps travaillaient plus de 12 heures par jour,sous  des températures de 42° et ensuite des bus les reconduisaient dans des lieux non climatisés et insalubres...Beaucoup sont morts et pas de mort naturelle...Et pourquoi? L'argent roi ? Je crois que tous les pays qui doivent participer à cette coupe du monde devraient boycotter...Et Michel Platini m
e déçoit beaucoup 


J'ai aussi vu ce reportage , les fameux cerceuils rouge ....., et cet homme revenu avec une jambe menaçant le gangrène , malgré cela beaucoup y vont .
Des Français y sont parti aussi afin de faire fortune , résultat ils ne peuvent revenir .
Le Quartar.
Silliana


Hors ligne

Inscrit le: 13 Fév 2014
Messages: 474
Localisation: Nord
Féminin Cancer (21juin-23juil) 猪 Cochon
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,03
Répondre en citant
Les épouses de quatre Français sans visa de sortie du Qatar ont appelé à l'aide les autorités françaises lundi, poussant un "cri de colère", selon leur avocat Frank Berton, qui qualifie ces hommes de "séquestrés". "C'est un cri de douleur de ces femmes et un cri judiciaire", a déclaré Me Berton devant des journalistes réunis à son cabinet à Lille. L'avocat avait dénoncé samedi la situation de quatre Français victimes, selon lui, d'abus de confiance et d'escroquerie, de chantages en échange d'un visa de sortie du territoire, obligatoire dans le pays.

"Ils pensaient qu'on allait se décourager", a dit Johanna Belounis, épouse de Zahir Belounis, un footballeur franco-algérien parti jouer au Qatar en 2007. Il attaque en 2013 son club qui ne lui verse plus son salaire depuis 21 mois, mais on lui explique qu'il doit retirer sa plainte pour obtenir un visa de sortie. Pour Isabelle Marongiu, dont le mari est un entrepreneur qui a créé une société avec un Qatari, son mari est un "vieux jouet sur une étagère" que le Qatar aimerait bien jeter. Après qu'il a investi plus de deux millions d'euros, ses partenaires ont exigé de reprendre ses parts gratuitement. Jean-Pierre Marongiu a tenté de s'enfuir du Qatar en kayak, arrivant à Bahreïn où les autorités françaises l'ont remis à leurs homologues locaux, qui eux-mêmes l'ont livré aux gardes-côtes qataris.

"Le pot de terre contre le pot de fer"
Frank Berton a exprimé le souhait "que les autorités françaises se bougent". Dans une réponse lors d'un point de presse électronique, le Quai d'Orsay a dit que l'ambassade de France à Bahreïn "a tenté de le dissuader de rejoindre illégalement Manama pour se rendre à Nice, rappelant qu'une ambassade ne peut aider un de ses ressortissants à se soustraire à la justice". "L'ambassade de France au Qatar, de même que l'ambassade de France à Bahreïn, a toujours répondu aux sollicitations de M. Marongiu comme elle porte assistance à tout ressortissant français qui fait appel à ses services consulaires. Elle lui a apporté toute l'aide consulaire nécessaire et elle continuera de le faire", a affirmé le Quai d'Orsay.

Un autre chef d'entreprise Nasser Al-Awartany et un entraîneur de football Stéphane Morello sont également représentés par l'avocat français, qui doit se rendre à Doha pour rencontrer les quatre hommes début septembre. Les quatre épouses étaient soutenues lundi par Abdeslam Ouaddou, ancien footballeur de Valenciennes et Nancy, qui s'était retrouvé "coincé" au Qatar dans des conditions similaires. "Mon cas est à la Fifa, qu'elle fasse un exemple pour montrer que ce n'est pas le Qatar qui décide", a demandé le joueur.

Me Berton a annoncé qu'une plainte au pénal serait déposée. Parmi les sponsors des quatre hommes, qui s'étaient portés garants pour leur venue au Qatar, se trouvent plusieurs membres de la famille royale. "On sait bien que c'est le combat du pot de terre contre le pot de fer. [...] C'est parce que c'est au Qatar qu'on n'en parle pas", a dit l'avocat.


Le Quartar.
Silliana


Hors ligne

Inscrit le: 13 Fév 2014
Messages: 474
Localisation: Nord
Féminin Cancer (21juin-23juil) 猪 Cochon
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,03
Répondre en citant
atini influencé par Bin Hammam ?
Si la Fifa s’empresse de vouloir clore le dossier Qatar 2022, puisque l’instance a annoncé la fin de l’enquête menée par la chambre d'investigation de sa commission d'éthique sur l'attribution de la Coupe du monde à l’émirat d’ici une semaine, on se demande bien ce qu’il en ressortira de crédible. Car jour après jour, de nouvelles révélations fusent. Après celles du Sunday Times le week-end dernier, c’est le Daily Telegraph qui dégaine ce mardi. Et annonce une possible corruption de… Michel Platini, le président de l’UEFA, lui-même ! En cause, un petit déjeuner dit secret entre l’ancien numéro 10 des Bleus et Mohamed Bin Hammam, ex-président de la Confédération asiatique de football (AFC), mais surtout corrupteur multirécidiviste, condamné et exclu à vie de la Fifa dans le cadre d’un autre scandale, celui de l’achat de voix pour l’élection à la présidence de l’instance… Bin Hammam était auparavant l’un des principaux lobbyistes de la candidature qatarie.

La rencontre entre Bin Hammam et Platini aurait eu lieu au matin du désormais célèbre déjeuner à l’Elysée en novembre 2010 sous l’autorité du président français d’alors, Nicolas Sarkozy, et en présence du fils de l’émir, Tamin bin Hamad al-Thani, premier ministre du petit état. Ce déjeuner, quelques jours avant le vote désignant officiellement le Qatar comme pays hôte du Mondial en 2022, a depuis fait grincer des dents jusqu’au plus haut sommet de la Fifa, Sepp Blatter rappelant opportunément qu’un tel rendez-vous était pour le moins inapproprié. Le Telegraph rappelle également que depuis, Laurent Platini, le fils de Michel, a pris la tête de l’équipementier sportif qatari Burrda Sport (indirectement via une société basée en Suisse, puisque Burrda appartient à QSI, le fonds souverain qatari propriétaire du PSG), qui a débarqué avec fracas dans le monde du sport professionnel (RC Toulon en rugby, OGC Nice ou encore fédération belge en football). 
Plusieurs pays touchés
Parmi les documents à charge dévoilés contre Bin Hammam (lettres et emails notamment), on trouve la panoplie complète du parfait petit corrupteur : accord sur le gaz concernant la Thaïlande pour orienter le vote du président de la fédération locale Worawi Makudi, fourniture de véhicules auprès des membres asiatiques de la Fifa, ou encore petits arrangements concernant les familles des votants. Les accusations du Sunday Times le week-end dernier, qui avait indiqué que plus de 3,7 millions d’euros en tout avaient été versés auprès des acteurs du vote, démontraient déjà l’ampleur de la fraude présumée.
Un nouveau vote évoqué
Toutes ces charges à l’encontre du vote victorieux pour le Qatar amène de plus en plus d’acteurs du dossier à inviter la Fifa à un nouveau vote. Les anciennes candidatures battues alors, tels l’Australie et les Etats-Unis, ont annoncé suivre le dossier attentivement, et n’ont pas exclu de retenter leur chance si un nouveau processus était engagé. «Laissons place aux émotions» s’est contenté pour sa part de commenter Sepp Blatter, lundi soir. Il parlait alors plus sûrement du Mondial à venir au Brésil que des remous encore à venir autour du Qatar.


Le Quartar.
incredible


Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2014
Messages: 237
Masculin
Point(s): 201
Moyenne de points: 0,85
Répondre en citant
"Et partout le monde bouge
Et partout le monde éclate
Là où régnait le silence
Certains font porter leur voix
Sur les remparts du royaume
Là où ne régnait que l'Or"
François Béranger, protest singer français



_________________
Messe sauna incorporé savon
Le Quartar.
Silliana


Hors ligne

Inscrit le: 13 Fév 2014
Messages: 474
Localisation: Nord
Féminin Cancer (21juin-23juil) 猪 Cochon
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,03
Répondre en citant
 

Dans la stratégie d'influence de ce micro Etat richissime, la France occupe une place à part. La simple addition des liens établis en France par le Qatar et des intérêts acquis a pourtant de quoi inquiéter.



La chaîne de télévision qatari Al-Jazeera vient d'acquérir une grande partie des droits de retransmission de la Ligue des champions pour les saisons courant de 2012 à 2015. Nous republions à cette occasion cet article d'Eric Leser de juin 2011 sur la façon dont le petit Etat achète la France.





Le Qatar qui vient de racheter la majorité du capital du PSG, qui intervient militairement aux côtés des Occidentaux en Libye et qui organisera la Coupe du monde de football en 2022 est à peine un Etat. Etabli sur une petite presqu'île de 11.437 km2, un peu plus grande que la Corse, à l'est de l'Arabie saoudite, son territoire désertique est invivable l'été quand les températures oscillent entre 40 et 50 degrés.



L'émirat a obtenu son indépendance en 1971. Il compte 1,5 million d'habitants dont 200.000 seulement sont des citoyens qataris. Leur revenu par tête est tout simplement le plus élevé de la planète. Ils ne payent pas d'impôts, disposent de transports et d'un système de santé gratuits et pour la plupart n'ont tout simplement pas besoin de travailler, la main d'œuvre immigrée est là pour cela.



La vraie raison de la notoriété et du poids économique et politique de ce micro Etat se trouve sous la terre et sous la mer: le pétrole et plus encore le gaz naturel dont ce pays est le troisième producteur au monde. Cela permet au Qatar de gérer le plus grand fonds souverain de la planète, QIA (Qatar Investment Authority), dont les avoirs des différentes entités approchent les 700 milliards de dollars. Les Qataris sont riches à la naissance et assez rapidement inquiets. 

 

Alternance de coups d’Etat



Leur obsession est de préserver et protéger ce qu'ils ont, c'est-à-dire l'indépendance et l'existence même d'un Etat féodal dirigé par un émir qui change au gré des coups d'Etat. Le dernier en date, en juin 1995, a permis à l'actuel émir, Hamad bin Khalifa al-Thani, de déposer son père qui était en vacances en Suisse et qui lui-même avait chassé son cousin du pouvoir en février 1972.



Il a failli y avoir un autre coup d'Etat en juillet 2009, mais il a échoué. «Les Qataris s'achètent en permanence des assurances-vie ou ce qu'ils croient être des assurances-vie, explique un banquier français installé depuis des années à Doha, la capitale de l'émirat. Ils ne font pas dans la finesse et dans la subtilité, mais ils sont très forts. Ils pensent non sans raison que tout s'achète.»



La survie étant sa préoccupation permanente, le Qatar cherche sans cesse des alliés, des obligés et toute forme de reconnaissance: diplomatique, économique, financière, et sportive... Il est le conseiller, le financier, le partenaire, l'intermédiaire de tout le monde ou presque: des Etats-Unis et d'Israël, de l'Arabie saoudite et de l'Iran, de l'Autorité palestinienne, du Hamas, de la Grande-Bretagne, de la France, de la Syrie, du Liban…



Le Qatar a eu l'habileté de se doter d'une arme de politique internationale exceptionnelle, la chaîne de télévision d'information continue la plus influente du monde musulman, al-Jazeera. Elle couvre tous les pays, sauf un… le Qatar. Et sa bienveillance plus ou moins grande avec les régimes dépend aussi parfois des intérêts de l'émir comme le montrent certaines dépêches secrètes, révélées par Wikileaks, de la diplomatie américaine.



L’addition des biens acquis ne gêne personne



Dans la stratégie d'influence du Qatar, la France occupe une place à part. D'abord parce que les Qataris la connaissent très bien: ses institutions, son personnel politique, ses entreprises, ses forces et ses faiblesses. Ils viennent pour bon nombre d'entre eux en France tous les étés quand ils fuient les grandes chaleurs. Le Qatar aime tellement la France, qu'il a décidé de se la payer... au sens propre.



De se payer sa classe politique, ses grandes entreprises, sa fiscalité, ses grandes écoles, son patrimoine immobilier, ses footballeurs… Et cela ne semble gêner personne. La simple addition des liens établis en France par le Qatar et des intérêts acquis a pourtant de quoi inquiéter.



Car le Qatar n'est pas vraiment un pays fréquentable. C'est une monarchie absolue construite sur une rente. Il n'y a pas de partis politiques et encore moins de démocratie. Le régime de l'émir est fragile même si les révolutions arabes semblent ne pas l'avoir affecté. Il est très difficile d'obtenir des informations sur la tentative de coup d'Etat de juillet 2009. Des militaires de haut rang alliés à une puissance étrangère auraient été arrêtés avant de passer à l'acte.



Doha fait preuve d'une attitude pour le moins ambiguë à l'égard de l'islamisme chiite iranien et plus encore sunnite. C'est le seul pays wahhabite en-dehors de l'Arabie saoudite. C'est un pays où plus des trois quarts des résidents ne sont pas des nationaux et où les minorités iranienne, chiite, pakistanaise, immigrés de pays arabes, pourraient un jour se révolter, prendre le pouvoir, agir pour une puissance étrangère.



Alors Doha tente de jouer un jeu diplomatique subtil consistant à être dans tous les camps en même temps. En février 2010, le Qatar aurait signé un pacte de défense avec la Syrie et l'Iran tout en ayant sur son sol une base militaire américaine depuis la première guerre du Golfe.



Le Qatar a été l'organisateur avec le président syrien Bachar el-Assad, de la visite triomphale de Mahmoud Ahmadinejad, le président iranien, au Liban en juillet 2010. L'émir du Qatar s'est rendu en Israël lors d'une visite secrète en mars 2010. Et selon toujours des sources Wikileaks, le Qatar fait preuve d'un considérable laxisme concernant le financement du terrorisme à partir de son sol.



Tout cela n'empêche pas nos hommes et nos femmes politiques de se succéder en rangs serrés au Qatar. On peut citer pêle-mêle parmi les habitués des séjours à Doha: Dominique de Villepin, Bertrand Delanoë, Philippe Douste-Blazy, Rachida Dati, Ségolène Royal, Fadela Amara, Claude Guéant, Jean-Louis Debré, Gérard Larcher, Hubert Védrine, Frédéric Mitterrand, Hervé Morin, Jean-Pierre Chevènement, Dominique Baudis, Jack Lang…



Un pays pas fréquentable, mais très fréquenté par les politiques français



Trois semaines après son élection en 2007, le premier chef d'Etat arabe reçu à l'Elysée par Nicolas Sarkozy était l'émir Hamad bin Khalifa al-Thani. Un mois et demi plus tard, le 14 juillet 2007, il assistait au défilé sur les Champs-Elysées au côté du président de la République. Les liens étroits tissés par Nicolas Sarkozy avec l'émir quand il était ministre de l'Intérieur et faisait former les forces de l'ordre qataries ont été fructueux.



Cela s'est traduit, pour la partie visible, par le rôle déterminant du Qatar dans la libération en juillet 2007 des infirmières bulgares détenues en Libye par Kadhafi et plus récemment par la participation symbolique du Qatar à l'intervention militaire occidentale contre le même Kadhafi, seul pays arabe à le faire.



Illustration toutefois du double jeu permanent du Qatar, l'émirat a aussi joué un rôle dans l'affaire al-Megrahi, la libération en août 2009, soi-disant pour raisons médicales, de l'un des auteurs libyens de l'attentat de Lockerbie.



Parmi les actuels et anciens membres du gouvernement, Claude Guéant en tant qu'envoyé spécial de Nicolas Sarkozy, Rachida Dati dont la sœur travaille pour le procureur général du Qatar et Fadela Amara ont multiplié les voyages dans l'émirat. A une époque, quand elle était Garde des sceaux, Rachida Dati se rendait jusqu'à deux ou trois fois par mois au Qatar.



Le Qatar soigne Sarkozy, mais pas seulement: des proches de Chirac (qui en tant que président de la République s'était rendu 9 fois en visite officielle à Doha) et des socialistes bénéficient aussi de son attention et de ses faveurs.



Le Qatar est le principal client du cabinet d'avocat de Dominique de Villepin. Le contrat stipulerait que les déplacements de l'ancien Premier ministre de Jacques Chirac à Doha se font dans les avions de l'émir. Ségolène Royal s'est elle vu offrir un dîner en son honneur à l'ambassade du Qatar le 27 mars 2008.



La bataille d’Areva et les réseaux Sarkozy



Autre démonstration du poids de l'émirat dans la vie politique française, il a obtenu le vote à l'Assemblée et au Sénat au début de l'année 2008 d'un statut fiscal exorbitant pour ses investissements en France. Les investissements immobiliers ne sont pas imposables sur les plus-values et les résidents qataris en France ne payent pas l'ISF pendant leurs cinq premières années de présence. Le groupe d'amitié entre la France et le Qatar compte 49 députés à l'Assemblée nationale...



Le Qatar a passé des accords de défense avec la France qui assure la formation des marins de sa flotte de guerre et de ses policiers et lui a fourni une grande partie de son matériel militaire, notamment des mirages 2000. Le Qatar a obtenu ou veut obtenir l'ouverture d'antennes à Doha de quelques-unes de nos plus prestigieuses grandes écoles comme HEC, Saint-Cyr ou l'Ecole nationale de la magistrature.



Les grandes entreprises françaises sont évidemment très présentes à Doha, notamment dans la défense et l'énergie: Total, GDF-Suez, EDF, Veolia, Vinci, Air Liquide, EADS, Technip… ont raflé des contrats importants. Mais le Qatar est aussi et avant tout un investisseur. Le fonds souverain du Qatar est actionnaire ou cherche à le devenir, de groupes stratégiques comme Lagardère (défense et presse), Veolia environnement (services collectifs), Suez (énergie, services collectifs), Vinci (BTP), et du coté des tentatives répétées CMA CGM (shipping) et surtout Areva (nucléaire).



La partie qui s'est jouée il y a quelques mois autour du capital d'Areva illustre bien le poids et l'ambition des Qataris en France et la façon dont ils procèdent et dont leurs réseaux fonctionnent. En l'occurrence, ils ont joué sur les liens étroits et anciens entre Claude Guéant, alors secrétaire général de l'Elysée, François Roussely, président du Crédit Suisse France et Henri Proglio, PDG d'EDF et proche de Nicolas Sarkozy.



Ces trois hommes se connaissent très bien. François Roussely a précédé Claude Guéant à la direction de la police nationale et Henri Proglio à la présidence d'EDF. François Roussely a été chargé par le gouvernement de rédiger un rapport sur l'avenir du nucléaire et, ce qui ne semble gêner personne, conseille le Fonds souverain du Qatar qui est client et actionnaire du Crédit Suisse et souhaite ardemment entrer dans le capital d'Areva.



Paris, la tête de pont qatarie







Il a fallu une intervention conjointe du Premier ministre François Fillon, de la ministre de l'Economie Christine Lagarde et d'Anne Lauvergeon, la présidente d'Areva, pour empêcher in extremis l'entrée à la fin de l'année 2010 du Qatar dans le capital du fleuron français du nucléaire.



«Avec les Qataris, c'est toujours du donnant-donnant, explique sous le couvert de l'anonymat un Français qui a longtemps vécu au Qatar, connaît bien la famille régnante et a vu défiler à Doha une bonne partie de la nomenklatura française. Parfois, il y a un grain de sable in extremis comme dans l'affaire Areva, mais c'est l'exception, ils préparent bien leurs coups.»

 




L'immobilier donne également une bonne mesure de l'influence qatarie. L'émir possède un palais de 4.000 m2 à Marnes-la-Coquette (Hauts-de-Seine) et l'hôtel d'Evreux, place Vendôme ainsi que deux autres hôtels particuliers attenant. Le fonds souverain détient à Paris des hôtels de luxe (Majestic et Royal Monceau).



Mais ce sont les travaux du frère de l'émir lors de la restauration de l'hôtel Lambert, joyau du XVIIe siècle situé sur l'île Saint-Louis, racheté en 2007 aux héritiers du baron Guy de Rotschild, qui ont fait un peu de bruit. Des travaux considérables et illégaux qui ont provoqué une polémique. Pour y mettre fin, Christine Albanel, alors ministre de la Culture, n'avait pas saisi la Commission nationale des monuments historiques, mais un Comité scientifique… créé spécialement.



Et pour finir donc le sport et le football qui pour le Qatar semblent être le moyen idéal pour obtenir enfin la reconnaissance et le statut qu'il cherche frénétiquement. Le recrutement de Zinedine Zidane pour plusieurs millions d'euros afin vanter les mérites de la candidature à la Coupe du monde de football de 2022 du plus petit pays au monde l'ayant jamais organisé — qui ne s'est jamais qualifié pour cette compétition et de surcroit à un climat inadapté à la pratique de ce sport en été… — a été couronné de succès.



La controverse qui a suivi et les lourds soupçons de corruption de la Fifa n'y ont rien changé. Après le Royaume-Uni, l'Allemagne à son tour vient pourtant de contester le choix du Qatar et demande que la candidature soit rééxaminée. Peu probable.



L'intérêt du Qatar pour le football ne s'arrête pas à l'organisation de la Coupe du monde et à l'achat pour ses clubs de joueurs européens en fin de carrière payés à prix d'or. Les clubs de football européens deviennent aussi des proies, celui de Malaga en Espagne, le FC Barcelone dans une moindre mesure, et donc maintenant le Paris Saint-Germain, le seul grand club de la capitale française dont Nicolas Sarkozy est un supporter affirmé. Il se dit de façon insistante que l'Elysée n'aurait d'ailleurs pas ménagé ses efforts pour convaincre l'émir de donner au PSG les moyens de nouvelles ambitions. Mais quelle en sera la contrepartie?


Le Quartar.
incredible


Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2014
Messages: 237
Masculin
Point(s): 201
Moyenne de points: 0,85
Répondre en citant
Eh ben, c'est du propre (t'as pas cent balles ?)...
Merci Silliana pour cette recherche de vérité ...



_________________
Messe sauna incorporé savon
Le Quartar.
incredible


Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2014
Messages: 237
Masculin
Point(s): 201
Moyenne de points: 0,85
Répondre en citant
Une parenthèse nocturne après le documentaire sur la découverte de l'armée des soldats en terre cuite, en Chine, et j'y ajoute les pyramides, les palais ... Combien d'eslaves, d'ouvriers exploités, de sacrifices humains pour ces constructions ... plus trop envie de m'extasier..



_________________
Messe sauna incorporé savon
Le Quartar.
Silliana


Hors ligne

Inscrit le: 13 Fév 2014
Messages: 474
Localisation: Nord
Féminin Cancer (21juin-23juil) 猪 Cochon
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,03
Répondre en citant
Des cèdres lui donnent un air de colline verdoyante. Les alentours ne sont que champs de maïs et de blé. Seul le souffle du vent brise le silence. J’atteins le sommet du monticule désert. J’ai soudain la gorge nouée. Sous mes pieds repose depuis 2 200 ans le premier empereur de Chine, Qin Shi Huangdi, aussi connu en Asie que Jules César en Occident. En plein milieu d’une nécropole enfouie faisant six fois le parc du Mont-Royal, dont les archéologues n’ont jusqu’ici déterré que l’avant-poste!

La mise au jour du tombeau de l’empereur s’annonce comme le défi archéologique des prochaines années. Mais pour l’instant, je suis bien seul sur ma colline…

Sur les milliers de touristes qui viennent chaque jour au musée du village de Xiyang, en banlieue de Xi’an, au centre de la Chine, bien peu se tapent les 25 minutes de marche jusqu’à la butte. Il n’y a pas assez à voir. Surtout après avoir visité ce qui constitue la « huitième merveille du monde », selon les Chinois: trois fosses, découvertes en 1974, contenant 8 000 soldats de terre cuite, grandeur nature, représentant l’armée de l’empereur Qin Shi Huangdi (prononcer « tchin che rhou-agne-di »), qui a régné de 221 à 210 avant Jésus-Christ! 


Photo : Jrwooley6 / Flickr

Cette armée de statues, la plus grande découverte archéologique du 20e siècle, ne serait que la garde veillant sur la nécropole. « Nous supposons que Qin Shi Huangdi s’est fait enterrer avec une reproduction complète de son gouvernement: pas seulement son armée, mais aussi sa cour, ses fonctionnaires, ses concubines », dit Duan Qingbo, qui dirige l’équipe d’archéologues sur le site.

Mettre à découvert la sépulture nécessitera des millions de dollars et des équipes monstres, prévoit l’archéologue. « Lorsque le gouvernement chinois décidera d’aller de l’avant, l’attention du monde entier sera dirigée sur les fouilles », dit-il. Mais pour le moment, « la Chine ne possède ni la technologie ni l’expertise nécessaires pour ouvrir ce tombeau ».

En accédant au trône du royaume de Qin, à l’âge de 12 ans, Qin Shi Huangdi (« premier empereur de Qin ») hérita d’une armée d’un million d’hommes, une puissance qui ne sera surpassée que par celle de Napoléon, 20 siècles plus tard. De conquête en conquête, l’empereur bâtit un empire couvrant en gros la Chine actuelle, à l’exception des provinces du Tibet et du Xinjiang, à l’extrême ouest. C’est lui qui fit ériger la Grande Muraille, pour défendre sa frontière nord des barbares. Un projet extravagant, insensé. Comme son tombeau. Vu du ciel, le chantier de cette sépulture devait ressembler à un nid de fourmis géant. Sa construction, qui a duré 36 ans, aurait nécessité le travail forcé de 700 000 paysans!


Photo : WikiCommons

Lorsqu’il en parle, Duan Qingbo, un grand Chinois dans la quarantaine, a le regard brillant d’un gamin le matin de Noël. Sur son ordinateur portable, il me montre une coupe verticale du tombeau, dessinée selon ses estimations. Celui-ci se trouverait à 31 m au-dessous du sol, aussi profond qu’un garage souterrain de huit niveaux. Imaginez deux patinoires de hockey mises bout à bout et desquelles s’élèveraient des colonnes de 12 m de hauteur, et vous aurez une idée de la taille de l’ensemble!

La seule description de cette tombe vient du livre Shiji (mémoires historiques), de l’historien Sima Qian, écrit un siècle après la mort de l’empereur. Le récit relève de la science-fiction. Le cercueil de Qin Shi Huangdi aurait été placé au centre d’une maquette de son empire. Les deux grands fleuves de Chine, le Jaune et le Yangzi, seraient représentés par… deux rivières de mercure. Un ingénieux mécanisme ferait circuler le métal pour recréer les courants! La tombe serait protégée des pilleurs par les vapeurs mortelles du mercure, mais aussi – on n’est jamais trop prudent – par un système d’arbalètes au déclenchement automatique. La voûte serait incrustée de perles symbolisant le soleil, la lune, les étoiles.

Pure fantaisie? C’est ce que croyait l’archéologue Wang Xueli, l’un des plus grands experts de la nécropole, avant d’étudier la composition chimique du sol sous le monticule, en 1981. Il a trouvé du mercure, beaucoup de mercure. « Nous avions des taux jusqu’à 100 fois plus élevés que la normale », dit l’archéologue, qui a travaillé 14 ans sur le site.

À Xi’an (prononcer « chi-anne »), l’appartement du vieil homme aujourd’hui à la retraite est rempli de livres sur Qin Shi Huangdi et son tombeau, dont certains qu’il a coécrits. Il en ouvre quelques-uns, me montre des dessins, des graphiques, des cartes. Certains objets découverts jusqu’ici montrent une technique avancée pour l’époque, dit-il. Un exemple: les armes de bronze trouvées sur les soldats de terre cuite étaient chromées, alors qu’en Europe le procédé de l’oxyde de chrome n’a été mis au point, par le chimiste français Louis Nicolas Vauquelin, qu’en… 1797!

Depuis la découverte, en 1974, d’un soldat en terre cuite par quatre paysans désireux de creuser un puits, on a fouillé 180 fosses, dit l’archéologue en chef, Duan Qingbo. Pas question cependant que les journalistes en visitent une. C’est top secret! On y a trouvé, outre une vingtaine de statues de terre cuite représentant des personnages de la cour de l’empereur, des armures, des animaux de bronze, des chars et des squelettes de chevaux. « Posséder de nombreux chars était un signe évident de richesse », dit Duan Qingbo. L’empereur les a emportés avec lui dans la tombe. Comme si, dans 2 000 ans, on découvrait, enterrée près de Bill Gates, une collection de Mercedes-Benz!

Photo : Jrwooley6 / Flickr

Dans son laboratoire de l’Institut archéologique du Shaanxi, à 45 minutes de route de la nécropole, l’Allemand Uwe Herz scrute au microscope un cygne de bronze, grandeur nature, trouvé à quelques centaines de mètres du tombeau. Lui et ses cinq collègues du Römisch-Germanisches Zentralmuseum, à Mayence, sont les seuls étrangers à avoir accès aux objets trouvés sur le site. « Je ne connais rien de comparable, dit le conservateur. Pas même la grande pyramide de Gizeh, en Égypte. La pyramide, ce n’est qu’un tombeau. Ici, nous parlons d’une vaste nécropole, une ville souterraine où les découvertes archéologiques s’enchaînent les unes après les autres. »

La mise au jour du tombeau demanderait des investissements colossaux, explique-t-il. « Il ne s’agit pas seulement de financer des fouilles. Il faudrait aussi bâtir un musée pour pouvoir conserver tous les objets que l’on trouverait à l’intérieur. » Le Parti communiste chinois a d’autres soucis.

Duan Qingbo, le chef des opérations, admet que même si on lui donnait les fonds et les équipes nécessaires pour fouiller le tombeau, il ne saurait comment s’y prendre. « La tombe est scellée depuis des siècles. L’ouvrir modifierait automatiquement son environnement intérieur », dit-il. Exposées à l’oxygène, à la lumière et aux bactéries, les soieries et les fresques qu’on espère y trouver seraient détruites. « Lorsqu’on a trouvé les soldats de terre cuite, ils étaient tous peints. Mais peu de temps après qu’on les eut retirés du sol, la peinture s’est écaillée et est tombée », ajoute-t-il.

Ouvrir le tombeau maintenant serait irresponsable, affirme l’expert retraité Wang Xueli. « Les archéologues sont unanimes. Si nous ne pouvons pas faire un travail de qualité, mieux vaut laisser cette tâche à la prochaine génération. »

La solution, selon lui, serait d’introduire à l’intérieur du monument une caméra miniature, semblable à celles utilisées par les médecins pour les examens endoscopiques. Comme en médecine, cette intrusion coûterait moins cher qu’une opération à plus grande échelle et permettrait d’en apprendre beaucoup en ne causant que des dégâts minimes. NHK, la chaîne de télévision publique japonaise, a déjà proposé de financer cette entreprise pour les besoins d’un documentaire, mais les autorités chinoises ont refusé. « Nous avons des règlements stricts concernant le patrimoine national, explique Wang Xueli. Le gouvernement ne permet pas la collaboration avec les étrangers. » Les conservateurs allemands sont l’exception qui confirme la règle, au nom d’une entente de longue date entre leur musée et les autorités culturelles du Shaanxi.

« Avant la révolution communiste de 1949, les trésors de la Chine ont été pillés par les archéologues occidentaux », rappelle Duan Qingbo. Quelque 1,67 million d’artefacts chinois – des porcelaines, des sculptures, des peintures – sont effectivement dispersés dans plus de 200 musées dans le monde, selon l’Unesco.

Quant au mausolée du premier empereur de Chine, la question se pose: lorsque les Chinois décideront d’aller de l’avant, trouveront-ils un tombeau vide, pillé des siècles plus tôt, comme ce fut le cas pour les pyramides d’Égypte?

« Les textes anciens indiquent que la sépulture a été profanée », dit Duan Qingbo. Si on les croit, le repos éternel de l’empereur a été plutôt court. À sa mort, raconte l’archéologue, les paysans se sont révoltés. Plus d’un million d’entre eux, soit 5% de la population de l’empire, avaient été réduits en esclavage pour bâtir la Grande Muraille et la nécropole. Ils seraient descendus dans la fosse où se trouvait l’armée de terre cuite et auraient volé la plupart des armes, brisant les statues sur leur passage. C’est dans cet état, en morceaux, que les archéologues ont trouvé ces dernières en 1974.

Selon Wang Xueli, les insurgés ne se sont pas rendus jusqu’à la chambre funéraire. « L’armée de terre cuite était enterrée à 6 m de profondeur. Se rendre à 31 m est beaucoup plus difficile. »

Vide ou pas, le tombeau sera d’un grand intérêt. C’est la pièce manquante du casse-tête que Duan Qingbo est en train de reconstituer. D’autres statues de terre cuite – 11 acrobates et musiciens et 12 scribes -, trouvées en 2000 dans deux fosses distinctes, lui ont permis de mieux comprendre la fonction de la nécropole. Comme les soldats, elles sont sculptées dans les moindres détails et présentent des formes et des visages uniques. Ces statues montrent mieux que n’importe quel livre la mode vestimentaire de l’époque, les coiffures, les armures, dit-il. « En voulant continuer à diriger son État dans l’au-delà, Qin Shi Huangdi nous a laissé un document inestimable: une photo de l’histoire. »


Le Quartar.
Herakles77


Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2013
Messages: 1 642
Localisation: 77
Masculin Cancer (21juin-23juil)
Point(s): 1 489
Moyenne de points: 0,91
Répondre en citant
Oui cest dur moi je suis désolé, je vois plus prés nos chomeurs et tous ne sont pas des faineants tres loin de la,alors il faudrait un peu se bouger pour ces francais



_________________
Philippe Terrier-salvinien
Le Quartar.
incredible


Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2014
Messages: 237
Masculin
Point(s): 201
Moyenne de points: 0,85
Répondre en citant
Sur la construction de la mairie de Godewaersvelde, Silliana ? Un petit mot ?  Very Happy



_________________
Messe sauna incorporé savon
Le Quartar.
Herakles77


Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2013
Messages: 1 642
Localisation: 77
Masculin Cancer (21juin-23juil)
Point(s): 1 489
Moyenne de points: 0,91
Répondre en citant
et l'Europe?



_________________
Philippe Terrier-salvinien
Le Quartar.
incredible


Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2014
Messages: 237
Masculin
Point(s): 201
Moyenne de points: 0,85
Répondre en citant
Angelo Scagliotti est la seule victime de la construction de la tour Eiffel ... 



_________________
Messe sauna incorporé savon
Le Quartar.
Silliana


Hors ligne

Inscrit le: 13 Fév 2014
Messages: 474
Localisation: Nord
Féminin Cancer (21juin-23juil) 猪 Cochon
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,03
Répondre en citant
incredible a écrit:
Sur la construction de la mairie de Godewaersvelde, Silliana ? Un petit mot ?  Very Happy


Je ne vois pas non , raconte ?


Le Quartar.
incredible


Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2014
Messages: 237
Masculin
Point(s): 201
Moyenne de points: 0,85
Répondre en citant
Bonjour Romi Silliana Smile J'avais remarqué que tu avais tout de go illustré mes propos sur l'armée de terre cuite, donc, ironiquement je l'avoue, j'évoque la mairie de Godewaersvelde, sans plus... Embarassed
Tu as le soleil, là haut, où c'était la grêle ?



_________________
Messe sauna incorporé savon
Le Quartar.
Silliana


Hors ligne

Inscrit le: 13 Fév 2014
Messages: 474
Localisation: Nord
Féminin Cancer (21juin-23juil) 猪 Cochon
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,03
Répondre en citant
Soleil 34 au soleil , pas de vent , les orteil bien écartelés en attendant le barbecue :fulgurance: Okay


Le Quartar.
Silliana


Hors ligne

Inscrit le: 13 Fév 2014
Messages: 474
Localisation: Nord
Féminin Cancer (21juin-23juil) 猪 Cochon
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,03
Répondre en citant
incredible a écrit:
Bonjour Romi Silliana Smile J'avais remarqué que tu avais tout de go illustré mes propos sur l'armée de terre cuite, donc, ironiquement je l'avoue, j'évoque la mairie de Godewaersvelde, sans plus... Embarassed
Tu as le soleil, là haut, où c'était la grêle ?


Ah dommage , je me réjouissais déjà d'apprendre quelque chose


Le Quartar.
Contenu Sponsorisé


Le Quartar.
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures  
Page 2 sur 3  

  
  
 Répondre au sujet