Vie Politique et Philosophique Index du Forum
Vie Politique et Philosophique
Forum en vue de débattre de l'actualité politique…Échanger les idées et les opinions en toute sérénité, loin du tumulte ambiant.
Répondre au sujet
VTC, Uber taxis.
ZeM


Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2010
Messages: 1 372
Localisation: Laval
Masculin Scorpion (23oct-21nov)
Point(s): 1 463
Moyenne de points: 1,07
Répondre en citant
PublicitéSupprimer les publicités ?
Aujourd'hui, gréve des taxis qui sont pas contents contre la concurrence de Uberpop et autres VTC.

Pourtant, la concurrence est-elle vraiment un mal quand elle s'implante là où il y a un monopole ?

En plus, il ne faut pas perdre de vue que les taxis ont de moins en moins la confiance des clients, qui leur préfèrent à en lire les témoignages des systèmes de "covoiturage payant" moins chers et plus conviviaux.

Alors certes, ça peut poser le problème des charges sociales par ceux qui conduisent et font payer la course sans être déclarés... Ce qui vaut que l'état déclare ça illégal... Mais vaut-il mieux déclarer illégal et maintenir un monopole ou laisser ceux qui veulent entreprendre en prévoyant un terrain légal où il pourraient s'installer ?
C'est à dire revoir le système de licence surement archaïque (maintenu par le monopole et l'état) des taxis et créer un statut d'entrepreneur ou salarié pour ceux qui font payer la course que ce soit VTC, Uber ou taxi ? Obligeant les uns et les autres à évoluer dans un système de concurrence loyale ?

Ce problème des taxis est plutôt symptomatique de la France et des français... Un pays qui a beaucoup de mal à s'adapter au monde, aux évolutions et qui fait toujours appel à papa état pour maintenir des monopoles plus que datés... Car qui a dit que la conduite de passager était réservée à une licence achetée ? En quoi ce serait un gage de sécurité pour le passager (ce qui me semble le plus important), une garantie pour le consommateur ? Un chauffeur de taxi est quand même un chauffeur comme les autres, non ?

En attendant, voici un article qui expose un test des trois moyens; VTC, UberPop et taxis. Smile
http://www.leparisien.fr/economie/video-taxi-vtc-ou-uberpop-nous-avons-test…



_________________
Encumbered forever by desire and ambition
There's a hunger still unsatisfied

High Hopes; Pink Floyd
Visiter le site web du posteur
VTC, Uber taxis.
ZeM


Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2010
Messages: 1 372
Localisation: Laval
Masculin Scorpion (23oct-21nov)
Point(s): 1 463
Moyenne de points: 1,07
Répondre en citant
J'entends à l'instant Cazeneuve parler de l'interdiction d'UberPop en parlant d'état de droit… Ne serait-ce pas une interdiction
d'entreprendre ?

Et les violences des grévistes, c'est pas interdit ? C'est conforme et compatible à un état de droit ?

Et l'achat d'une licence (de taxi) ne fait pas le professionnalisme; on a les preuves aujourd'hui.
Un véhicule Uber visé par un pavé avec des passagers à bord :
http://video.lefigaro.fr/figaro/video/greve-des-taxis-un-pave-vise-un-uberp…

Le jour où je prendrai un taxi, il tombera autre chose que de la flotte. Je préfère encore me taper plusieurs centaines de bornes à pattes que de leur filer un centime.



_________________
Encumbered forever by desire and ambition
There's a hunger still unsatisfied

High Hopes; Pink Floyd
Visiter le site web du posteur
VTC, Uber taxis.
Alain38


Hors ligne

Inscrit le: 13 Mar 2015
Messages: 51
Masculin
Point(s): 71
Moyenne de points: 1,39
Répondre en citant
Pour moi le problème est surtout la lenteur de réaction de l'état. Quand Uber est arrivé en France, et qu'il a commencé à faire concurrence aux taxis, l'état s'est contenté d'attendre que la Justice décide si le service était ou non légal au regard du droit français. La légalité a été confirmée à l'exception de quelques exceptions (maraude interdite, non utilisation des places "taxis", etc.).  Et donc on s'est retrouvé dans une situation de concurrence déséquilibré. D'un côté Uber dont les chauffeurs empochent les courses, et se retrouvent avec une faible taxation globale de leurs revenus. De l'autre les taxis qui ont payé une "droit de plaque" très cher et paient des cotisations et autres charges.

Il appartient donc à l'état de décider (rapidement) sur quelle voie s'engager. Soit on maintient le monopole et dans ce cas il faut interdire des services comme Uber. Soit on laisse la concurrence se créer. Mais dans ce cas il faut la rééquilibrer par le remboursement des plaques de taxis, et l'alignement des charges des uns et des autres.

Les violences qu'on voit aujourd'hui sont justement lié à ce non-choix gouvernemental.


VTC, Uber taxis.
ZeM


Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2010
Messages: 1 372
Localisation: Laval
Masculin Scorpion (23oct-21nov)
Point(s): 1 463
Moyenne de points: 1,07
Répondre en citant
Les plaques n'ont pas été délivrées par l'état (les préfectures) moyennant finances; il y en a juste un nombre arrêté de disponibles. Ce qui fait que ce sont certains taxis ont commencer à les monnayer (un peu une façon de revendre une entreprise puisque là, c'est la licence qui fait l'entreprise et non son actif/passif).

Assez favorable à l'ouverture des marchés. Comme on peut le voir, c'est pas propre au taxis ce marché qui se développe. Les marchés de la proximité, de l'échange de service.
C'est aux états de créer un terrain favorable aux entrepreneurs, que les politiques cessent enfin de penser comme dans les 30 glorieuses, que c'est l'industrie qui créera les emplois de demain.
Les nouveaux marchés sont les emplois de service, donc les petites entreprises indépendantes (besoin d'un coup de main ponctuel ? on préfère maintenant appeler quelqu'un d'immédiatement disponible et souvent moins cher vu que c'est pas coordonné -mais ça c'est pas la faute du consommateur.



_________________
Encumbered forever by desire and ambition
There's a hunger still unsatisfied

High Hopes; Pink Floyd
Visiter le site web du posteur
VTC, Uber taxis.
Alain38


Hors ligne

Inscrit le: 13 Mar 2015
Messages: 51
Masculin
Point(s): 71
Moyenne de points: 1,39
Répondre en citant
ZeM a écrit:

Les plaques n'ont pas été délivrées par l'état (les préfectures) moyennant finances; il y en a juste un nombre arrêté de disponibles.



Ce "nombre arrêté" l'est bien par l'état non? Donc ce "droit de plaque", même s'il ne rapporte pas directement à l'état a été mis en place par lui. Rien ne l’empêchait d'augmenter un peu chaque année le nombre de plaques disponibles pour qu'il n'y ait pas de spéculation dessus. Auquel cas la situation actuelle serait bien moins tendue dans la mesure où on se retrouverait pas avec d'un côté des chauffeurs endettés pour des dizaines d'année du fait de l'achat de la plaque contre des "indépendants" n'ayant aucune mise de fond initiale à faire. Cette situation ne correspond donc en aucun cas à une "concurrence libre et non faussée". Il appartient donc de fait à l'état, garant du droit de l'équité économique, à résoudre la situation ainsi créée.


VTC, Uber taxis.
ZeM


Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2010
Messages: 1 372
Localisation: Laval
Masculin Scorpion (23oct-21nov)
Point(s): 1 463
Moyenne de points: 1,07
Répondre en citant
Ou de ne pas limiter le nombre, comme pour n'importe quelle entreprise non-règlementée... C'est là que je vois tout le problème. Le terrain n'a pas été rendu favorable aux entreprises en créant une multitude de professions règlementées alors que celles-ci devaient être concurrentielles dès le départ.

Les professions commerciales règlementées ne font que créer des systèmes de rentes et des corporatismes puisque la concurrence n'est pas possible. Et avec comme effet du manque de concurrence, on a tendance à s'endormir sur ses acquis et à ne plus voir les évolutions du marché.

J'ai vu une vidéo d'un débat sur Youtube où il y avait le président des taxis qui finissait par dire une chose (paraphrase) pour répondre à la question qui mettait en évidence que même là où Uber est légal, avec un paquet de contraintes en retour, les consommateurs vont quand même vers Uber "Si Uber devenait légal, vous verrez alors qu'on (les taxis) sait s'adapter à la demande du consommateur".
Si on y fait bien gaffe, on peut se demander pourquoi alors ils ne s'adaptent pas maintenant, même sans Uber, même sans concurrence au consommateur puisque ce sont eux les éléments vitaux de l'entreprise; les clients...

Tout le problème est donc bien là, c'est tout ce qui est profession règlementée l'est au delà du raisonnable au bas mot alors que ce sont des activités commerciales, de service ou artisanales qui devraient être soumises à concurrence.



_________________
Encumbered forever by desire and ambition
There's a hunger still unsatisfied

High Hopes; Pink Floyd
Visiter le site web du posteur
VTC, Uber taxis.
registe 1
Invité

Hors ligne

Répondre en citant
bein sur zem en plus cela permet de cree de l emploie


VTC, Uber taxis.
ZeM


Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2010
Messages: 1 372
Localisation: Laval
Masculin Scorpion (23oct-21nov)
Point(s): 1 463
Moyenne de points: 1,07
Répondre en citant
Bien d'accord Registe; la concurrence créé la diversité de l'offre, et ce choix offert au consommateur peut permettre des créations d'emplois.


Salut tout le monde ! Smile



_________________
Encumbered forever by desire and ambition
There's a hunger still unsatisfied

High Hopes; Pink Floyd
Visiter le site web du posteur
Pour une concurence loyale
Gustavo Woltmann


Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2017
Messages: 5
Masculin
Point(s): 5
Moyenne de points: 1,00
Répondre en citant
Bonjour tout le monde, je m'appelle Gustavo Woltmann. A mon avis l'ouverture d'un marché à la concurrence et à l’innovation est toujours une bonne chose pour économie , sur le long terme. Cependant cette concurrence doit être loyale envers tous les acteurs du marché. 


VTC, Uber taxis.
Contenu Sponsorisé


VTC, Uber taxis.
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure  
Page 1 sur 1  

  
  
 Répondre au sujet