Vie Politique et Philosophique Index du Forum
Vie Politique et Philosophique
Forum en vue de débattre de l'actualité politique…Échanger les idées et les opinions en toute sérénité, loin du tumulte ambiant.
Répondre au sujet
QUOI TU VEUX VOTER FRONT NATIONAL !!! ALORS LIS CA ET REFLECHIS !
Shlama


Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2015
Messages: 423
Féminin
Point(s): 1 942
Moyenne de points: 4,59
Répondre en citant
PublicitéSupprimer les publicités ?
http://www.huffingtonpost.fr/jean-francois-derec/lettre-a-mon-neveu-qui-veu…



_________________
La vie est un mystère à vivre ,et non un problème
à résoudre

M.GANDHI
QUOI TU VEUX VOTER FRONT NATIONAL !!! ALORS LIS CA ET REFLECHIS !
GUERIN


Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2016
Messages: 546
Localisation: LE MANS
Masculin Capricorne (22déc-19jan)
Point(s): 167
Moyenne de points: 0,31
Répondre en citant




de la Démocratie en France
En 2005 le traité constitutionnel, que les Français ont massivement rejeté en mai 2005, mais que nos politiques (UMPS) ont fait passer le 13 décembre 2007 grâce à l'alliance UMP-PS en Congrès à Versailles(Députés+Sénateurs)

VIVE LA DEMOCRATIE !!!

LES électeurs/électrices voteront comme les médias disent de voter en 2017
Chez les nations aristocratiques, la société est souvent sacrifiée à l’individu, et la prospérité du plus grand nombre à la grandeur de quelques-uns. !!!

Partant du constat que, dans le régime de la monarchie absolue, ces trois fonctions sont le plus souvent confondues et détenues par une seule et même personne, la théorie de séparation des pouvoirs plaide pour que chacune d’entre elles soit exercée par des organes distincts, indépendants les uns des autres, tant par leur mode de désignation que par leur fonctionnement. Chacun de ces organes devient ainsi l’un des trois pouvoirs : le pouvoir législatif est exercé par des assemblées représentatives, le pouvoir exécutif est détenu par le chef de l’État et par les membres du Gouvernement, le pouvoir judiciaire, enfin, revient aux juridictions.

L’objectif assigné par Montesquieu à cette théorie est d’aboutir à l’équilibre des différents pouvoirs :

"Pour qu’on ne puisse pas abuser du pouvoir, il faut que, par la disposition des choses, le pouvoir arrête le pouvoir."

1-Etienne CHOUARD: "L'impuissance politique est programmée" ("Ce soir ou jamais" 3'53)

http://www.internationalnews.fr/article-etienne-chouard-invite-de-ce-soir-o…


1. L’Union Européenne encourage le chômage de masse
2. La création monétaire est abandonnée aux banques
3. Liberté total des mouvements des capitaux
4. Soumission total à l’OTAN
5. Accumulation des pouvoirs exécutif et législatif
6. Les exécutifs contrôlent la carrière des juges européens
7. Les citoyens n’ont aucun moyen de résister
8. Le pouvoir législatif est contrôlé par des organes non élus
9. Les citoyens sont tenus à l’écart du processus constituant
10. Les tenants du pouvoir s’écrivent les règles pour eux-mêmes




2-Sortir de l'union européenne par étienne chouard (vidéo)

http://www.internationalnews.fr/article-etienne-chouard-il-faut-sortir-de-l…

http://www.internationalnews.fr/article-24285376.html




3-L'arnaque de l'impôt sur le revenu (interview d'etienne chouard)
http://www.internationalnews.fr/article-l-arnaque-de-l-impot-sur-le-revenu-…


QUOI TU VEUX VOTER FRONT NATIONAL !!! ALORS LIS CA ET REFLECHIS !
GUERIN


Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2016
Messages: 546
Localisation: LE MANS
Masculin Capricorne (22déc-19jan)
Point(s): 167
Moyenne de points: 0,31
Répondre en citant


ELECTIONS 2017 vous n'y comprenez rien c'est pourtant facile



[url]
1 augmentation csg de 1.7% : je répète: 204euros par an de plus par tranche de 1000 euros mensuel soit pour 1500 euros/mois une perte de plus de 300 euros/an 2 on supprime la taxe d'habitation pour 80% des gens ; en contre-partie on augmentera la taxe foncière ; et pour les propriétaires de leur logement on inventera le loyer fictif a intégrer dans les revenus, avec à la clé une augmentation d'impôt direct si imposable , et une csg de 9.2% a payer sur ce nouveau revenu. Donc les cocus seront ceux qui participent déjà a la solidarité nationale , et pour les autres Basta. Rappelons que dans une société bien organisée, chacun doit participer selon ses moyens à la solidarité nationale , mais c'est oublié par les socialistes et leur émules centristes.

Elle correspond à un service que tout le monde voit, et que tout le monde comprend. La supprimer pour 80% de la population après avoir exonérer plus de 50% des français de l’impôt sur le revenu, cela va juste créer de la division entre ceux qui estiment payer, et ceux qui reçoivent. Une lamentable et destructrice démagogie assumée.

Les failles du programme de Macron voir

https://www.youtube.com/watch?v=yGNzNsl_IeY...

https://youtu.be/Y16K8w57WsE

https://youtu.be/u3rXMiVYI3E

https://youtu.be/3E0kqC2kkO4


Le programme de Macron c'est du vent! Macron est une marionnette manipulée par les banques …..et les oligarchies en place.



QUOI TU VEUX VOTER FRONT NATIONAL !!! ALORS LIS CA ET REFLECHIS !
GUERIN


Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2016
Messages: 546
Localisation: LE MANS
Masculin Capricorne (22déc-19jan)
Point(s): 167
Moyenne de points: 0,31
Répondre en citant



Communiqués / 14 avril 2017 / /



Communiqué de presse de David Rachline, Sénateur-Maire de Fréjus, directeur de campagne de Marine Le Pen

Alors qu’il se pensait en « off » sur Beur FM, Emmanuel Macron a qualifié Mohamed Saou, son ex-référent pour le Val d’Oise, de « type très bien », bien qu’ayant fait « des trucs radicaux ».

En effet, Mohamed Siou a été épinglé pour ses positions communautaristes et flirtant avec l’islamisme sur les réseaux sociaux avant de s’engager aux côtés de M. Macron.

Alors que la menace du communautarisme, du fondamentalisme islamiste et du terrorisme est plus que jamais prégnante dans notre pays, il est extrêmement inquiétant que M. Macron, qui prétend aux plus hautes fonctions de l’État, fasse preuve d’une telle complaisance à l’égard des propos dangereux de l’un de ses proches.

Mais ceci ne fait que confirmer ce que nous dénoncions déjà : M. Macron est un candidat communautariste, immigrationniste, complaisant avec le fondamentalisme, comme l’a montré notamment son indulgence vis-à-vis du burkini.

A l’inverse, Marine Le Pen luttera de toutes ses forces contre le communautarisme et le fondamentalisme. Elle ne pense pas que des radicaux puissent être des « types très bien ». Elle a d’ailleurs exigé cette semaine la dissolution de l’UOIF et l’interdiction de leur rassemblement.






QUOI TU VEUX VOTER FRONT NATIONAL !!! ALORS LIS CA ET REFLECHIS !
Amaryllis


Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2014
Messages: 204
Localisation: Arcadie
Féminin Taureau (20avr-20mai) 蛇 Serpent
Point(s): 136
Moyenne de points: 0,67
Répondre en citant
Un petit clin d'oeil à Pierre Perret  qui  reste avant tout le champion de la vérité.
Tout au long de sa carrière il n’a cessé de dénoncer de son écriture précise, toutes les bassesses, incongruités et inégalités de notre société.
Un passionné de la belle vie dont la vocation semble furieusement être, en matière de chanson, de mettre sans relâche les pieds dans le plat.


Sait-on pourquoi, un matin, 
Cette bête s´est réveillée 
Au milieu de pantins 
Qu´elle a tous émerveillés 
En proclamant partout, haut et fort : 
"Nous mettrons l´étranger dehors" 
Puis cette ogresse aguicheuse 
Fit des clones imitatifs. 
Leurs tirades insidieuses 
Convainquirent les naïfs 
Qu´en suivant leurs dictats xénophobes, 
On chasserait tous les microbes. 

Attention mon ami, je l´ai vue. 
Méfie-toi : la bête est revenue! 
C´est une hydre au discours enjôleur 
Qui forge une nouvelle race d´oppresseurs. 
Y a nos libertés sous sa botte. 
Ami, ne lui ouvre pas ta porte. 


 

D´où cette bête a surgi, 
Le ventre est encore fécond. 
Bertold Brecht nous l´a dit. 
Il connaissait la chanson. 
Celle-là même qu´Hitler a tant aimée, 
C´est la valse des croix gammées 
Car, pour gagner quelques voix 
Des nostalgiques de Pétain, 
C´est les juifs, encore une fois, 
Que ces dangereux aryens 
Brandiront comme un épouvantail 
Dans tous leurs sinistres éventails. 

Attention mon ami, je l´ai vue. 
Méfie-toi : la bête est revenue! 
C´est une hydre au discours enjôleur 
Qui forge une nouvelle race d´oppresseurs. 
Y a nos libertés sous sa botte. 
Ami, ne lui ouvre pas ta porte. 

N´écoutez plus, braves gens, 
Ce fléau du genre humain, 
L´aboiement écœurant 
De cette bête à chagrin 
Instillant par ces chants de sirène 
La xénophobie et la haine. 
Laissons le soin aux lessives 
De laver plus blanc que blanc. 
Les couleurs enjolivent 
L´univers si différent. 
Refusons d´entrer dans cette ronde 
Qui promet le meilleur des mondes. 

Attention mon ami, je l´ai vue. 
Méfie-toi : la bête est revenue! 
C´est une hydre au discours enjôleur 
Dont les cent mille bouches crachent le malheur. 
Y a nos libertés sous sa botte. 
Ami, ne lui ouvre pas ta porte. 
Car, vois-tu, petit, je l´ai vue, 
La bête. La bête est revenue.


QUOI TU VEUX VOTER FRONT NATIONAL !!! ALORS LIS CA ET REFLECHIS !
Shlama


Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2015
Messages: 423
Féminin
Point(s): 1 942
Moyenne de points: 4,59
Répondre en citant
 Bonjour Amaryllis


Elle nous saoul  la Marine ,   Elle devrait être en tôle !    Pas de danger qu'elle s'en prenne aux privilèges

de tous ces ripoux , puisqu'elle en profite et en vit  ; ils ont saqué JLM  par ce qu'il voulait supprimer

tout ça ,      D'un seul coup , quand il a commencé à grimper dans les sondages , il est devenu la bête

à abattre  plus dangereux que la  bête  brune  ! et comme on lui trouvait pas de bruit de casseroles

On a chercher à faire peur   aux gens , s'il était élu il  y aurait des émeutes , des attentats !

comme si il  n'y en avait pas eu sans lui    BABABACHE !!!  

Et d'ailleurs  il est pas élu et il y a quand même eu des émeutes   ! 


Et oui Macron le bébé conçu par les ATTALI JOUYET  LES VIEUX BEAUX LES BANQUIERS  

il a pas besoin de programmes ,  il n'est que la marionnette   des financiers qui gouvernent !

les ordures !!!  prenez le temps et le courage de lire , ce coup d'Etat des graques 

https://networkpointzero.wordpress.com/2017/03/24/2017-le-coup-detat/



_________________
La vie est un mystère à vivre ,et non un problème
à résoudre

M.GANDHI
QUOI TU VEUX VOTER FRONT NATIONAL !!! ALORS LIS CA ET REFLECHIS !
Shlama


Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2015
Messages: 423
Féminin
Point(s): 1 942
Moyenne de points: 4,59
Répondre en citant
 MERCI A Maryllis pour le rappel de cette  chansons de Pierrot



_________________
La vie est un mystère à vivre ,et non un problème
à résoudre

M.GANDHI
QUAND LES ELECTIONS SONT TRUQUEES
Shlama


Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2015
Messages: 423
Féminin
Point(s): 1 942
Moyenne de points: 4,59
Répondre en citant
Comment  encore faire confiance ? MACRON LEGITIME ? allons bon ! 

Du jamais vu  !  de la triche oui !!! mais à ce niveau ,non jamais

et cela dans plusieurs villes ; Pourquoi  encore voter puisque maintenant

ils s'assoient sur nos bulletins , comme  sur le non au   vote du  référendum

de l'UE 



https://www.youtube.com/watch?v=n0TTMUENGWI



_________________
La vie est un mystère à vivre ,et non un problème
à résoudre

M.GANDHI
QUOI TU VEUX VOTER FRONT NATIONAL !!! ALORS LIS CA ET REFLECHIS !
registe 1
Invité

Hors ligne

Répondre en citant
oui pourquoi aller voter Mort de Rire Mort de Rire Mort de Rire


QUOI TU VEUX VOTER FRONT NATIONAL !!! ALORS LIS CA ET REFLECHIS !
GUERIN


Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2016
Messages: 546
Localisation: LE MANS
Masculin Capricorne (22déc-19jan)
Point(s): 167
Moyenne de points: 0,31
Répondre en citant
Shlama a écrit:
 Bonjour Amaryllis


Elle nous saoul  la Marine ,   Elle devrait être en tôle !    Pas de danger qu'elle s'en prenne aux privilèges

de tous ces ripoux , puisqu'elle en profite et en vit  ; ils ont saqué JLM  par ce qu'il voulait supprimer

tout ça ,      D'un seul coup , quand il a commencé à grimper dans les sondages , il est devenu la bête

à abattre  plus dangereux que la  bête  brune  ! et comme on lui trouvait pas de bruit de casseroles

On a chercher à faire peur   aux gens , s'il était élu il  y aurait des émeutes , des attentats !

comme si il  n'y en avait pas eu sans lui    BABABACHE !!!  

Et d'ailleurs  il est pas élu et il y a quand même eu des émeutes   ! 


Et oui Macron le bébé conçu par les ATTALI JOUYET  LES VIEUX BEAUX LES BANQUIERS  

il a pas besoin de programmes ,  il n'est que la marionnette   des financiers qui gouvernent !

les ordures !!!  prenez le temps et le courage de lire , ce coup d'Etat des graques 

https://networkpointzero.wordpress.com/2017/03/24/2017-le-coup-detat/


Vous ne parlez jamais de l'évasion fiscale estimation basse 160 milliards€ ,estimation haute 300 milliards € par an? en FRANCE


QUOI TU VEUX VOTER FRONT NATIONAL !!! ALORS LIS CA ET REFLECHIS !
GUERIN


Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2016
Messages: 546
Localisation: LE MANS
Masculin Capricorne (22déc-19jan)
Point(s): 167
Moyenne de points: 0,31
Répondre en citant
registe 1 a écrit:
oui pourquoi aller voter Mort de Rire Mort de Rire Mort de Rire


pour dire que vous suivez les malversations

vote blanc ou nul ça existe


QUOI TU VEUX VOTER FRONT NATIONAL !!! ALORS LIS CA ET REFLECHIS !
GUERIN


Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2016
Messages: 546
Localisation: LE MANS
Masculin Capricorne (22déc-19jan)
Point(s): 167
Moyenne de points: 0,31
Répondre en citant
Amaryllis a écrit:
Un petit clin d'oeil à Pierre Perret  qui  reste avant tout le champion de la vérité.
Tout au long de sa carrière il n’a cessé de dénoncer de son écriture précise, toutes les bassesses, incongruités et inégalités de notre société.
Un passionné de la belle vie dont la vocation semble furieusement être, en matière de chanson, de mettre sans relâche les pieds dans le plat.


Sait-on pourquoi, un matin, 
Cette bête s´est réveillée 
Au milieu de pantins 
Qu´elle a tous émerveillés 
En proclamant partout, haut et fort : 
"Nous mettrons l´étranger dehors" 
Puis cette ogresse aguicheuse 
Fit des clones imitatifs. 
Leurs tirades insidieuses 
Convainquirent les naïfs 
Qu´en suivant leurs dictats xénophobes, 
On chasserait tous les microbes. 

Attention mon ami, je l´ai vue. 
Méfie-toi : la bête est revenue! 
C´est une hydre au discours enjôleur 
Qui forge une nouvelle race d´oppresseurs. 
Y a nos libertés sous sa botte. 
Ami, ne lui ouvre pas ta porte. 


 

D´où cette bête a surgi, 
Le ventre est encore fécond. 
Bertold Brecht nous l´a dit. 
Il connaissait la chanson. 
Celle-là même qu´Hitler a tant aimée, 
C´est la valse des croix gammées 
Car, pour gagner quelques voix 
Des nostalgiques de Pétain, 
C´est les juifs, encore une fois, 
Que ces dangereux aryens 
Brandiront comme un épouvantail 
Dans tous leurs sinistres éventails. 

Attention mon ami, je l´ai vue. 
Méfie-toi : la bête est revenue! 
C´est une hydre au discours enjôleur 
Qui forge une nouvelle race d´oppresseurs. 
Y a nos libertés sous sa botte. 
Ami, ne lui ouvre pas ta porte. 

N´écoutez plus, braves gens, 
Ce fléau du genre humain, 
L´aboiement écœurant 
De cette bête à chagrin 
Instillant par ces chants de sirène 
La xénophobie et la haine. 
Laissons le soin aux lessives 
De laver plus blanc que blanc. 
Les couleurs enjolivent 
L´univers si différent. 
Refusons d´entrer dans cette ronde 
Qui promet le meilleur des mondes. 

Attention mon ami, je l´ai vue. 
Méfie-toi : la bête est revenue! 
C´est une hydre au discours enjôleur 
Dont les cent mille bouches crachent le malheur. 
Y a nos libertés sous sa botte. 
Ami, ne lui ouvre pas ta porte. 
Car, vois-tu, petit, je l´ai vue, 
La bête. La bête est revenue.





POUR NE PAS VOTER CONTRE VOUS le dimanche 7 mai 2017

LA NATION CONTRE LE MONDE-LES RICHES CONTRE LES PAUVRES
CE QUE VOUS CACHE MACRON
H. GUAINO (25/04) Quand les gens verront qui est MACRON il sera trop tard, ce sera pire que LE PEN
COMMENT LA France EST Mangée par L’UNION Européenne
MACRON N’EST QUE LE Supplétif DE L’UNION EUROpéenne

Je pense que nous aurons une finale PS contre FN (GUERIN)
Message Posté le: Sam 10 Déc - 18:24 (2016)



Emmanuel Macron, le Golem de Jacques Attali Publié le 14 juin 2016
◾L’oligarchie s’impatiente devant le fiasco Macron : Jacques Attali taille un costume (sur mesure) à son poulain déjà fatigué : « Macron n’incarne que le vide ».
◾Le « story telling » de la « startup en stratégie électorale » Liegey Muller Pons, qui a inventé de toutes pièces les prétendus « marcheurs » de Macron.

L’intégralité de l’entretien avec F. Asselineau sur le site de l’UPR

http://www.upr.fr/entretiens-actualite-upr/32576

00:10. Le rapport de la Commission européenne sur les GOPÉ.

À quelle sauce allons-nous être mangés en 2016-2017, quel que soit le prochain président de la République, si celui-ci ne fait pas sortir la France de l’UE ?

08:23. Le blocage de la France et l’illusion du conflit « classique ».

14:01. La soumission de la Belgique et de l’Espagne à l’UE.

20:24. Les coupes budgétaires en France et le rachat de Servair par le Chinois HNA.

24:38. Un nouveau cas de haute trahison : Airbus a revendu sa très stratégique activité électronique de défense aux Américains de KKR.

25:35. L’oligarchie s’impatiente devant le fiasco Macron : Jacques Attali taille un costume (sur mesure) à son poulain déjà fatigué : « Macron n’incarne que le vide ».

31:37. Le « story telling » de la « startup en stratégie électorale » Liegey Muller Pons, qui a inventé de toutes pièces les prétendus « marcheurs » de Macron.

38:28. Le point sur la recherche des parrainages pour 2017.

41:50. Les manœuvres militaires inquiétantes de l’OTAN près de la frontière russe.

48:58. Un général britannique évoque la possibilité d’une guerre avec la Russie.

https://youtu.be/hPWPXQOTdAg

**********************************************************************************

https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2017/04/25/la-devise-des-riches-je-ne-crains-pas-le-suffrage-universel-les-gens-voteront-comme-on-leur-dira/

https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2017/04/23/macron-merkel-deguisee-en-lorelei-pour-vous-charmer/


LES Médias et l’oligarchie s'amuse encore à se faire peur dans les médias? :-)
C'est toujours la même histoire, 2002, 2007, 2012, mais au final plus de 80% des électeurs préfèrent réélire leur bourreaux. Comme ça ils peuvent continuer à râler !

https://youtu.be/nSS4JDAY3o4

Jacques ATTALI: "Macron c'est la gauche moderne"

Présidentielle : "Marine Le Pen dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas"

https://youtu.be/TNEZ2oH2GxA

Pourquoi Marine Le Pen va être élue présidente en 2017 - 10 minutes pour comprendre
Ajoutée le 31 mars 2015
François Durpaire et Hélène Sérignac analysent la victoire potentielle de Marine Le Pen aux élections présidentielles de 2017

MACRON LE SOUS-MARIN de HOLLANDE

https://youtu.be/hrOEcibb-UI

H. GUAINO (25/04) Quand les gens verront qui est MACRON il sera trop tard, ce sera pire que LE PEN

https://www.youtube.com/watch?v=oklNzHQZ5kw

Éric Zemmour : "L'affrontement Macron-Le Pen est un vote de classes"

https://www.youtube.com/watch?v=X0KsJl6gRdE


Emmanuel Macron et les tarifs autoroutiers

 10 novembre 2014 olivier  0 Commentaire argent, Automobile, autoroute, Economie, Macron, péage, Politique, route, transport


Le ministre de l’Economie Emmanuel Macron promet d’accentuer la pression sur les sociétés autoroutières et de faire « baisser les tarifs là où ce sera possible« .
Invité du magazine Capital sur M6 diffusé ce dimanche 9 novembre, le ministre de l’Economie Emmanuel Macron a promis d’imposer « beaucoup plus de pression » sur les sociétés autoroutières, qui seraient selon un récent rapport, en situation de « rente » et même de faire « baisser les tarifs là où ce sera possible« , le ministre a aussi développé plusieurs des volets de son projet de loi sur l’activité, qui doit d’ailleurs être présenté en décembre au conseil des ministres.

Sur fond de prix des péages en augmentation depuis la privatisation de 2006 des sociétés autoroutières, Le ministre est revenu sur les tarifs autoroutiers, près de deux mois après la publication d’un rapport de l’Autorité de la concurrence qui pointait une rentabilité de 20% ou plus des sociétés concessionnaires. « Nous allons mettre beaucoup plus de pression sur les sociétés d’autoroutes« , a affirmé Emmanuel Macron, qui ajoute : « Concrètement, année après année, nous allons verrouiller et maintenir la pression pour baisser la rentabilité des sociétés d’autoroutes. Nous ferons baisser les tarifs là où c’est possible« .

« là où ce c’est possible » cette précision est très importante, puisque, l’autorité de la concurrence, lors de la présentation de son rapport le 18 septembre dernier, avait constaté que les formulations des contrats de concession barraient dans les faits la voie à une baisse des tarifs, même en cas de déflation.

En conclusion, y crois qui veux, mais, ne vous attendez pas à un miracle, d’autant plus, qu’ils veulent nous en mettre partout des péages.
LE PROGRAMME MACRON/ATTALI c’est du même tonneau !

Jacques Attali, puisqu’il s’agit de lui, veut construire un programme « audacieux » et, qui plus est, « applicable par le prochain président », nous disent Les Echos. Quel que soit le président. C’est même pour « obliger les politiques à sortir du bois», sur le fond que son association baptisée « France 2022 » se donne pour objectif « d’ici à la fin 2015, un programme clés en main, qui comporterait cinq ou six réformes et serait applicable par le président élu en 2017. Car Attali l’affirme, les Français « sont mûrs pour se poser des questions de fond ».

Jacques Attali est un récidiviste dans ce genre de démarche, son but essentiel, sinon unique, étant de se mettre sous les feux des projecteurs. On se souvient comment, à peine élu en 2007, Nicolas Sarkozy lui avait demandé de créer une « Commission sur la libéralisation de la croissance » qu’il composa essentiellement d’énarques, d’économistes libéraux et de PDG, à l’exclusion de tout syndicaliste en activité. Et le rapport que publia cette Commission ne fut finalement que la copie d’un autre rapport de l’OCDE publié un peu plus tôt avec les recommandations de cet organisme pour la France .

C’est ce que je montre de manière très précise dans le septième chapitre du livre que je publie cette semaine sur les enjeux climatiques et la conférence de Paris (1). « Notre rapport avait très vite été oublié sur une étagère. Il faut que, en 2017, le prochain président puisse se saisir de ce programme dès son élection afin de remettre la France sur les rails avant 2022. L’inverse signifierait l’arrivée au pourvoir des extrêmes », confie Attali aux Echos.

Racket permanent contre leurs fournisseurs

Le conseiller des princes est trop modeste. Son rapport a bien été appliqué par la droite dans ses préconisations les plus perverses. Certaines préconisations de ce rapport visant à introduire plus de concurrence dans le commerce ont fait l’objet d’une Loi de modernisation économique (LME) voulue par Michel-Edouard Leclerc et Nicolas Sarkozy, justifiée par le rapport Attali et votée en 2008 par les parlementaires de droite pour être appliquée à partir de 2009. Depuis le vote de cette loi, les enseignes de la grande distribution disposent de moyens étendus pour pratiquer un racket permanent contre leurs fournisseurs qu’il s’agisse des coopératives agricoles vendeuses de fruits et légumes, des abattoirs coopératifs ou privés, des PME de l’agroalimentaire.

Qu’ils soient producteurs de viande bovine, de viande porcine, de lait ou de fruits et légumes, les paysans vivent plus mal qu’avant depuis le vote de cette loi et beaucoup d’entreprises agroalimentaires sont en grande difficulté quand elles ne ferment pas leur portes. Tout cela à cause de la LME qui a donné les pleins pouvoirs aux centrales d’achat de la distribution tandis que les distributeurs peuvent aussi exiger de leurs fournisseurs des livraisons plus fractionnées, y compris pour des boites de conserve, ce qui augmente le nombre de livraisons par semaine pour une même quantité de marchandise, réduit la marge déjà étriquées des entreprises et augmente les émissions de gaz à effet de serre sur les route.

Mieux vaut donc savoir tout cela avant de lancer dans une contribution en faveur du nouveau projet de Jacques Attali. En sachant aussi que son rapport pour Sarkozy n’est plus sur étagère. Emmanuel Macron l’a récupéré pour terminer le sale boulot avec la loi qui porte son nom.


Gérard Le Puill Jeudi, 21 Mai, 2015humanite.fr


(1) « L’écologie peut encore sauver l’économie », de Gérard le Puill, une coédition Pascal Galodé éditeurs et l’Humanité , 314 pages , 22€

RAPPEL……………………………………………………………………………….
Emmanuel Macron, le Golem de Jacques Attali Publié le 14 juin 2016
◾L’oligarchie s’impatiente devant le fiasco Macron : Jacques Attali taille un costume (sur mesure) à son poulain déjà fatigué : « Macron n’incarne que le vide ».
◾Le « story telling » de la « startup en stratégie électorale » Liegey Muller Pons, qui a inventé de toutes pièces les prétendus « marcheurs » de Macron.

L’intégralité de l’entretien avec F. Asselineau sur le site de l’UPR
http://www.upr.fr/entretiens-actualite-upr/32576

https://youtu.be/hPWPXQOTdAg

end


QUOI TU VEUX VOTER FRONT NATIONAL !!! ALORS LIS CA ET REFLECHIS !
Shlama


Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2015
Messages: 423
Féminin
Point(s): 1 942
Moyenne de points: 4,59
Répondre en citant
BONJOUR  AMARYLLIS  ET REGISTE !!! 


voici une belle lettre  d'une  futur maman insoumise


Un message à Jean-Luc Mélenchon écrit par une certaine “Laetitia”

VINCENT CHRISTOPHE LE ROUX·MERCREDI 26 AVRIL 2017

Si tu savais, Mr Mélenchon comme je ne décolère pas. Et comme je pleure aussi, à gros sanglots depuis dimanche.

Si tu savais comme j'ai souvent pleuré avant, même jeune fille, devant la tristesse du chemin qu'on nous présente

comme l'unique à chaque gargouillis politique.  Et puis un jour j'ai souri. Et je me suis prise à espérer...

J'ai souri parce que dans tes mots, dans ta façon intelligente et respectueuse de t'adresser à nous

pour nous proposer autre chose, je me sentais enfin reconnue, comprise, entendue. En tant que femme, être humain et citoyenne.


Dingue.

Tu ne cherchais pas à me convaincre, tu ne cherchais pas à me flatter ni me bercer de belles promesses

dont on aime se passer la mélodie quand on est trop fatigué pour entendre des mots.

Non. Tu me parlais, à moi. À tous les autres. À nous.

Et dans ton œil qui pétille, dans ta verve insolente, dans tes colères si justes et si légitimes,

j'ai vu un homme, un homme comme peu sait en fabriquer le monde, et qui avait des ambitions

pour tout un peuple et qui mettait sa vie au service de ces ambitions:

le bonheur et la paix pour les êtres, les êtres nés pour aspirer au bonheur.

Tu t'insurges et tu dénonces, tu pointes du doigts tout ce qui converge à l'asservissement

d'un peuple entier au profit d'une petite poignée de rien du tout.

Et tu dis qu'il est un autre possible.

Et à ceux là qui te rient au nez, dans cette condescendance paternaliste de ceux qui ont vendu leur âme au diable,

tu réponds. Cohérent, droit, juste. Noble. Car tu es Noble Mr Mélenchon.

Tu réponds et tu as raison.

Celui qui t'a écouté, vraiment, qui a fait l'effort vrai de te lire ne peut pas dire le contraire.

En toute bonne fois il ne peut qu'admettre que tu as raison.

Qui peut affirmer ne pas vouloir la paix, pour lui et pour chacun, une planète respectée,

un environnement propice à l'élévation de sa personne, de ses connaissances et de sa dignité?

Qui peut dire qu'il souhaite le chaos, la haine, la guerre, un monde triste et sombre

pour lui et pour ses enfants après lui?

Alors je pleure à gros sanglots Mr Mélenchon, qui nous secouent ma fille à naître et moi.

Je pleure la bêtise, la lâcheté, la peur et l'ignorance. La paresse intellectuelle, le je m'enfoutisme irresponsable,

la trouille déguisée en haine de ceux qui se protègent derrière la vacuité d'une pensée pré-mâchée.

Et je suis tellement en colère.

Car dans leur immobilisme de la conscience humaine ils ont décidés pour moi, pour mon soleil qui rit aux éclats

sur sa balançoire orange, pour ma merveille qui remue doucement dans le berceau de mon ventre

et que remuent mes sanglots aujourd'hui;

Ils ont décidés d'un avenir encore plus moche que ce que vers quoi le pays tendait déjà.

Nous leur offrions, tu leur offrais, de la brioche pour tous. Ils ont choisi (en pleine conscience??? )

des miettes de pain rassis pour l'immense majorité ( pour eux aussi par conséquent)

et pour la minorité qui se goinfre les fruits merveilleux et les boissons les plus douces.

Comment comprendre cela?

Moi tu sais, Mr Mélenchon, un pays en paix au sein d'un monde en paix,

une maison qui me protège du froid et de la pluie en hiver et qui me préserve des fortes chaleurs en été,

de la nourriture saine sur ma table, l'accès aux savoirs pour nourrir mon esprit,

aux soins lorsque je suis malade, la liberté et le plaisir de contribuer à la bonne marche

de ce système équilibré c'est un projet qui me va bien.

C'est une ambition apparemment  trop modeste aux yeux de ceux qui courent après quelque chose qu'ils n'auront jamais:

ça s'appelle le bonheur.

Et tu en parles si bien, Mr Mélenchon, du bonheur.

Il est simple, il est juste. Chacun y est légitime.

J'ai adoré que tu nous dises que tout était à faire, qu'il allait falloir retrousser nos manches...

qu'il nous appartenait de construire ce monde au quel nous avons droit.

Et je te remercie pour cette marque de considération.

Quoi de plus grisant que l'effort collectif, Que la juste peine d'un labeur qui a du sens,

et dont chacun peut en dire "j'y ai contribué, ce monde c'est le miens, le tiens, le notre!"

Alors je sais que tout n'est pas perdu, je sais que tant qu'il restera ne serait ce qu'un insoumis debout

rien ne sera joué, qu'on n'enferme pas les idéaux dans les êtres qui les portent, que chaque action compte,

que nous sommes encore déterminés, que  quelque chose s'est produit dans l'éveil des consciences...

Mais laisse moi pleurer encore un peu.

J'ai vu ton visage, Mr Mélenchon, ce fameux soir ou l'on t'exhortait a t'exprimer avant de connaître les résultats officiels.

Comme un dernier coup bas, pied de nez imbécile et cruel

de ceux qui scient la branche de l'arbre sur la quelle ils sont assis. Les idiots.

J'ai vu ton visage et ton expression.

Tu as tant donné dans cette campagne épuisante. Je sais que tu n'aimes pas parler de ta fatigue,

et ne te méprends pas, je ne nourrie pas de pitié de convenance à ton égard.

Seulement une profonde et infinie estime. Pour l'homme, pour les actions, pour l'engagement. Je te le dis.

Alors je vais de mon côté, dans mon coin de campagne, continuer à empiler les jours,

en cherchant chaque fois à les rendre le plus cohérent possible.
Je ne vais pas renoncer, non. Je ne renonce à rien.

Aujourd'hui moins qu'hier, maintenant que j'ai senti, que j'ai  touché du doigt le vibrant espoir

de ce mouvement profond que tu portais devant nous.

Je me le dois, je le dois à mes enfants, à ceux que j'aime  et ceux que je ne connais pas ,

et qui partagent cette vision heureuse d'un monde possible.

Je tenais à te dire ma reconnaissance pour avoir fait naître un jour l'espoir dans mon cœur

et dans celui de milliers et de milliers d'autres.

Je suis debout, j'avance, même lorsque je pleure à gros sanglots, même lorsque je suis si en colère.




Laetitia

Rassure toi Laetitia , dimanche soir et en te lisant  j'ai eu les mêmes sanglots :



_________________
La vie est un mystère à vivre ,et non un problème
à résoudre

M.GANDHI
QUOI TU VEUX VOTER FRONT NATIONAL !!! ALORS LIS CA ET REFLECHIS !
GUERIN


Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2016
Messages: 546
Localisation: LE MANS
Masculin Capricorne (22déc-19jan)
Point(s): 167
Moyenne de points: 0,31
Répondre en citant
Shlama a écrit:
BONJOUR  AMARYLLIS  ET REGISTE !!! 


voici une belle lettre  d'une  futur maman insoumise


Un message à Jean-Luc Mélenchon écrit par une certaine “Laetitia”

VINCENT CHRISTOPHE LE ROUX·MERCREDI 26 AVRIL 2017

Si tu savais, Mr Mélenchon comme je ne décolère pas. Et comme je pleure aussi, à gros sanglots depuis dimanche.

Si tu savais comme j'ai souvent pleuré avant, même jeune fille, devant la tristesse du chemin qu'on nous présente

comme l'unique à chaque gargouillis politique.  Et puis un jour j'ai souri. Et je me suis prise à espérer...

J'ai souri parce que dans tes mots, dans ta façon intelligente et respectueuse de t'adresser à nous

pour nous proposer autre chose, je me sentais enfin reconnue, comprise, entendue. En tant que femme, être humain et citoyenne.


Dingue.

Tu ne cherchais pas à me convaincre, tu ne cherchais pas à me flatter ni me bercer de belles promesses

dont on aime se passer la mélodie quand on est trop fatigué pour entendre des mots.

Non. Tu me parlais, à moi. À tous les autres. À nous.

Et dans ton œil qui pétille, dans ta verve insolente, dans tes colères si justes et si légitimes,

j'ai vu un homme, un homme comme peu sait en fabriquer le monde, et qui avait des ambitions

pour tout un peuple et qui mettait sa vie au service de ces ambitions:

le bonheur et la paix pour les êtres, les êtres nés pour aspirer au bonheur.

Tu t'insurges et tu dénonces, tu pointes du doigts tout ce qui converge à l'asservissement

d'un peuple entier au profit d'une petite poignée de rien du tout.

Et tu dis qu'il est un autre possible.

Et à ceux là qui te rient au nez, dans cette condescendance paternaliste de ceux qui ont vendu leur âme au diable,

tu réponds. Cohérent, droit, juste. Noble. Car tu es Noble Mr Mélenchon.

Tu réponds et tu as raison.

Celui qui t'a écouté, vraiment, qui a fait l'effort vrai de te lire ne peut pas dire le contraire.

En toute bonne fois il ne peut qu'admettre que tu as raison.

Qui peut affirmer ne pas vouloir la paix, pour lui et pour chacun, une planète respectée,

un environnement propice à l'élévation de sa personne, de ses connaissances et de sa dignité?

Qui peut dire qu'il souhaite le chaos, la haine, la guerre, un monde triste et sombre

pour lui et pour ses enfants après lui?

Alors je pleure à gros sanglots Mr Mélenchon, qui nous secouent ma fille à naître et moi.

Je pleure la bêtise, la lâcheté, la peur et l'ignorance. La paresse intellectuelle, le je m'enfoutisme irresponsable,

la trouille déguisée en haine de ceux qui se protègent derrière la vacuité d'une pensée pré-mâchée.

Et je suis tellement en colère.

Car dans leur immobilisme de la conscience humaine ils ont décidés pour moi, pour mon soleil qui rit aux éclats

sur sa balançoire orange, pour ma merveille qui remue doucement dans le berceau de mon ventre

et que remuent mes sanglots aujourd'hui;

Ils ont décidés d'un avenir encore plus moche que ce que vers quoi le pays tendait déjà.

Nous leur offrions, tu leur offrais, de la brioche pour tous. Ils ont choisi (en pleine conscience??? )

des miettes de pain rassis pour l'immense majorité ( pour eux aussi par conséquent)

et pour la minorité qui se goinfre les fruits merveilleux et les boissons les plus douces.

Comment comprendre cela?

Moi tu sais, Mr Mélenchon, un pays en paix au sein d'un monde en paix,

une maison qui me protège du froid et de la pluie en hiver et qui me préserve des fortes chaleurs en été,

de la nourriture saine sur ma table, l'accès aux savoirs pour nourrir mon esprit,

aux soins lorsque je suis malade, la liberté et le plaisir de contribuer à la bonne marche

de ce système équilibré c'est un projet qui me va bien.

C'est une ambition apparemment  trop modeste aux yeux de ceux qui courent après quelque chose qu'ils n'auront jamais:

ça s'appelle le bonheur.

Et tu en parles si bien, Mr Mélenchon, du bonheur.

Il est simple, il est juste. Chacun y est légitime.

J'ai adoré que tu nous dises que tout était à faire, qu'il allait falloir retrousser nos manches...

qu'il nous appartenait de construire ce monde au quel nous avons droit.

Et je te remercie pour cette marque de considération.

Quoi de plus grisant que l'effort collectif, Que la juste peine d'un labeur qui a du sens,

et dont chacun peut en dire "j'y ai contribué, ce monde c'est le miens, le tiens, le notre!"

Alors je sais que tout n'est pas perdu, je sais que tant qu'il restera ne serait ce qu'un insoumis debout

rien ne sera joué, qu'on n'enferme pas les idéaux dans les êtres qui les portent, que chaque action compte,

que nous sommes encore déterminés, que  quelque chose s'est produit dans l'éveil des consciences...

Mais laisse moi pleurer encore un peu.

J'ai vu ton visage, Mr Mélenchon, ce fameux soir ou l'on t'exhortait a t'exprimer avant de connaître les résultats officiels.

Comme un dernier coup bas, pied de nez imbécile et cruel

de ceux qui scient la branche de l'arbre sur la quelle ils sont assis. Les idiots.

J'ai vu ton visage et ton expression.

Tu as tant donné dans cette campagne épuisante. Je sais que tu n'aimes pas parler de ta fatigue,

et ne te méprends pas, je ne nourrie pas de pitié de convenance à ton égard.

Seulement une profonde et infinie estime. Pour l'homme, pour les actions, pour l'engagement. Je te le dis.

Alors je vais de mon côté, dans mon coin de campagne, continuer à empiler les jours,

en cherchant chaque fois à les rendre le plus cohérent possible.
Je ne vais pas renoncer, non. Je ne renonce à rien.

Aujourd'hui moins qu'hier, maintenant que j'ai senti, que j'ai  touché du doigt le vibrant espoir

de ce mouvement profond que tu portais devant nous.

Je me le dois, je le dois à mes enfants, à ceux que j'aime  et ceux que je ne connais pas ,

et qui partagent cette vision heureuse d'un monde possible.

Je tenais à te dire ma reconnaissance pour avoir fait naître un jour l'espoir dans mon cœur

et dans celui de milliers et de milliers d'autres.

Je suis debout, j'avance, même lorsque je pleure à gros sanglots, même lorsque je suis si en colère.




Laetitia

Rassure toi Laetitia , dimanche soir et en te lisant  j'ai eu les mêmes sanglots :





Face au totalitarisme de la pensée des biens pensants de France


Le changement (et la résolution des problèmes de la France), c'est toujours pas pour maintenant...

Emmanuel Macron, bénéficiant à la fois du travail de sape du PS par Hollande, d’un terreau médiatique ultra-favorable, d’une droite soigneusement aussi stupide que possible et d’adversaires tous plus patibulaires les uns que les autres, parvient donc à se hisser au second tour des présidentielles.

http://www.atlantico.fr/decryptage/changement-et-resolution-problemes-france-c-est-toujours-pas-pour-maintenant-h16-3031768.html#rKIQxA8iVgow5I46.99

Cette posture antifasciste, à la fin, c'est un assèchement complet de la pensée. Plus personne ne pense la question sociale, la question des flux migratoires, la question de l'insécurité culturelle, celle du modèle économique et territorial. Mais le haut ne pourra se régénérer et survivre que s'il parvient à parler et à se connecter avec le bas. Ce que j'espère, c'est que ce clivage Macron Le Pen, plutôt que de se régler par la violence, se règle par la politique. Cela implique que les partis intègrent toutes ces questions ; mondialisation, protectionnisme, identité, migrations etc… On ne peut pas traiter ces questions derrière le masque du fascisme ou de l'antifascisme.

http://www.atlantico.fr/decryptage/christophe-guilluy-posture-anti-fasciste-superiorite-morale-france-en-haut-permet-en-realite-disqualifier-tout-diagnostic-social-3031677.html#xDBUkZfbqdSeb17f.99


Atlantico : Le CSA est il toujours dans son rôle avec une telle demande ?

Maxime Tandonnet : Non, cette intervention ne semble pas correspondre à une compétence précise du CSA. Il suffit de consulter le site de cette autorité indépendante qui décrit précisément sa mission en matière de programmation. Le CSA veille au pluralisme, à l’expression des courants d’opinion, à l’honnêteté de l’information, à la protection de l’enfance et de l’adolescence, à la défense et à l’illustration de la langue française. Certes cette intervention auprès de TF1 et France 2 peut se rattacher à sa mission de lutter contre les discriminations et de veiller à ce que « la programmation audiovisuelle respecte la diversité de la société française ».





Mais cette mission est à caractère général, elle ne paraît pas impliquer le pouvoir d’une intervention a priori sur une émission particulière. D’ailleurs le même site du CSA précise : « le CSA n’est pas un organe de censure. Il n’intervient jamais auprès d’une chaîne de télévision ou radio avant la diffusion d’un programme ».



N'est on pas encore une fois dans une caricature de ce qui est appelé la dictature de la bien bien-pensance ? Quels sont les risques inhérents à de telles demandes ?

Il y a deux questions qui sont posées me semble-t-il. La première, est celle du rôle du CSA dans cette affaire. Il semble, au regard des règles du CSA telles qu’elles figurent sur son site, qu’il va au-delà de sa mission. Cette évolution est inquiétante car elle fait de cette institution un gardien du temple sur les émissions de radio et de télévision et donc il faut y voir un risque de limitation de la liberté d’opinion et d’expression des chaînes de radio et de télévision au nom des « valeurs » très générales, dont on ne voit pas où il peut s’arrêter. La seconde porte sur la question de fond. Le débat télévisé du second tour est un moment emblématique, une sorte de grand rendez-vous symbolique de la Nation autour d’un débat démocratique. De mémoire, il me semble aussi que la tradition, depuis très longtemps, est de le faire arbitrer ce débat par une femme et un homme. Il me paraît donc opportun de préserver cette tradition de parité entre les deux sexes. Mais cela aurait dû être spontané de la part des deux chaînes et il est regrettable que cette question ait donné lieu à l’intervention du CSA.

Quels sont les moyens les plus effiaces pour promouvoir la diversité, ici demandée par le CSA, sans en passer par une forme de censure ?

Nous sommes le plus souvent dans le symbole, dans l’emblématique. Je ne dis pas que ce n’est pas nécessaire, mais cela ne règle pas les problèmes de fond. Nos sociétés donnent lieu à un grand écart entre le visible, le médiatisé, la surface des choses, et la réalité quotidienne. Se battre pour donner la même place aux hommes et aux femmes dans la sphère virtuelle, celle des médias, c’est une chose. Mais cela ne change pas forcément les mœurs de la société : les inégalités de salaires pour un travail équivalent, les femmes battues par leur conjoint, les comportements sexistes au quotidien, les agressions contre les femmes dans la rue. Au-delà du symbolique, le rôle des médias devrait être d’informer l’opinion publique de ces réalités et de les dénoncer pour les combattre. C’est aussi le rôle des politiques et in fine une affaire de respect de la règle de droit et de sanctions éventuelles de certains comportements. Il y a des phénomènes dont on parle peu mais qui sont insoutenables dans la société française, par exemple les violences quotidiennes envers les femmes, sous toutes leurs formes. D’ailleurs, tout au long de la campagne électorale, je réalise en vous parlant que personne n’a dit un mot de la lutte contre ce fléau.

http://www.atlantico.fr/decryptage/pourquoi-serait-temps-que-quelqu-ose-dire-au-csa-qu-outrepasse-missions-qui-lui-sont-confiees-maxime-tandonnet-3031210.html#GAGdU3qvexIpF17i.99

end


« Il est plus facile de légaliser certaines choses que de les légitimer » C
GUERIN


Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2016
Messages: 546
Localisation: LE MANS
Masculin Capricorne (22déc-19jan)
Point(s): 167
Moyenne de points: 0,31
Répondre en citant
LES POLITIQUES DEPUIS 1992 VOUS ONT MENTI=MACRON EST LE PROCHAIN MENTEUR


LES BASES POURRIES de la GAUCHE POUR LE PEUPLE DEPUIS 1981…..

LE CONSENSUS DE PARIS SOUS LA GAUCHE…LA MONDIALISATION et la financiarisation 2 actions de la gauche contre les peuples et le peuple de FRANCE


http://www.youscribe.com/BookReader/Index/2385525?documentId=2362944


[color=]Puis Depuis le traité de Maastricht (1992) et le Référendum de 2005 qui rejette les traités actuels de l’Union Européenne…………….mais pas l’UNION Européenne !

*Traité européen : Que s’est-il passé ? Du référendum de 2005 à la ratification de 2008[/color]

Le 4 février 2008, le parlement réuni en Congrès à Versailles a voté le projet de loi modifiant le titre XV de la Constitution française. Trois jours plus tard, le 7 février, l’Assemblée ratifiait le traité de Lisbonne. Sa publication au Journal Officiel le 14 février entérine l’adhésion de la France au nouveau traité européen.

Qu’est-ce que le traité de Lisbonne, également appelé « traité simplifié » ou « mini-traité » ? C’est un accord réformant les institutions de l’UE à vingt-sept. Il a été rédigé à partir de la Constitution européenne de Valéry Giscard d’Estaing qui fut rejetée par référendum en France le 29 mai 2005 (55%) et aux Pays-Bas le 1er juin 2005 (61%).



Que s’est-il passé entre ces refus exprimés et l’adhésion des parlementaires en 2008 ? Avant le vote de 2005, Valéry Giscard d’Estaing déclarait : « C’est une bonne idée d’avoir choisi le référendum, à condition que la réponse soit oui. » (1) Un an après, il persiste : « Le rejet de la constitution était une erreur, qui doit être corrigée. » (2) Même après les Non français et hollandais, des états adoptèrent une Constitution qui n’avait pourtant aucune chance d’aboutir légalement, signe que le projet initial n’était pas amendable : « Si c’est Oui, nous dirons : « allons-y ! » ; si c’est Non, nous dirons : « on continue ! » (...) Il faudra attendre la fin du processus de ratification dans l’Union européenne. Si à la fin de ce processus, on n’arrive pas à résoudre les problèmes, les pays qui auront dit Non devront se reposer la question » (3). Pourquoi donc avoir soumis un texte aussi impératif aux aléas des consultations populaires ? Convaincus que leur projet recevrait l’onction populaire, les promoteurs de l’UE ont fait preuve de trop d’optimisme. En 2005, le texte de la Constitution fut envoyé aux citoyens qui, invités à suivre massivement la campagne, ne s’en privèrent pas. Le débat déborda rapidement le cadre des grands médias, marqués par leur préférence affichée pour le Oui (4), en s’animant à travers de nombreux forums, rencontres, blogs et publications diverses. Durant cette période, les partisans de la Constitution défendirent leur projet en recourant à de grandes généralités aussi vagues qu’impératives (« Il faut faire l’Europe », « Il faut relancer l’Europe », « Il faut plus d’Europe », etc.) ; en somme, il faut faire l’Europe parce qu’il faut faire l’Europe. La méthode, fort commode, consista à faire passer les arguments du Non pour de dangereux archaïsmes. La prédiction de grands désastres devait convaincre les plus hésitants (5). Ces incantations grandiloquentes occultèrent la nature politique du projet en question ; Europe fédérale ? Super-état européen ? Europe des nations ? Quoi qu’il en soit, pour les tenants du projet de Constitution, il n’y avait pas de « plan B », il fallait donc trouver un moyen pour « sortir l’Europe de l’impasse. » Cette expression et ses variantes, omniprésentes en 2005 comme en 2008, relèvent du récit fondateur qui devait unir les peuples de vingt-sept nations souveraines dans un nouveau cadre politique. L’UE reste persuadée que la légitimité populaire va parachever son oeuvre légale.

Les Non de 2005 provoquent une crise qui interrompt ce scénario idéal, sans qu’il soit question de redéfinir le projet : ceci n’a tout simplement jamais été envisageable. La « crise de l’Europe » ne résidait finalement pas dans le choix d’une orientation institutionnelle et politique, mais n’était qu’une péripétie passagère à laquelle il convenait de remédier. Pourtant, aucun nouveau texte ne fut proposé avant l’été 2007, et ceci pour deux raisons : 1. Le calendrier électoral français, Jacques Chirac ne pouvant revenir sur le verdict des urnes, ce rôle était donc dévolu à son successeur. Nicolas Sarkozy promit de tenir compte du vote du 29 mai et proposa « un traité simplifié pour rassembler les mesures qui font consensus dans la Constitution de Valéry Giscard d’Estaing » (6) qui serait ratifié par voie parlementaire. 2. Il fallait prendre le temps d’élaborer ce traité sur le principe suivant : « Toutes nos propositions seront dans le nouveau texte, mais cachées ou déguisées » (7).

Ainsi l’UE maquille la Constitution Giscard qu’elle se refuse à abandonner pour en faire le traité de Lisbonne. La démarche du Président était légitime dans la mesure où le « mini-traité » devait être fondamentalement différent du texte précédent (8) (plus protecteur, moins libéral, réconciliant le Oui et le Non…) ; alors comment expliquer ces déclarations : « La substance de la Constitution est maintenue. C’est un fait » (9) ; « Nous n’avons pas abandonné un seul point essentiel de la Constitution » (10) ; « Il n’y a rien du paquet institutionnel originel qui ait été changé » (11) ; « Seuls des changements cosmétiques ont été opérés et le document de base reste le même » (12) ; « C’est essentiellement la même proposition que l’ancienne Constitution » (13) ; « En n’appelant pas ce traité une Constitution, ce qu’il y a de bien, c’est que personne ne pourra demander un référendum » (14) ; « La substance du traité constitutionnel a été préservée du point de vue du Luxembourg… Bien entendu, il y aura des transferts de souveraineté. Mais serais-je intelligent d’attirer l’attention du public sur ce fait ? » (15) ; etc., etc. ? Comme autant de soupirs de soulagement, ces aveux célébraient la sauvegarde du traité originel mais trahissaient une volonté explicite de dissimulation, à l’opposé de l’esprit de transparence qui visait à recueillir l’adhésion des citoyens européens en 2005. « Le but du traité constitutionnel était d’être plus lisible… Le but de ce traité est d’être illisible… La Constitution voulait être claire alors que ce traité voulait être obscur. C’est un succès. » (16) Le traité de Lisbonne n’est pas un texte homogène, mais un assemblage de modifications à la Constitution européenne, de références aux traités antérieurs et d’annexes permettant d’isoler les parties trop critiquées en 2005. La méthode « consiste à vouloir conserver une partie des innovations du traité Constitutionnel et à les camoufler en les faisant éclater en plusieurs textes. Les dispositions les plus innovantes feraient l’objet de simples amendements aux traités de Maastricht et de Nice. Les améliorations techniques seraient regroupées dans un traité devenu incolore et indolore. L’ensemble de ces textes serait adressé aux Parlements, qui se prononceraient par des votes séparés. Ainsi l’opinion publique serait-elle conduite à adopter, sans le savoir, les dispositions que l’on n’ose pas lui présenter en direct. » (17) Peu importe dès lors que le « mini-traité » fasse 267 pages, environ 3000 avec les annexes (18). Cette supercherie permet de contourner les peuples réticents, procédé qui jette rétrospectivement un voile de suspicion sur les étapes précédentes de l’intégration européenne. Car, après tout, comme l’a dit José-Manuel Barroso, « Si on avait organisé un référendum sur la création de la Communauté européenne, ou sur l’Euro, vous croyez vraiment que ce serait passé ? » (19)

Avec ce genre de méthode, la ratification française n’était plus qu’une formalité une fois Nicolas Sarkozy élu et disposant d’une majorité au Parlement, puisque « [Les modifications] ont été conçues pour permettre à certains chefs de gouvernement de vendre à leur peuple l’idée d’une ratification parlementaire, plutôt que par référendum. » (20) Les étapes suivantes du processus s’enchaînent sans difficultés : le 13 décembre 2007, le traité est signé par les chefs d’état des vingt-sept à Lisbonne ; la France est le cinquième pays à le ratifier. Un climat d’approbation médiatique et politique, accompagné d’un discours apaisant de « sortie de crise », permet de ne soulever aucun débat sur le contenu du projet rejeté par le peuple en 2005. L’année 2008 sera consacrée aux ratifications nationales, la mise en application des nouvelles institutions européennes interviendrait dès le 1er janvier 2009. A ce jour, l’Irlande est le seul pays à organiser un référendum, sa Constitution l’y obligeant. La date initialement prévue a été repoussée, les sondages n’étant pas favorables. Favorables au Oui, s’entend.

« Il est plus facile de légaliser certaines choses que de les légitimer » Chamfort
Laurent DAURÉ, Dominique GUILLEMIN


1 Le Monde, le 6 mai 2005.

**Durant cette vidéo de plus de 30 minutes, le leader de la France insoumise s’en est pris aux deux candidats présents au second tour. “L’une représente l’extrême droite, l’autre l’extrême finance”, a-t-il notamment déclaré, évoquant Marine Le Pen et Emmanuel Macron.

Jean-Luc Mélenchon est également revenu sur le début de la soirée du premier tour. “La soirée avait un gout bizarre en commençant. Toute la journée on a eu des appels d’amis qui nous on dit qu’on avait été radiés des listes, la semaine dernière ont avait appris qu’il y avait 500 000 personnes inscrites en double. Ça, c’est une ambiance un peu spécial dans un grand pays avancé de voir ce bazar”, explique-t-il.

“C’est pas une bonne ambiance”

Il s’en prend ensuite à certains médias, qu’il accuse de ne pas avoir respecté la fin de la campagne électorale, avant le premier tour. “Sur le service public, comme d’habitude un grand reportage sur la répression au Venezuela. Sur une chaîne privée, une longue interview d’un biographe de M. Macron. C’est pas une bonne ambiance. Ce n’est plus respectueux de la trêve”. Jean-Luc Mélenchon salue également le bon résultat dans plusieurs villes, dont Marseille, ainsi qu’auprès des jeunes, qui ont massivement voté pour lui, avec environ 30%.

Le leader de la France insoumise évoque également les élections législatives à venir, les 11 et 18 juin, estimant qu’il va “sans doute diriger la manoeuvre parce qu’il faut transformer tout ça en une force conquérante”, a-t-il expliqué. Selon lui, son résultat à la présidentielle permettrait de maintenir 451 candidats au second tour des législatives.

Le pathétique de la situation c'est que les français ne savent pas ce qui les attend...A croire qu'ils n'ont pas lu le programme de Mr.macron.....Ce sera une triste expérience ..et naifs sont ceux qui croient que tout va changer en leur faveur..Hollande a bien réussi son coup....le vrai bazar s'installe et la division de la France va s'accentuer....Mais seule l'épreuve forge les caractères n'est-il pas ?
En place le grand cirque.....continue.



***Une exclusion de la zone euro est-elle possible ? Aucune procédure n’est prévue par les traités pour exclure un État de la zone euro. Dans l’esprit des rédacteurs du traité de Maastricht, l’adoption de la monnaie unique était définitive et aucun retour en arrière n’était envisageable. De même, l’entrée dans la monnaie unique était considérée comme obligatoire pour tout État membre dès lors qu’il satisfaisait aux conditions prévues par les traités. Un protocole annexé au traité mentionnait que la marche vers la monnaie unique avait « un caractère irréversible ». La seule dérogation prévue par le traité de Maastricht concernait le Royaume-Uni qui en a fait la condition de sa signature du traité. À la suite de son référendum négatif sur le traité de Maastricht, le Danemark a obtenu une dérogation identique. Enfin, la Suède, qui ne bénéficie pas d’une dérogation prévue par les traités, est également restée en marge à la suite du refus du peuple suédois par référendum d’adopter la monnaie unique.




****Nicolas Dupont-Aignan "soutient" Marine Le Pen avec "un accord de gouvernement"
AFP, publié le vendredi 28 avril 2017 à 20h22


Présidentielle: Nicolas Dupont-Aignan "soutient" Marine Le Pen avec "un accord de gouvernement"

Nicolas Dupont-Aignan, candidat Debout la France arrivé sixième avec 4,7% des voix au premier tour de la présidentielle, a annoncé vendredi qu'il "soutenait" Marine Le Pen pour le second tour, et qu'il avait passé avec elle un "accord de gouvernement".

Comment s'est-il décidé ? "Je pense que la France est à la croisée des chemins, qu'on a vécu cinq ans terrible avec François Hollande et qu'Emmanuel Macron est un relent puissance 10", a expliqué l'élu.

http://www.francetvinfo.fr/politique/marine-le-pen/presidentielle-je-soutiendrai-marine-le-pen-je-ferai-campagne-avec-elle-annonce-nicolas-dupont-aignan-sur-france-2_2166706.html

franceinfo =#PRESIDENTIELLE Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan prendront la parole lors d'une déclaration commune, demain, à 11 heures à Paris, indique l'équipe de campagne de la candidate dans un communiqué.

CONTRE LA DICTATURE DES RESPONSABLES de LA GAUCHE et du PS VOTEZ CONTRE MACON, UN MOUVEMENT en RECUL, POUR LE PEUPLE DE FRANCE et pour la France…CAR nous sommes la PUISSANCE 5 du monde

end



QUOI TU VEUX VOTER FRONT NATIONAL !!! ALORS LIS CA ET REFLECHIS !
Contenu Sponsorisé


QUOI TU VEUX VOTER FRONT NATIONAL !!! ALORS LIS CA ET REFLECHIS !
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure  
Page 1 sur 2  

  
  
 Répondre au sujet