Vie Politique et Philosophique Index du Forum
Vie Politique et Philosophique
Forum en vue de débattre de l'actualité politique…Échanger les idées et les opinions en toute sérénité, loin du tumulte ambiant.
Répondre au sujet
L'incident curieux de Poutine
Martinez


Hors ligne

Inscrit le: 24 Juin 2016
Messages: 8
Masculin
Point(s): 15
Moyenne de points: 1,88
Répondre en citant
PublicitéSupprimer les publicités ?


La rencontre récente du Président de la République Emmanuel Macron et le Président de la Fédération de Russie Vladimir Poutine, le lundi 29 mai au Château de Versailles, a engendré non seulement la foule des commentaires liés aux résultats politiques de cette rencontre, mais aussi la discussion du caractère historique, qui s'est passée à la conférence de presse conjointe. 

M. Vladimir Poutine se trouve maintenant dans la situation assez délicate. La Fédération de Russie est exclue de G7, les leaders politiques du monde n'ont pas de volonté de se rencontrer avec le leader russe à cause de "sa toxicité spéciale". C'est pourquoi les diplomates russes ainsi que la propagande russe présentent la rencontre de M. Poutine avec le Président de la République comme un événement très important. 
Cependant, comme il est apparu, le prétexte de cette rencontre est le 300-ème anniversaire de la visite du tsar russe Pierre Le Grand en France. Donc, M. Vladimir Poutine est venu en France avec visite de travaille et la rencontre de deux Présidents a eu lieu au Château de Versailles. Revenons à la conférence de presse, pendant lequel le Président de la Russie, étant un homme politique averti, n'a pas pu cacher quand même ses sentiments irrités et un certain désarroi. Évidemment, les résultats non proclamés de leur rencontre étaient vraiment trop désagréables pour lui. C'est pourquoi il a décidé de prendre la revanche sur le champ historique, ayant déclaré que les relations de la Russie et de la France ont commencé en fait non de la visite de Pierre Le Grand en France, mais du mariage du roi de la France Henri ? avec Anna, la fille de Iaroslav le Sage. De plus le Président de la Russie a ajouté : "... la fille de notre Iaroslav le Sage". 
Tout cela peut être perçu comme un quiproquo drôle lié à l'ignorance historique des adjoints de Poutine, préparant l'intervention pour lui, quand même il y a un mais - les tentatives de la Russie de "privatiser" l'histoire ne se passent pas pour la première fois. En s'adressant au public honorable, M. Poutine a menti ouvertement en appelant Anna de Kiev "russe" et Iaroslav le Sage - "notre". Évidemment, il est convaincu que les français soient profanes absolus, avec le dédain propre russe vers d'autres peuples.  
Cependant il y a un non-dit très dangereux politique dans cette phrase. Ayant prononcé cette phrase, M. Poutine tente de confirmer encore une fois la thèse sur l'existence "du monde russe". Pour lui la Russie de Kiev et la Russie sont les notions pratiquement identiques. Il ne veut pas reconnaître catégoriquement que la volonté à établir le lien historique entre la Russie (le nom qui est paru seulement au début de XVIII siècle grace à Pierre Le Grand) et la Russie de Kiev semble très étrange. La Russie moderne n'est pas exactement le successeure de la Russie de Kiev.  
C'est pourquoi il n'y a pas de sens de discuter de la nationalité de Iaroslav le Sage et d'Anna de Kiev, et deux autres filles qui sont devenues les reines de la Norvège et du Danemark. On peut seulement dire avec l'assurance qu'ils sont tous les habitants de Kiev. Les historiens français le connaient bien, car Anna de Kiev est la figure très populaire historique en France, étant non seulement l'épouse de Henri Ier, mais aussi la mère de Philipppe ?er, un des plus grands rois de la France.  
On pourrait le trouver comme un mauvais impromptu rhétorique ou la thèse mal préparée, s'il n'y avait pas réellement le désir fantastique du Kremlin voir "le monde russe" partout.  
De plus les Français et les Espagnols doivent être prudents, puisqu'outre les révélations sur "notre" Iaroslav le Sage on dit encore une phrase dangereuse : "Anna de Kiev a été la fondatrice des branches des Bourbons et des Valois". Et si cette histoire est non actuelle pour la France, en Espagne les Valois gouvernent jusqu'à nos jours. Selon la logique de M. Poutine, le sang russe coule dans leurs veines, donc, "le monde russe" règne en Espagne. 
À titre des résumés on peut seulement citer les mots connus du poète russe Mikhaïl Lermontov : "Ce pourrait être drôle si ce n'était si triste".


L'incident curieux de Poutine
Contenu Sponsorisé


L'incident curieux de Poutine
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure  
Page 1 sur 1  

  
  
 Répondre au sujet