Vie Politique et Philosophique Index du Forum
Vie Politique et Philosophique
Forum en vue de débattre de l'actualité politique…Échanger les idées et les opinions en toute sérénité, loin du tumulte ambiant.
Répondre au sujet
Vivre avec LA Peur aux ventre
registe 1
Invité

Hors ligne

Répondre en citant
PublicitéSupprimer les publicités ?
les temps que nous traversons la crise les attentats ,autant de stimulant pour entretenir se semtiment que represente la
peur
comment aborder les epreuves du aux evenements sans sombrer dans la sphicose
nous  controlerons tout se que vous ferez est entendre
autant de domaine t elle que le chomage
la creation dentreprise
ou le patrons pour son entrprise
ou le simple particulier


Vivre avec LA Peur aux ventre
ZeM


Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2010
Messages: 1 375
Localisation: Laval
Masculin Scorpion (23oct-21nov)
Point(s): 1 466
Moyenne de points: 1,07
Répondre en citant
Comment aborder les épreuves sans sombrer dans la psychose ? Ma méthode perso. est de relativiser...

Je m'explique car il ne s'agit aucunement d'amoindrir la portée et la gravité de l'actualité, mais de la scinder en "cases" -ce que ne fait pas, ou très peu les journalistes emballés qu'(ils sont par ce type d'actualité.


Il y a l'aspect de l'actualité proprement dite, et la lecture politique et sous l'aspect émotionnel. Ce que j'appelle relativiser, c'est ne pas prendre la lecture émotionnelle qui me semble très mauvaise conseillère, la plus mauvaise même je dirai.

Un exemple avec les dernières actualités, les sondages disent que la cote de l’exécutif remonte... sauf que en prenant un peu de recul, on se demande pourquoi ce qui est dit cette fois-ci n'a pas été fait depuis au moins janvier... Puisque cette situation était déjà connue.
Ce qui redonne aussi une autre perspective de la difficulté accrue du travail des personnels de terrain (policiers pour la sécurité, agents sociaux et recruteurs/entreprises pour la question chômage/crise, etc.). Eux sur le terrain et les politiciens en train de réfléchir à ce qui est intéressant électoralement.

Il est question maintenant de mettre en place ce qui était refusé avec force il y a quelques mois encore, et avec la quasi unanimité de l'assemblée (et des citoyens ?). Si c'est pas sous le coup de l'émotion, alors c'est une récupération politicienne ? Ou les deux ? Le politicien (et les journalistes ?) qui se sert de l'émotion populaire ?



_________________
Encumbered forever by desire and ambition
There's a hunger still unsatisfied

High Hopes; Pink Floyd
Visiter le site web du posteur
Vivre avec LA Peur aux ventre
registe 1
Invité

Hors ligne

Répondre en citant
oui il es evident depuis ce drame leur remonter dans les sondages d apres ce que j ecoute suffit t il d un drame pour leur permettre de repartir en campagne
les gents on t il besoin de se rassure autour d un grand discours tenu par les grand orateurs politiques
nous allons vous proteger
le mot protection est til employer pour rassembler autour d'un theme ou d'une idee que nous nous fesons d "une societe


Vivre avec LA Peur aux ventre
Alain38


Hors ligne

Inscrit le: 13 Mar 2015
Messages: 51
Masculin
Point(s): 71
Moyenne de points: 1,39
Répondre en citant
Bonjour,
Concernant les attentats, pour ma part je décode les évènements sans les journalistes. Ce qui me permet de me donner une lecture bien plus optimiste, et moins "événementielle". En effet je "m'étonne" du fait qu'il ai fallu faire venir une équipe de Belgique pour perpétrer les attentats. J'en conclus donc que si DAECH a été capable de créer des cellules de recrutement pour le départ en Syrie, elle n'est en fait pas capable de créer de cellule terroriste en France, et se limite à quelques individus "isolés". Car sinon, une attaque purement franco-française aurait eu bien plus de retentissement et aurait bien "mieux" attisé la haine inter-communautaires. De plus, je me rappelle qu'après le 11 septembre 2001 Al-Quaïda n'a plus été en capacité d'organiser de grands attentats. Ce qui me fait me demander si la série d'attentats 'Liban, France, Mali, Cameroun) ne serait pas plus un aveu de faiblesse que de force (genre "pour se rassurer sur sa capacité de nuisance).

Pour le chômage, il y a longtemps que j'ai abandonné la psychose. Car à mon âge (50ans) je sais que si je retombe au chômage je n'ai plus aucune chance de trouver du travail en France, vu la mentalité patronale nationale. Mais heureusement j'ai des contacts professionnels hors de France que je ferai alors jouer.

Et pour le reste je reste fataliste. Quand je prend la voiture je risque l'accident tous les jours. Cela ne m'empêche pas de sortir de chez moi. Le jour où je me fais tuer, ou handicaper gravement, ou ... c'est que cela devait m'arriver à ce moment là. En attendant (et même après si je ne suis pas mort), je vis en profitant de tous les petits bonheurs quotidiens.


Vivre avec LA Peur aux ventre
registe 1
Invité

Hors ligne

Répondre en citant
on vis en permanence avec la peur du lendemain attenta ,peur du chaumage, peur de prendre de bonne decision,peurdes charges social pour un petit artisan ectera peur de tout perdre a tout les etapes de sa vie
la peur est t'il semtiment normal depuis la nuit des temps se semtiment qui nous accompagne mais il faut aller audela de nous meme pour surmonter les epreuves


Vivre avec LA Peur aux ventre
Gaes


Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2016
Messages: 50
Localisation: Paris
Masculin
Point(s): 50
Moyenne de points: 1,00
Répondre en citant
zem a écrit:
Je m'explique car il ne s'agit aucunement d'amoindrir la portée et la gravité de l'actualité, mais de la scinder en "cases" -ce que ne fait pas, ou très peu les journalistes emballés qu'(ils sont par ce type d'actualité.

C'est une observation que je dirais juste, et qui souligne le manque de méthode des médias... Ce qui est un problème majeur, puisque les médias peuvent orienter l'opinion individuelle, et ainsi créer des phénomènes sociaux de plus grande empleur.... Simplement à cause d'un manque d'organisation. Il faudrait plus de transparence dans la méthode d'agir des journalistes, personnes qui sont au cœur de la diffusion de l'information ??






zem a écrit:
qui se sert de l'émotion populaire ?


 Pourquoi devrait-il impérativement y avoir des personnes qui se servent de l'émotion populaire ? Bon, en effet, les médias en profitent avec le sensationnalisme pour faire de l'audience. Mais de là à dire que cette émotion est planifiée, qu'elle est anticipée, calculée, manipulée, c'est peut être beaucoup.
Je ne vois que les acteurs politiques pour se reposer sur ces stratégies, mais je n'en connais aucun qui fut suffisament compétent pour avoir une telle planification, une telle anticipation des réactions émotionnelles du peuple.


Et ne venez pas prendre l'exemple de fascistes, de politiques d’extrême droite ou autre. En effet, on pourrait dire qu'il s'appuient sur de l'émotion, mais leur démarche est elle même causée par l'émotion du peuple. Ils n'anticipent rien, ils sont passifs face à des mouvements de masses dans la société dont ils sont l'objet (hitler par exemple).


Je crois que des manipulations de masses à grande échelle ne sont possibles que dans les livres de science fiction en fait.








registe a écrit:
on vis en permanence avec la peur du lendemain attenta ,peur du chaumage, peur de prendre de bonne decision,peurdes charges social pour un petit artisan ectera peur de tout perdre a tout les etapes de sa vie




Si tu as peur de l'attenta, c'est à cause des médias qui se saturent rapidement avec ça.... Mais une telle peur n'est pas réaliste : il y a une probabilité infime que tu sois concerné par un attenta.


Si tu as peur du chômage, c'est sûrement à cause de tes qualifications qui ne te permettent pas de travailler dans une branche stable (pas d'attaque personnelle, juste une remarque objective). Le problème, ce serait donc la formation à l'emploi. Formation à l'emploi dont l'efficacité dépend plus généralement de l'éducation. 


En fait, plus généralement, la peur dont tu parles dépend de ta connaissance sur les mouvements de ton environnement. Car quand on a peur de "tout perdre", c'est à mon avis quand on ne peut réagir face à son environnement pour préserver ce que l'on possède, quand on ne le comprend pas et qu'on ne peut donc pas anticiper les phénomènes qui nous entourent. Il me semble donc que ta peur est une question de connaissance.






Les classes sociales victimes des inégalités intellectuelles sont le plus victime des émotions qui orientent leurs opinions.... Opinions populaires, donc, qui sont biaisées...... Classe populaire qui représente une part importante de la population...... 


Il faut encore du progrès social..... 



_________________
"Nous ne sommes que programmes, mais nous ne sommes pas programmés pour le savoir"
Visiter le site web du posteurSkype
Vivre avec LA Peur aux ventre
mamoli


Hors ligne

Inscrit le: 05 Oct 2016
Messages: 17
Localisation: Nice
Féminin Taureau (20avr-20mai) 龍 Dragon
Point(s): 20
Moyenne de points: 1,18
Répondre en citant
Un manque de culture ou de faibles connaissances générales limitent nos capacité de remise en question de l'information et de critique (des médias, d'un politique, d'une opinion populaire , d'un événement.. ), et ne permettent pas d'outre passer ou de dépasser l'information, donc stimule essentiellement nos émotions pour ça je suis d'accord avec toi Gaes. 


Ensuite,  le sentiment de peur en lui même est un sentiment archaïque, conditionné par notre instinct de survie. La connaissance (j'entend ici le bagage d'informations théoriques : école, culture .. )  peuvent effectivement la court-circuiter, mais pas seulement. C'est un facteur parmi tant d'autres donc à nuancer.  La gestion de la peur est aussi une capacité qui appel à l'expérience, aux capacités de résiliences, qui prend essences dans notre éducation, dans notre personnalité ( confiance en soi, estime de soi, courage ... ) . On peut être cultivé, avoir fait de grandes études et faire preuve de xénophobie par exemple. 



Concernant une manipulation de l'émotion populaire , une personne éloquente, charismatique qui parle à une foule, éveillera facilement les instinct de cette foule ( Cf Psychologie des foules , premier ouvrage de psychologie sociale qui date de 1885 et qui trouve quelques analogies encore aujourd'hui ). Car la foule ne réfléchis plus de manière individuelle, chaque personne va suivre inconsciemment les sentiments instinctuelles de l’orateur ou du plus grands nombre.  Aujourd'hui, concernant les attentats ou le chômage , c'est à peu près la même chose avec plus de "sournoiserie". On nous répète le chômage, on nous répète les attentas ( médias et politiques ) on instigue la peur .. armes d'obéissance massive.  Le peuple aujourd'hui à peur et se sent impuissant. 


 "La première condition de la paix sociale est que les pauvres ai le sentiment de leur impuissance"  Maurice Barrès. 


Vivre avec LA Peur aux ventre
registe 1
Invité

Hors ligne

Répondre en citant
tout a fait d 'accord avec ce ecrivez


Vivre avec LA Peur aux ventre
Ralph


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2016
Messages: 28
Localisation: Chez moi
Masculin Verseau (20jan-19fev)
Point(s): 23
Moyenne de points: 0,82
Répondre en citant
Si on regarde ce qui se passe autour de nous, c´est  normal d´avoir peur. Parfois je regarde ce qui se passe, et je me sens complètement déprotégé.
 J´ai pas vraiment de solution pour combattre la peur.Je me dis  à chaque fois que je commence à avoir peur. Le positif attire le positif,si je suis toujours positif il ne m´arrivera que des choses positives.
Tu sais Registe ça a toujours marché pour moi, et je pense que ça marche aussi pour tout le monde.
Alors positivité partout quand on ne peut rien faire d´autre.
                                                                                    Okay



_________________
Salut, je suis un grand fan des forums sérieux.
Vivre avec LA Peur aux ventre
Contenu Sponsorisé


Vivre avec LA Peur aux ventre
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures  
Page 1 sur 1  

  
  
 Répondre au sujet