Vie Politique et Philosophique Index du Forum
Vie Politique et Philosophique
Forum en vue de débattre de l'actualité politique…Échanger les idées et les opinions en toute sérénité, loin du tumulte ambiant.
Répondre au sujet
FIN DE DEMOCRATIE PAS PROGRAMME
Shlama


Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2015
Messages: 423
Féminin
Point(s): 1 942
Moyenne de points: 4,59
Répondre en citant
PublicitéSupprimer les publicités ?
http://syti.net/Topics2.html


y a t'il eu un  jour une véritable démocratie ou un semblant !



_________________
La vie est un mystère à vivre ,et non un problème
à résoudre

M.GANDHI
FIN DE DEMOCRATIE PAS PROGRAMME
voileux


Hors ligne

Inscrit le: 13 Sep 2016
Messages: 49
Localisation: Calvados
Masculin Vierge (24aoû-22sep)
Point(s): 57
Moyenne de points: 1,16
Répondre en citant
Shlama a écrit:
http://syti.net/Topics2.html


y a t'il eu un  jour une véritable démocratie ou un semblant !






Cela a existé mais avec Platon, depuis cela a totalement disparu..Depuis le début du XX ème siécle , pour se présenter un prétendant se doit de se faire connaitre et le seul moyen ,c'est avec des sommes considérables...Les donateurs ne sont pas philanthropes et exigent un retour sur investissement , cela débouche sur de la corruption avant même d'être connu, c'est dire la farce...Jusqu'en 1970 ce n'était pas trop visible mais depuis c'est la foire et cela s'aggrave de jour en jour...Imaginez les slogans la droite décomplexée chère à Copé et à Sarkho, l'un prend un bain dans la piscine de Takiédine, l'autre se vautre après son élection sur le Yacht de Bolloré...Toumou n'est pas mieux , ligoté par la finance qu'il a tant décrié, 


FIN DE DEMOCRATIE PAS PROGRAMME
Gaes


Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2016
Messages: 50
Localisation: Paris
Masculin
Point(s): 50
Moyenne de points: 1,00
Répondre en citant
Le système politique est mauvais, il est la cause du problème.
Il faudrait un système politique dans lequel l'état finance la diffusion de l'information des partis, et cela à part égale. Et il faudrait que cette information politique soit diffusée de manière uniforme, où chaque parti a droit à un nombre limité de plateformes. Les medias n'auraient plus pour rôle la diffusion des idées des partis.


Car aujourd'hui, la politique repose sur un rapport de force de "charisme", et non plus sur de réels arguments. l'image a plus d'importance que la voix, la raison est en train de mourir, car elle est manipulée par une seule classe de la société. 


Il faut établir une égalité intellectuelle, de la transparence, et de la participation.



_________________
"Nous ne sommes que programmes, mais nous ne sommes pas programmés pour le savoir"
Visiter le site web du posteurSkype
FIN DE DEMOCRATIE PAS PROGRAMME
voileux


Hors ligne

Inscrit le: 13 Sep 2016
Messages: 49
Localisation: Calvados
Masculin Vierge (24aoû-22sep)
Point(s): 57
Moyenne de points: 1,16
Répondre en citant
Gaes a écrit:
Le système politique est mauvais, il est la cause du problème.
Il faudrait un système politique dans lequel l'état finance la diffusion de l'information des partis, et cela à part égale. Et il faudrait que cette information politique soit diffusée de manière uniforme, où chaque parti a droit à un nombre limité de plateformes. Les medias n'auraient plus pour rôle la diffusion des idées des partis.


Car aujourd'hui, la politique repose sur un rapport de force de "charisme", et non plus sur de réels arguments. l'image a plus d'importance que la voix, la raison est en train de mourir, car elle est manipulée par une seule classe de la société. 


Il faut établir une égalité intellectuelle, de la transparence, et de la participation.


Le financement c'est une chose, mais par évidence c'est le contenu du programme qui est le plus important...Et encore faut il que ce programme soit respecté, avec des contraintes ,aucun élu ne devrait avoir été condamné...De plus le pouvoir de révoquer cher à Mélenchon se devrait d'exister, avec référendum sur les projets de changement important , soit la démocratie directe...Malheureusement nos élus sont bien trop payés et accrochés à leur place pour envisager de telles réformes


FIN DE DEMOCRATIE PAS PROGRAMME
Gaes


Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2016
Messages: 50
Localisation: Paris
Masculin
Point(s): 50
Moyenne de points: 1,00
Répondre en citant
 
Citation:
Le financement c'est une chose, mais par évidence c'est le contenu du programme qui est le plus important...

C'est vrai, mais accroître la diversité de programmes politiques est là l'un des utilités de la mise en place d'un financement publique des campagnes de communication politique. Si faire de la politique est moins coûteux, plus simple, alors il y aura plus de partis politiques, et la classe politique unique devrait se diluer dans le reste de la population.  Bref, il y aurait une bien plus grande offre politique, donc plus de chances d'avoir un programme intéressant. C'est ce que propose le socialisme scientifique.



Citation:
e pouvoir de révoquer cher à Mélenchon se devrait d'exister, avec référendum sur les projets de changement important , soit la démocratie directe...



Le problème du référendum de la démocratie directe, c'est qu'on demande à des gens de donner leur avis sur des questions politiques auxquelles ils ne sont pas forcément qualifiés pour répondre. Je ne dis pas qu'il ne faut pas établir la démocratie directe, au contraire, mais je dis qu'il ne faut pas le faire n'importe comment, car 1) si on fait un référendum brute à 51% de voix, c'est la dictature de la majorité, et 2) la plus part des gens ne sont peut être pas renseignés sur la question.


Je pense donc que pour établir la démocratie directe, il faut 
1) d'abord impérativement établir plus de transparence, pour éviter les manipulations et mensonges de la classe politique, 
2) favoriser le débat, la diffusion d'informations sur de connaissance sur la question du référendum
3) ne pas faire un référendum à la majorité, ça n'aurait aucun sens. La sagesse des masses n'est pas une loi qui fonctionne en politique. D'autant plus qu'il n'y a pas de raison que l'intérêt d'un pourcentage d'individus de la population ait plus de valeur que celui des autres. Ce qu'il faudrait, c'est un état fédéral égalitaire où tous les intérêts sont satisfaits. cf socialisme scientifique


Une vraie démocratie, ce n'est pas un régime dans le quel on fait des référendum pour demander l'opinion du peuple, mais c'est quand l'intérêt du peuple est satisfait. Et le problème, c'est qu'avec le régime actuel, il y a des inégalités intellectuelles importantes, donc l'opinion de chacun n'est pas forcément en accord avec son intérêt.



_________________
"Nous ne sommes que programmes, mais nous ne sommes pas programmés pour le savoir"
Visiter le site web du posteurSkype
FIN DE DEMOCRATIE PAS PROGRAMME
voileux


Hors ligne

Inscrit le: 13 Sep 2016
Messages: 49
Localisation: Calvados
Masculin Vierge (24aoû-22sep)
Point(s): 57
Moyenne de points: 1,16
Répondre en citant
Gaes a écrit:
 
Citation:
Le financement c'est une chose, mais par évidence c'est le contenu du programme qui est le plus important...



C'est vrai, mais accroître la diversité de programmes politiques est là l'un des utilités de la mise en place d'un financement publique des campagnes de communication politique. Si faire de la politique est moins coûteux, plus simple, alors il y aura plus de partis politiques, et la classe politique unique devrait se diluer dans le reste de la population.  Bref, il y aurait une bien plus grande offre politique, donc plus de chances d'avoir un programme intéressant. C'est ce que propose le socialisme scientifique.



Citation:
e pouvoir de révoquer cher à Mélenchon se devrait d'exister, avec référendum sur les projets de changement important , soit la démocratie directe...





Le problème du référendum de la démocratie directe, c'est qu'on demande à des gens de donner leur avis sur des questions politiques auxquelles ils ne sont pas forcément qualifiés pour répondre. Je ne dis pas qu'il ne faut pas établir la démocratie directe, au contraire, mais je dis qu'il ne faut pas le faire n'importe comment, car 1) si on fait un référendum brute à 51% de voix, c'est la dictature de la majorité, et 2) la plus part des gens ne sont peut être pas renseignés sur la question.


Je pense donc que pour établir la démocratie directe, il faut 
1) d'abord impérativement établir plus de transparence, pour éviter les manipulations et mensonges de la classe politique, 
2) favoriser le débat, la diffusion d'informations sur de connaissance sur la question du référendum
3) ne pas faire un référendum à la majorité, ça n'aurait aucun sens. La sagesse des masses n'est pas une loi qui fonctionne en politique. D'autant plus qu'il n'y a pas de raison que l'intérêt d'un pourcentage d'individus de la population ait plus de valeur que celui des autres. Ce qu'il faudrait, c'est un état fédéral égalitaire où tous les intérêts sont satisfaits. cf socialisme scientifique


Une vraie démocratie, ce n'est pas un régime dans le quel on fait des référendum pour demander l'opinion du peuple, mais c'est quand l'intérêt du peuple est satisfait. Et le problème, c'est qu'avec le régime actuel, il y a des inégalités intellectuelles importantes, donc l'opinion de chacun n'est pas forcément en accord avec son intérêt.




Le peuple ignore dis tu , mais quid de la gestion de la France par nos politiques...Un endettement record avec un montant d'escroqueries jamais atteint Pascot Pilleurs d'état...Nos sénateurs et parlementaires 30% condamnés , 574/577 députés refusent qu'un élu condamné soit viré à vie....Cela en dit long sur l'honnêteté de ces gens là pour reprendre Brel....Un seul pays est aussi mafieux dans sa gestion l'Italie....Imaginons nous voyons la guéguerre entre un repris de justice de 72 ans et un futur condamné , La France n'a t'elle que des brêles pareilles dans ses rangs et le peuple est il aussi abruti pour voter pour des clowns pareils ? il est vrai que 50% ne votent pas et j'en suis, quand je verrai un programme novateur et non bâti sur l’avilissement du salarié, je me pencherai dessus...Mais j'avoue qu'entendre des débats sur qui est français ou Gaulois ,le tout entretenu par des gus qui sont à peine français tel Valls Sarkhosy, Devedjan ,Coppévicci, cela ne prête qu'à rire...


FIN DE DEMOCRATIE PAS PROGRAMME
voileux


Hors ligne

Inscrit le: 13 Sep 2016
Messages: 49
Localisation: Calvados
Masculin Vierge (24aoû-22sep)
Point(s): 57
Moyenne de points: 1,16
Répondre en citant
Une vraie démocratie, ce n'est pas un régime dans le quel on fait des référendum pour demander l'opinion du peuple, mais c'est quand l'intérêt du peuple est satisfait. Et le problème, c'est qu'avec le régime actuel, il y a des inégalités intellectuelles importantes, donc l'opinion de chacun n'est pas forcément en accord avec son intérêt.
Une vraie démocratie , c'est dis tu quand l'intérêt (et je suppose majoritaire) est satisfait...Donc lors du référendum un clown s'est moqué de la majorité des électeurs qui avaient voté non à l'Europe,donc tu considères que la démocratie n'existe plus...
Pour moi elle n'existe pas ,car le système est corrompu, qui financent les campagnes électorales si ce n'est les Bolloré ,Les Bouygues et pour Toumou les banques....Ces gens là n'ont jamais été philanthropes et avant de recevoir Sarkhosy sur son Yacht le lendemain de son élection, Bolloré s'était assuré que ses intérêts allaient croïtre sous le règne de Nabotléon....Quand 30% des sénateurs et des députés sont en vérité des condamnés, la démocratie n'existe pas Pascot Pilleurs d'état personne n'a porté plainte contre lui.....


FIN DE DEMOCRATIE PAS PROGRAMME
Gaes


Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2016
Messages: 50
Localisation: Paris
Masculin
Point(s): 50
Moyenne de points: 1,00
Répondre en citant
 
Citation:
Une vraie démocratie , c'est dis tu quand l'intérêt (et je suppose majoritaire) est satisfait...Donc lors du référendum un clown s'est moqué de la majorité des électeurs qui avaient voté non à l'Europe,donc tu considères que la démocratie n'existe plus...



Ce n'est pas exactement ce que j'ai dis de la démocratie. Pour moi, elle n'existe plus quand on demande à des individus ce qu'il faut faire, quand on leur demande leur opinion sur un sujet, alors qu'ils sont complètement incapables de dire pourquoi ils ont cette opinion. La démocratie meurt quand le peuple ne sait plus ce qu'est un régime démocratique, c'est à dire quand il n'est plus critique vis à vis du système actuel, quand bien même celui-ci ne répond plus à ses attentes. Cette "mort de la démocratie" est caractérisée par, premièrement, un manque de transparence du gouvernement et de l'état, et deuxièmement, d'un manque de participation des citoyens à la politique. Les deux problèmes sont liés, car un citoyen ignorant des affaires de l'état peut difficilement y prendre part. 


A votre avis, quel est le nombre de personnes qui votent non pas à la suite d'un raisonnement objectif, méthodique, construit voir même scientifique, mais qui à la place se basent sur des préjugés, des impressions, des croyances et des sentiments ? Combien de personnes pensent participer à la construction du futur sur la base instable de l'irrationnel, de l'absence de logique, de leurs instincts ?
Et après, on appel "démocratie" le régime actuel.... Que j'appellerai plutôt une démocratie de l'ignorance, mais pas au sens péjuratif. Ce que je désigne par "démocratie de l'ignorance" c'est quand on procède "démocratiquement" au vote, on ne demande pas aux gens de réfléchir, on leur demande juste ce qu'ils croient juste spontanément. Mais ce n'est pas leur faute, ce ne sont pas eux la cause de leur ignorance. C'est l'ensemble du système qui pose problème, c'est le manque de transparence et d'envoie de l'information au citoyen, ainsi que qu'un problème au niveau de l'enseignement/de l'éducation. On enseigne malheureusement pas suffisamment aux citoyens de réfléchir avec méthode, et de manière critique, voir scientifique.
- https://www.youtube.com/watch?v=8hbz8yZhasg




À cela s'ajoute le problème de la majorité absolue et du référendum. Vous dites : 
 
Citation:
un clown s'est moqué de la majorité des électeurs qui avaient voté non à l'Europe,donc tu considères que la démocratie n'existe plus...



Pour répondre avec précision à ça, il faudrait que je me renseigne sur le Brexit. Mais de manière générale, le référendum n'est en effet pas démocratique puisque le fait que qu'il y a des votes "oui" et "non" marque une division du peuple. Or, en principe, la démocratie, c'est "le peuple, par le peuple, pour le peuple". Donc, peut on m'expliquer, quand le peuple est divisé par des intérêts divergents, en quoi faire un référendum va dans l'intérêt du peuple puisque que la décision est unique et s'applique pour tout le monde ? 
Imaginons que le référendum est "oui" à 56%. Et bien, il y a 56% de la population qui voit son intérêt satisfait, et 44% qui sont bien emmerdés. La seule raison à cela est le principe "d'unité nationale". D'accord, sauf que peut-t-on dire qu'une nation de par exemple 60 millions d'habitants a 60 millions de fois le même intérêt ? On peut répondre à ça que de toute façon, ce ne sont que des décisions politiques qui n'affectent qu'indirectement la population et l'économie. Sauf que non, une décision qui est liée à un coût économique affecte l'économie, et l'économie représente l'ensemble des activités dans l'intérêt du citoyen. Donc bref, le référendum, c'est l'application de la notion de "dictature de la majorité".


Ce problème découle de la "mort de la démocratie" dont j'ai parlé au début du message et qui est lié au manque de transparence, de participation et d'ignorance des citoyens. C'est la mise en évidence que le peuple ne se préoccupe pas d'avoir un système politique qui va dans son intérêt, mais qu'il malgré tout associe à de la "démocratie".




 
Citation:
Pour moi elle n'existe pas ,car le système est corrompu, qui financent les campagnes électorales si ce n'est les Bolloré ,Les Bouygues et pour Toumou les banques....





Sur cela, je dirais que vous avez raison et tort. Vous avez raison de dire que la démocratie n'existe pas réellement, et qu'elle est corrompue... Mais je pense que vous avez tort de mettre ça uniquement sur le dos des politiques. Il faut prendre un peu de recule.
Certes, c'est la classe politique qui prend les décisions, ce sont des gens qui ont de l'argent, qui cherche du prestige et du pouvoir, et c'est cette volonté, en un sens, de supériorité, qui les mène à diriger le pays et décider des réformes. En fait, on peut faire la comparaison de la politique "libéral" avec le capitalisme : je chercher à maximiser le profit, donc je fais de mon mieux. C'est la recherche du bénéfice qui est le moteur de notre "démocratie" de même qu'elle est le moteur de notre économie. Le problème de ce moteur qui repose sur l'argent, c'est qu'au bout d'un moment il finit par être perverti, et dans la recherche du profit, le politique comme le capitaliste vont chercher à le maximiser non pas en satisfaisant le consommateur, mais en manipulant le consommateur. Et donc, au final, ce n'est pas tant les hommes politiques qui sont le problème que le système politique lui même.... Car est-ce normal qu'il y a une possibilité de manipulation, de duperie ? Ce que je pense, c'est qu'il y a un grave manque de contrôle et de transparence, qui font que l'état de droit n'est pas respecté. Cela mène, au final, sur la corruption que vous observez. Vous l'observez pour la classe politique, mais elle est aussi tout à fait valable pour la classe capitaliste.


Ce que je propose comme solution à ces problèmes, c'est un passage de la société de classes que nous connaissons à une société participative, égalitaire et transparente, où chacun ne peut pas être dupé par son ignorance, car toute l'information sur l'économie et le gouvernement est mise à libre disposition, et chacun peut intervenir si il voit un problème dans le système. C'est là l'idéologie du "socialisme scientifique".
- https://www.facebook.com/Socialisme-Scientifique-850759488402084/?view_public_for=850759488402084



_________________
"Nous ne sommes que programmes, mais nous ne sommes pas programmés pour le savoir"
Visiter le site web du posteurSkype
FIN DE DEMOCRATIE PAS PROGRAMME
voileux


Hors ligne

Inscrit le: 13 Sep 2016
Messages: 49
Localisation: Calvados
Masculin Vierge (24aoû-22sep)
Point(s): 57
Moyenne de points: 1,16
Répondre en citant
Gaes a écrit:
 
Citation:
Une vraie démocratie , c'est dis tu quand l'intérêt (et je suppose majoritaire) est satisfait...Donc lors du référendum un clown s'est moqué de la majorité des électeurs qui avaient voté non à l'Europe,donc tu considères que la démocratie n'existe plus...





Ce n'est pas exactement ce que j'ai dis de la démocratie. Pour moi, elle n'existe plus quand on demande à des individus ce qu'il faut faire, quand on leur demande leur opinion sur un sujet, alors qu'ils sont complètement incapables de dire pourquoi ils ont cette opinion. La démocratie meurt quand le peuple ne sait plus ce qu'est un régime démocratique, c'est à dire quand il n'est plus critique vis à vis du système actuel, quand bien même celui-ci ne répond plus à ses attentes. Cette "mort de la démocratie" est caractérisée par, premièrement, un manque de transparence du gouvernement et de l'état, et deuxièmement, d'un manque de participation des citoyens à la politique. Les deux problèmes sont liés, car un citoyen ignorant des affaires de l'état peut difficilement y prendre part. 


A votre avis, quel est le nombre de personnes qui votent non pas à la suite d'un raisonnement objectif, méthodique, construit voir même scientifique, mais qui à la place se basent sur des préjugés, des impressions, des croyances et des sentiments ? Combien de personnes pensent participer à la construction du futur sur la base instable de l'irrationnel, de l'absence de logique, de leurs instincts ?
Et après, on appel "démocratie" le régime actuel.... Que j'appellerai plutôt une démocratie de l'ignorance, mais pas au sens péjuratif. Ce que je désigne par "démocratie de l'ignorance" c'est quand on procède "démocratiquement" au vote, on ne demande pas aux gens de réfléchir, on leur demande juste ce qu'ils croient juste spontanément. Mais ce n'est pas leur faute, ce ne sont pas eux la cause de leur ignorance. C'est l'ensemble du système qui pose problème, c'est le manque de transparence et d'envoie de l'information au citoyen, ainsi que qu'un problème au niveau de l'enseignement/de l'éducation. On enseigne malheureusement pas suffisamment aux citoyens de réfléchir avec méthode, et de manière critique, voir scientifique.
- https://www.youtube.com/watch?v=8hbz8yZhasg




À cela s'ajoute le problème de la majorité absolue et du référendum. Vous dites : 
 
Citation:
un clown s'est moqué de la majorité des électeurs qui avaient voté non à l'Europe,donc tu considères que la démocratie n'existe plus...





Pour répondre avec précision à ça, il faudrait que je me renseigne sur le Brexit. Mais de manière générale, le référendum n'est en effet pas démocratique puisque le fait que qu'il y a des votes "oui" et "non" marque une division du peuple. Or, en principe, la démocratie, c'est "le peuple, par le peuple, pour le peuple". Donc, peut on m'expliquer, quand le peuple est divisé par des intérêts divergents, en quoi faire un référendum va dans l'intérêt du peuple puisque que la décision est unique et s'applique pour tout le monde ? 
Imaginons que le référendum est "oui" à 56%. Et bien, il y a 56% de la population qui voit son intérêt satisfait, et 44% qui sont bien emmerdés. La seule raison à cela est le principe "d'unité nationale". D'accord, sauf que peut-t-on dire qu'une nation de par exemple 60 millions d'habitants a 60 millions de fois le même intérêt ? On peut répondre à ça que de toute façon, ce ne sont que des décisions politiques qui n'affectent qu'indirectement la population et l'économie. Sauf que non, une décision qui est liée à un coût économique affecte l'économie, et l'économie représente l'ensemble des activités dans l'intérêt du citoyen. Donc bref, le référendum, c'est l'application de la notion de "dictature de la majorité".


Ce problème découle de la "mort de la démocratie" dont j'ai parlé au début du message et qui est lié au manque de transparence, de participation et d'ignorance des citoyens. C'est la mise en évidence que le peuple ne se préoccupe pas d'avoir un système politique qui va dans son intérêt, mais qu'il malgré tout associe à de la "démocratie".




 
Citation:
Pour moi elle n'existe pas ,car le système est corrompu, qui financent les campagnes électorales si ce n'est les Bolloré ,Les Bouygues et pour Toumou les banques....







Sur cela, je dirais que vous avez raison et tort. Vous avez raison de dire que la démocratie n'existe pas réellement, et qu'elle est corrompue... Mais je pense que vous avez tort de mettre ça uniquement sur le dos des politiques. Il faut prendre un peu de recule.
Certes, c'est la classe politique qui prend les décisions, ce sont des gens qui ont de l'argent, qui cherche du prestige et du pouvoir, et c'est cette volonté, en un sens, de supériorité, qui les mène à diriger le pays et décider des réformes. En fait, on peut faire la comparaison de la politique "libéral" avec le capitalisme : je chercher à maximiser le profit, donc je fais de mon mieux. C'est la recherche du bénéfice qui est le moteur de notre "démocratie" de même qu'elle est le moteur de notre économie. Le problème de ce moteur qui repose sur l'argent, c'est qu'au bout d'un moment il finit par être perverti, et dans la recherche du profit, le politique comme le capitaliste vont chercher à le maximiser non pas en satisfaisant le consommateur, mais en manipulant le consommateur. Et donc, au final, ce n'est pas tant les hommes politiques qui sont le problème que le système politique lui même.... Car est-ce normal qu'il y a une possibilité de manipulation, de duperie ? Ce que je pense, c'est qu'il y a un grave manque de contrôle et de transparence, qui font que l'état de droit n'est pas respecté. Cela mène, au final, sur la corruption que vous observez. Vous l'observez pour la classe politique, mais elle est aussi tout à fait valable pour la classe capitaliste.


Ce que je propose comme solution à ces problèmes, c'est un passage de la société de classes que nous connaissons à une société participative, égalitaire et transparente, où chacun ne peut pas être dupé par son ignorance, car toute l'information sur l'économie et le gouvernement est mise à libre disposition, et chacun peut intervenir si il voit un problème dans le système. C'est là l'idéologie du "socialisme scientifique".
- https://www.facebook.com/Socialisme-Scientifique-850759488402084/?view_public_for=850759488402084


Pour résumer ,  jamais je n'ai vu , une réelle volonté d'être intègre chez nos politiques et cela quelque soit le bord...Pascot parle de 30% de sénateurs et de députés condamnés ce qui représentent plus de 300 personnes, comment fair marcher une démocratie honnête sachant qu'1/3 des personnes ayant le pouvoir sont des repris de justice et j'enfonce le clou 2 députés LR et un Modem ont présenté une loi éradiquant à vie tout élu condamné 574 ont voté contre sur 577 comme quoi aucun n'est Habité par l'honnêteté et la probité...
Mais visiblement tous se couvrent mutuellement délaissant les idées politiques qui les animent....En Scandinavie , où chacun peut questionner un élu quel qu'il soit , la moindre escroquerie dévoilée a des conséquences pour l'élu 13 ans de prison ferme sans aucune remise de peine et remboursement intégral des sommes détournées...En France Guéant ets jugé pour avoir détourné 210.000 euros , il est condamné à rembourser 75.000 euros ,ce qui m'oblige à penser que la prime de l'escroc se monte à 135.000


FIN DE DEMOCRATIE PAS PROGRAMME
Contenu Sponsorisé


FIN DE DEMOCRATIE PAS PROGRAMME
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures  
Page 1 sur 1  

  
  
 Répondre au sujet