Vie Politique et Philosophique Index du Forum
Vie Politique et Philosophique
Forum en vue de débattre de l'actualité politique…Échanger les idées et les opinions en toute sérénité, loin du tumulte ambiant.
Répondre au sujet
Ne vous laissez pas enfumer par les mondialistes HOLLANDE/MACRON/FILLON
GUERIN


Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2016
Messages: 543
Localisation: LE MANS
Masculin Capricorne (22déc-19jan)
Point(s): 167
Moyenne de points: 0,31
Répondre en citant
PublicitéSupprimer les publicités ?
Ne vous laissez pas enfumer par les banquiers mondialistes HOLLANDE/MACRON/FILLON

En Europe, l’évasion fiscale est tout aussi significative. En décembre 2012, des travaux réalisés par la Commission européenne évaluaient la fraude et l’évasion fiscales en termes de répartition, la France y occuperait une large place, avec une perte de recettes fiscales annuelles estimée à plus de 160 milliards d’euros (dans la fourchette haute), si on la considère proportionnelle au poids de son PIB dans l’économie de l’Union européenne.

1-1 600 milliards de dollars, soit plus de la moitié du produit intérieur brut français. C’est la somme que stockeraient les 50 plus grandes entreprises américaines dans les paradis fiscaux pour réduire leurs impôts aux États-Unis, selon une étude d’Oxfam. »

Grâce à un réseau « opaque et secret » de 1 751 filiales offshore, ces sociétés priveraient le pays de « 135 milliards de recettes fiscales non perçues chaque année !

La guerre au dumping fiscal va se déclencher sous la pression des multinationales

Vous voyez bien que dans cette course aux profits, ce sont les entreprises qui ont gagnée au détriment des gens et des citoyens, et ce n’est que le début, car privé de tout contre-pouvoir idéologique, le néo-libéralisme mondialiste auquel nous sommes confrontés ne connaîtra aucune limite dans ses excès.

Tous les ans, tous les ans, c’est la même chose. On nous fait le coup du pognon planqué dans les paradis fiscaux par les grands groupes mondiaux, on s’offusque, on « s’émeut » et puis tout le monde repart pour sa séance de lobotomisation et de crétinisation quotidienne par les médias contrôlés par une poignée de personnes.

2-Pourquoi les assurances-vie ne sont rendues que tardivement ?
Lorsque vous investissez dans le fonds euros de votre contrat d’assurance vie, vous placez votre épargne dans un produit dont le capital est garanti par la compagnie d’assurance vie. Cela signifie que la compagnie garantit que votre épargne sera disponible à tout moment, capital + intérêt acquis grâce à l’effet cliquet.

La compagnie d’assurance vie utilise votre épargne pour réaliser des investissements qui lui permettront de rémunérer votre épargne et garantir le capital tout en assurant une disponibilité à tout moment.

Lorsque l’on analyse le contenu des investissements des compagnies d’assurance vie, on constate un investissement à plus de 80% en obligation et notamment en obligation d’état. Aujourd’hui, les taux d’intérêt sont trop faible, par exemple péniblement à 1% pour la dette d’état Français. Demain, si les taux devaient augmenter, la valeur des obligations détenues par la compagnie d’assurance vie seraient en moins value… et la compagnie devra néanmoins assurer la garantie du capital.

Nous avons là un problème systémique fort qui pourrait provoquer le risque de faillite de la compagnie et le blocage de votre épargne.

3-La fraude fiscale ? De 60 à 80 Mds à l’état

En 2007, le syndicat évaluait dans un rapport le montant de la fraude fiscale à 42 à 51 milliards d’euros. Plus de 5 ans après, ce manque à gagner est revu en nette hausse dans le rapport qui vient d’être publié, en raison « d’évasions et fraudes fiscales” en tous genres. “Par extrapolation des résultats du contrôle fiscal et consolidation des travaux existants, il est aujourd’hui possible d’estimer que le montant des pertes fiscales découlant des différentes formes d’évitements illégaux de l’impôt est compris entre 60 et 80 milliards d’euros”, assure Vincent Drezet, secrétaire général de Solidaires-Finances publiques.

Ce que ces montants représentent

Une telle fourchette représente entre 16,7 et 22,3% des recettes fiscales brutes de l’Etat. Ces dernières étaient en 2011 de 339,4 milliards d’euros. Ces chiffres sont d’autant plus impressionnants qu’il faut y ajouter la fraude sociale qui serait évaluée, entre 13 et 15 milliards.
En 2012, un rapport du Sénat s’est intéressé à mesurer l’incidence de l’évasion fiscale sur les finances publiques. Selon ses estimations, elle représenterait un manque à gagner annuel de 30 à 36 milliards d’euros pour l’administration fiscale française.

A titre de comparaison, le déficit de la Sécurité sociale s’élevait en 2012 à 13,3 milliards d’euros. A noter que l’évasion fiscale pourrait atteindre un montant de 50 milliards d’euros voire 60 à 80 milliards d’euros par an (selon le rapport du syndicat Solidaires-Finances publiques), si l’ensemble des facteurs étaient pris en compte.

Des montages financiers complexes

En effet, il reste encore difficile d’évaluer dans sa totalité le coût de l’évasion fiscale tant ses facettes sont multiples, notamment celle relevant de multinationales. Pour l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et la Commission européenne, la moitié des transactions internationales résulterait de transactions intragroupes qui aboutissement à héberger une part conséquente de leurs bénéfices dans des pays fiscalement privilégiés, plus communément dénommés « paradis fiscaux ».

Ces montages financiers complexes leur permettent de diminuer de façon significative leur contribution fiscale. En témoigne le décalage entre les taux d’imposition des grandes et des petites entreprises français
En Europe


C’est principalement la fraude à la TVA qui est mise en cause en Europe. En mai 2013, un rapport de la Commission européenne estimait que les 27 Etats membres ne collectaient que 50 % des montants de TVA à leur disposition.
La responsabilité fiscale des multinationales

En juin 2013, l’organisation intergouvernementale CCFD-Terre solidaire a réalisé une enquête portant sur la responsabilité fiscale des entreprises européennes. Seulement 60 % des 50 premières multinationales implantées en Europe donnent une liste exhaustive de leurs filiales. Autre élément révélé : chacune d’entre elles détiendrait en moyenne 117 filiales dans des paradis fiscaux (Pays-Bas, Etat du Delaware, Luxembourg, Îles Caïman…). Le rapport souligne également le fait que les pays en développement constituent les premières victimes de cette évasion fiscale à grande échelle


Ne vous laissez pas enfumer par les mondialistes HOLLANDE/MACRON/FILLON
Contenu Sponsorisé


Ne vous laissez pas enfumer par les mondialistes HOLLANDE/MACRON/FILLON
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure  
Page 1 sur 1  

  
  
 Répondre au sujet