Vie Politique et Philosophique Index du Forum
Vie Politique et Philosophique
Forum en vue de débattre de l'actualité politique…Échanger les idées et les opinions en toute sérénité, loin du tumulte ambiant.
Répondre au sujet
Appartient-il aux politiques de discuter sur le contenu culturel ?
ZeM


Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2010
Messages: 1 375
Localisation: Laval
Masculin Scorpion (23oct-21nov)
Point(s): 1 466
Moyenne de points: 1,07
Répondre en citant
PublicitéSupprimer les publicités ?
Je viens de voir à l'instant, sur ma chaine info de prédilection, un débat (trop court) sur un film qui sort aujourd'hui (18 février 2015), American Sniper de Clint Eastwood.

Y était invité en plus d'un journaliste (dont je n'ai pas eu le temps de lire le nom (qu'il m'excuse), un sénateur centriste qui a, je l'ai appris lors de ce débat, écrit un courrier au Président de la République François Hollande à propos de ce film.

Selon cet article (je viens de rechercher pour être plus au fait vu que ce sénateur lors du débat n'a pas été très clair à la question de ce qu'il préconise "une fois qu'on l'a dit, que faire ?" telle était une des questions du présentateur.
Ainsi, selon cet article dont je reprends une partie (lire l'article en entier sera plus éclairant évidemment) :
http://www.huffingtonpost.fr/2015/02/18/american-sniper-clint-eastwood-pole…
Citation:

...
Dans sa lettre, rendue publique, Yves Pozzo di Borgo souhaite que le ministère de la Culture et le Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC), qui accorde les agréments et autorisations pour les œuvres cinématographiques, "auront l'intelligence d'être en phase avec le devoir d'unité nationale qu'à juste titre vous appelez de vos vœux" sans donner plus de précision.
...


Il évoquerait une possible stigmatisation, parle d'unité nationale et réclame... Bah euh, même à la télé, il arrive pas à être clair.

En tout cas, pour avoir vu quelques-uns de ses films même comme réalisateur, je doute fort que Clint Eastwood ait fait un film de dénigrement sur une communauté... Surtout que le thème, si je l'ai bien compris (mais bon, je suis pas sénateur ni ne travaille au ministère de la culture) en entendant le journaliste invité (que même le sénateur admettait -contradiction quand tu nous tiens) et à en lire divers articles serait le point de vue d'un sniper lors d'opérations militaires en Irak, et sa difficile réintégration dans le civil vu que la guerre doit laisser des marques indélébiles.

C'est alors la question que je me pose, si le ministère de la culture ou même la présidence d'une république doivent se prononcer sur les films, qui sont des oeuvres culturelles, où se trouvera la limite ?
Est-ce que faire un film qui pose son histoire et s'inspire de faits sur des conflits récents revient-il à stigmatiser cette population, et autorise de fait la "main-mise d'un ministère de la culture" sur ces oeuvres ? Est-ce que ça ne transformerait pas alors un ministère de la culture en ministère du politiquement correct (au bas-mot) ?

Mais en tout cas, je n'arrive pas à comprendre où veut en venir ce sénateur centriste... Ni par l'article (lien ci-dessus), ni même sa présence lors du mini-débat sur LCI (il n'a pas vraiment été clair).

Article sur le film en question :
http://lci.tf1.fr/cinema/news/american-sniper-que-vaut-le-nouveau-clint-eas…



_________________
Encumbered forever by desire and ambition
There's a hunger still unsatisfied

High Hopes; Pink Floyd
Visiter le site web du posteur
Appartient-il aux politiques de discuter sur le contenu culturel ?
Shlama


Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2015
Messages: 423
Féminin
Point(s): 1 942
Moyenne de points: 4,59
Répondre en citant
A bah il a pas du manifester pour la liberté d'expression  celui la . il s'appelle pas Charlie  .mais Charlot 



_________________
La vie est un mystère à vivre ,et non un problème
à résoudre

M.GANDHI
Appartient-il aux politiques de discuter sur le contenu culturel ?
ZeM


Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2010
Messages: 1 375
Localisation: Laval
Masculin Scorpion (23oct-21nov)
Point(s): 1 466
Moyenne de points: 1,07
Répondre en citant
Ce qui m'interpelle, c'est pourquoi une lettre au Président... Il a surement autre chose à faire que de s'occuper d'un film.

Déjà, la culture régentée par un ministère, je trouve ça limite... Mais si c'est dans le sens où il faut un contrôle en amont de la sortie d'un film (ou n'importe quelle oeuvre) pour vérifier par quel public il peut être visionné, alors il y a déjà quelqu'un qui s'en occupe. On ne voit pas un seul film au moment de sa sortie en salle qui n'a pas cette mention genre "tout public" ou "déconseillé au moins de # ans".

Alors c'est clairement pas la raison de la lettre...

Si on s'en réfère à l'extrait qui est dans l'article, il rappelle l'unité nationale et le fait qu'une partie de la population pourrait se sentir visée vu le contenu du film qui se déroule en Irak ?
Bah... Le film s'appuie sur une histoire vraie, qui a eu lieu dans un conflit réel il me semble ? Non ?

Alors si je suis ce raisonnement, il ne faudrait pas faire de film sur les conflits qui ont eu lieu -même encore maintenant- au risque de déplaire à une partie de la population ? À moins qu'un réalisateur qui souhaite parler d'une histoire (fictive ou réelle c'est peu important, on sait ce qu'est le cinéma) qui se déroule lors d'un conflit réécrive carrément la partie historique qui lui sert de décor ? Le public n'y comprendrait rien à cette oeuvre...

Ou alors, ce qui le gène, c'est que le film se déroule diu point de vue d'un soldat ? Bah si j'ai bien compris le speech du film, c'est plutôt intéressant comme point de vue... Parce que en tant que spectateur adulte et ayant toute ma tête, je sais d'une part que c'est du cinéma, même si ça s'appuie sur une histoire réelle, et qu'on me présente le point de vue d'un soldat en particulier... Donc c'est une narration plus en rapport avec une personne seule, unique...

Et si c'est ça qui gène, que ce soit le point de vue d'un soldat qui soit utilisé pour raconter l'histoire, je vois vraiment pas ce qu'il y a de mal à parler et à soulever la difficultés, les risques encourus par les soldats en temps de conflit ! Ainsi que les problèmes et conséquences (traumatismes) qui peuvent survenir à cause de ce travail très difficile que des ingrats ne veulent pas entendre parler.

Et si ce film évoque ça (je ne l'ai toujours pas vu), alors ça me va car j'ai toujours estimé qu'une oeuvre, cinéma ou autre, ne doit pas que me caresser dans le sens du poil, mais aussi faire réfléchir sr des sujets... Tant qu'on est averti du contenu et qu'on sait que ça peut nous déranger, ...bah, y'a pas qu'une salle. On nous l'impose pas...
...et en plus, on paye pas contrairement aux films français même si on les regarde pas; -> là c'est un vrai scandale !



_________________
Encumbered forever by desire and ambition
There's a hunger still unsatisfied

High Hopes; Pink Floyd
Visiter le site web du posteur
Appartient-il aux politiques de discuter sur le contenu culturel ?
Shlama


Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2015
Messages: 423
Féminin
Point(s): 1 942
Moyenne de points: 4,59
Répondre en citant
Shlama a écrit:
A bah il a pas du manifester pour la liberté d'expression  celui la . il s'appelle pas Charlie  .mais Charlot 




C'est justement parce-que ça part d'une histoire réelle que ça je doit pas  doublement être interdit .  demain on interdit quoi  et après demain on "oblige ou exige quoi ? Ça commence comme ça et ça fini  en  délation et interdiction de tout ce qui peut ne pas plaire a une poignée de petits dictateurs .
Remets tes cheveux en place zem sont tous dressés . 
T'inquiètes on va pas se laisser faire. :o



_________________
La vie est un mystère à vivre ,et non un problème
à résoudre

M.GANDHI
Appartient-il aux politiques de discuter sur le contenu culturel ?
Contenu Sponsorisé


Appartient-il aux politiques de discuter sur le contenu culturel ?
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures  
Page 1 sur 1  

  
  
 Répondre au sujet