Vie Politique et Philosophique Index du Forum
Vie Politique et Philosophique
Forum en vue de débattre de l'actualité politique…Échanger les idées et les opinions en toute sérénité, loin du tumulte ambiant.
Répondre au sujet
macron a menti à ses électeurs pour les retraites
GUERIN


Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2016
Messages: 546
Localisation: LE MANS
Masculin Capricorne (22déc-19jan)
Point(s): 167
Moyenne de points: 0,31
Répondre en citant
PublicitéSupprimer les publicités ?
Philippe Crevel : Selon une étude publiée par le Forum économique mondial et réalisé par le cabinet Mercer, les engagements non couverts en matière de retraite atteignait les 70 000 milliards de dollars en 2015. Ils pourraient dépasser les 400 000 milliards en 2050 selon les projections, soit une progression annuelle de 5 %. Pour les seuls États-Unis, les besoins de financement passeraient de 28 000 milliards, ce déficit à plus de 137 000 milliards en 2050. Les pays émergents sont concernés par cette dérive. La Chine et l’Inde devraient voir leur besoins de retraite non couverts progresser de 7 et à 10 % par an.

Ces montants ne sont pas une surprise. En effet, nous sommes engagés, depuis une vingtaine d’années, dans une mutation démographique planétaire. Le nombre de personnes retraités durant ce siècle passera de 700 millions à 2 milliards. Le vieillissement de la population qui est lié à l’allongement de l’espérance de la vie et également à une baisse du taux de fécondité concerne tous les pays riches, émergents ou en voie de développement. S’il a fallu plus de 100 ans pour que la part de la population française âgée de 65 ans et plus double pour passer de 7 à 14 %, il ne faudra que 25 ans à des pays tels que le Brésil et la Chine pour connaître la même croissance de leur population âgée. Nous sommes bien face à un phénomène mondial sans précédent.

http://www.atlantico.fr/decryptage/400-milliards-milliardsla-bombe-financie…


macron a menti à ses électeurs pour les retraites
GUERIN


Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2016
Messages: 546
Localisation: LE MANS
Masculin Capricorne (22déc-19jan)
Point(s): 167
Moyenne de points: 0,31
Répondre en citant
GUERIN a écrit:
Philippe Crevel : Selon une étude publiée par le Forum économique mondial et réalisé par le cabinet Mercer, les engagements non couverts en matière de retraite atteignait les 70 000 milliards de dollars en 2015. Ils pourraient dépasser les 400 000 milliards en 2050 selon les projections, soit une progression annuelle de 5 %. Pour les seuls États-Unis, les besoins de financement passeraient de 28 000 milliards, ce déficit à plus de 137 000 milliards en 2050. Les pays émergents sont concernés par cette dérive. La Chine et l’Inde devraient voir leur besoins de retraite non couverts progresser de 7 et à 10 % par an.

Ces montants ne sont pas une surprise. En effet, nous sommes engagés, depuis une vingtaine d’années, dans une mutation démographique planétaire. Le nombre de personnes retraités durant ce siècle passera de 700 millions à 2 milliards. Le vieillissement de la population qui est lié à l’allongement de l’espérance de la vie et également à une baisse du taux de fécondité concerne tous les pays riches, émergents ou en voie de développement. S’il a fallu plus de 100 ans pour que la part de la population française âgée de 65 ans et plus double pour passer de 7 à 14 %, il ne faudra que 25 ans à des pays tels que le Brésil et la Chine pour connaître la même croissance de leur population âgée. Nous sommes bien face à un phénomène mondial sans précédent.

http://www.atlantico.fr/decryptage/400-milliards-milliardsla-bombe-financie…



JE VOUS DONNE RENDEZ-vous dans 5 ans ou bien avant !
Quand il n’y a plus de grain à moudre ………..il ne reste que le moulin de la parole
9 milliards de "trou" dans les comptes publics : à qui profite le crime de l'insincérité budgétaire ? et la dette !!!!

Au plan technique, la Cour des comptes vient hélas de confirmer – sous forme d'un audit des comptes publics – un dérapage de près de 10 milliards du déficit budgétaire qui s'élève déjà à 72 milliards d'euros

http://www.atlantico.fr/decryptage/9-milliards-trou-dans-comptes-publics-qu…

SANS PROGRAMME POUR LA FRANCE ..mais bien adapté pour duper ceux qui ont voté pour lui,


« Le plan économique de Macron conduira la France au désastre »


Le désastre de la France c’est le succès de l’Europe !

On peut aimer ou pas Macron, adhérer à son projet ou pas, force est de constater que Macron n’a en aucun cas menti sur sa vision et son projet européen et mondialiste. Il n’y a rien de caché là-dedans. Tout a été dit ou presque !

Le peuple ne peut pas plaider la surprise.
MACRON LE

Pourtant, nos europathes béats, ceux qui pensent parce que TF1 et Pujadas leur ont dit que « l’Europe c’est paix » blablablabla, n’ont pas compris du tout que plus d’Europe cela, par nature, signifie moins d’États nationaux.

. Pour que la France émerge comme nation, il a fallu éradiquer – oui relisez bien ce mot, éradiquer –… les identités locales !

Vous avez le même phénomène à l’œuvre aujourd’hui sous vos yeux pour l’Europe.
Pour avoir plus d’Europe, il faut éradiquer les identités nationales cela veut dire d’ailleurs que l’Europe ne supporte pas la diversité, la vraie, elle ne peut pas accepter le contre-pouvoir que peut présenter un pays, son droit, sa justice, et aussi son peuple.

L’Europe est donc un projet profondément, complètement et totalement fasciste en ce sens où il implique l’annihilation des pays qui composent l’Europe pour que l’Europe puisse émerger comme une véritable entité.

La question que l’on doit se poser est la suivante : peut-il y avoir respect de la démocratie, des peuples, dans un tel ensemble ?

La réponse est évidemment non.

Macron porte haut et sans s’en cacher l’étendard de l’européisme. C’est pour lui l’alpha et l’oméga.

Son projet économique, social, ou autre est en réalité profondément secondaire.
C’est bien pour cela qu’il ne l’a pas quantifié !! son programme et il est resté sur le terme projet ..qui est un terme creux car non défini par MACRON lors des votes à la présidentielle de mai 2017.

Ce que nous devons bien voir, bien comprendre, c’est que l’objectif de Macron est de faire plus d’Europe.

Pour faire plus d’Europe, il faudra brader les intérêts de la France et des Français.

Tout cela sera masqué comme il se doit par les écrans de fumée nécessaires, relayé et appuyé par une presse bien-pensante, sans que jamais on ne demande aux Français ce qu’ils pensent, sans que jamais on ne leur pose la véritable, la vraie question : voulez-vous, oui ou non, la disparition de la France ?

C’est cela l’objectif, car il ne peut pas y avoir d’Europe avec de grands pays.

Je refuse de nous voir disparaître sans nous battre car je considère qu’il n’y a de protection pour les peuples qu’à travers les nations. Il n’y a dans ce constat ni racisme, car un pays peut accueillir, aimer et intégrer, ni nationalisme, car une nation peut être ouverte et pacifiste.

Il y a là la volonté de préserver une certaine idée non pas de la France uniquement, mais d’une civilisation, d’une culture millénaire, dont la richesse et la diversité sans pareil permettent à ce minuscule pays de 65 millions d’âmes à peine de maîtriser toutes les technologies de pointe actuelles.

En ce sens uniquement, Macron pourrait effectivement mener la France au désastre pas tant économique qu’à travers une forme de dissolution pure et simple de notre pays.

Or Monsieur de Larosière est tout sauf fondamentalement optimiste sur notre avenir économique. Ses constats sont les mêmes que ceux que l’on peut dresser
https://youtu.be/OFZW3_iNbVg

Jacques de Larosière est une éminence grise française. Il est notamment un ancien directeur général du FMI mais également un ancien gouverneur de la Banque de France à une époque ou l’euro n’était pas encore là et ou la banque de France avait vraiment du travail.

Il a donc de façon générale une réelle expérience et également une grande discrétion de celle des grands commis de l’État.


Disons qu’il amène de l’eau à notre moulin dans ce sens, où même des sommités, lorsqu’elles veulent bien dire la vérité, ont une analyse qui aboutit aux mêmes inquiétudes que celles que je soulève à longueur d’article dans les colonnes d’Insolentiae.

Il résume tout cela sous le concept fort intéressant de lames de fond. Des lames de fond qui vont nous déferler dessus, et tout bon marin sait quel danger elles peuvent représenter.



Un vieillissement sans précédent de la population mondiale

La première grosse lame de fond, c’est le vieillissement de la population.

Pour lui, les retraites ne sont pas financées, pas plus qu’elles ne sont finançables dans l’état actuel des choses, et le recul de l’âge de départ à la retraite est inéluctable.

De même, il faudra finir par lier la valeur du point d’indice aux sommes réellement disponibles dans les caisses de l’État.

Autant dire que de vous à moi, cela va couiner dans certaines chaumières.

Dans tous les cas, quand les caisses sont vides, on peut se tortiller dans tous les sens, mais elles sont vides !!



La deuxième grosse lame c’est évidemment la dette

Nous bénéficions de taux très faibles, ce qui permet de réduire à pas grand-chose les charges du service de la dette tout de même de 45 milliards, soit le 2e budget après l’Éducation nationale, ce qui n’est pas négligeable du tout.

Ce service de la dette plombe littéralement notre économie et la plombera d’autant plus que les taux monteront.

Pour sortir d’un endettement fort, soit on se sert la ceinture et c’est dur, soit on fait faillite et c’est dur. Soit on attend le retour de la croissance… et on peut toujours rêver…



Cette situation de taux bas n’est pas destinée à durer

La France dépense presque 58 % en dépenses publiques, ce qui est énorme (la moyenne européenne est à 48 %). Comment c’est financé ? Par l’impôt et la dette.

Mais presque tout est payé par le travail et repose sur le travail à travers des cotisations sociales très lourdes avec 7 points de PIB en surcharge pour les entreprises qui sont donc par nature non compétitives.

Il faut donc permettre aux entreprises de recruter et d’investir. Si vous voulez réduire le chômage, alors il va falloir baisser de façon drastique la fiscalité sur les entreprises.

Bien évidemment, la baisse des charges n’est pas l’alpha et l’oméga, vous savez ce que j’en pense. Pour aller plus loin, je pense même que les grandes entreprises délocalisent massivement, robotisent et informatisent, bref, elles ne créent plus vraiment d’emplois, elles en détruisent, ce qui n’est pas le cas des TPE et PME.

L’effort de baisse de charges doit être concentré de manière considérable sur les entreprises de moins de 500 salariés. Cela devrait être une priorité absolue économiquement parlant.

N’oubliez pas que notre pays compte plus de 3 millions de sociétés dont seulement 40 dans le CAC 40 !!



Des banques centrales pyromanes

Les banques centrales ont beaucoup facilité l’endettement de l’économie aussi bien des agents privés qu’économiques.

En achetant les titres qui ne trouvaient pas preneurs, les banques ont sauvé le système lors de la crise des subprimes mais elles ont prolongé cette aisance monétaire après la crise, et à son sens, les banquiers centraux ont voulu trop bien faire en monétisant le système d’une manière excessive, et cette facilité d’endettement avec des taux 0 pose problème et l’on ne peut presque plus en sortir. C’est un peu le problème de l’addiction et il faut normaliser cela petit à petit, en travaillant beaucoup du point de vue de la communication pour ne pas déclencher de panique.

L’objectif des banques centrales est d’assurer la stabilité monétaire et celle du système financier. S’il y a trop de crédit, alors il y a création de bulles financières boursières ou obligataires. C’est le cas actuellement.

Avec le retour à une croissance plus normale, il faut revenir à des concepts plus classiques en termes de politiques monétaires et surtout ne pas le faire brutalement.

Il pense que la recette américaine de normalisation actuelle ne peut en aucun cas fonctionner en Europe parce que le mode de financement de l’économie dans ces deux zones est profondément différent.



La financiarisation de l’économie mondiale et le regret… de l’étalon-or !!

J’en finirai avec ce point qui est fondamental.

Depuis le milieu des années 70, le système financier mondial s’est déréglé, en pensant que l’on peut se sortir de tous les problèmes avec de l’argent, avec encore plus d’argent… basé évidemment sur la dette.

Or à partir d’un certain pourcentage (environ 70 %), l’endettement devient porteur de menaces plus grandes que les avantages retirés de cet endettement.

Il souhaite un système monétaire international de plus grande discipline, il indique même que la chute du système de Bretton Woods a donné naissance à ce système fou.

Sous Bretton Woods, les taux d’endettement des pays étaient en moyenne de 17 à 20 %. Aujourd’hui, c’est plus de 100 % en termes réels ! Une augmentation colossale donc.

Cela est donc de la folie. Et les effets cumulés de ces facilités d’endettement sont considérables.

Il faut donc réparer le dégât avec une cohérence de la vue d’ensemble.



Fabrique-t-on la prochaine crise ?

Jacques de Larosière va conclure son intervention sur ces paroles que certains trouveront inquiétantes et qui pour nous, les impertinents, semblent frappées au coin du bon sens paysan qu’est le nôtre.

« Si on continue la politique d’endettement actuelle, ça ne pourra pas bien se passer et ça finira mal, et nous devons commencer à remettre les pendules à l’heure. Le fait d’augmenter tous les ans la dépense publique n’est plus tenable, il faut être sérieux et il faut attaquer ce problème. »
NB :173 milliards d’emprunt par France Trésor en 2017 !!

Je ne sais pas si je vous l’ai déjà dit, mais il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !


Charles SANNAT


Bravo messieurs ,de la marche arrière, mais pourquoi ne dites vous pas aux gens du peuple que le programme de Macron c'est les GOPE c'est à dire le programme imposé par l'union européenne et que vous n’avez plus aucune marge de manœuvre et encore moins se souveraineté (bien lire la position du gouvernement Allemand sur les finances en EUROPE).

Je vous donne rendez-vous dans 5 ans (ou avant ?)

L'abstention est particulièrement élevée parmi les électeurs qui avaient voté Jean-Luc Mélenchon au premier tour : 24% d'entre-eux ne se sont pas déplacés ce 7 mai. Les 18-24 ans (34%) et les chômeurs (35%) sont les catégories qui se sont le plus abstenues.

Par ailleurs, plus de 4 millions d'électeurs (soit 8,6% des électeurs inscrits et 11,5% des votants) ont glissé un bulletin blanc ou nul dans l'urne lors de ce second tour. Il s'agit d'un record absolu sous la Ve République.

En définitive, Emmanuel Macron a donc été élu par seulement 43,6% des électeurs inscrits, alors que le total de l'abstention et des votes blancs et nuls atteint 34%.
Un choix par défaut pour 43% de ses électeurs

Parmi les électeurs d'Emmanuel Macron au second tour, 43% disent avoir voté pour lui en premier lieu pour faire barrage à Marine Le Pen. Toujours selon le sondage Ipsos/Sopra Steria pour France Télévisions*, 33% de ses électeurs disent avoir voté pour lui pour le renouvellement qu'il représente, seulement 16% pour son programme et 8% pour sa personnalité.
AUTRES résultats d’études 11% des votants macron soutiennent son programme. Ce manque d'adhésion annonce peut-être les difficultés auxquelles Emmanuel Macron pourrait être confronté dès sa prise de fonctions. Ces chiffres montrent en tout cas que le nouveau président ne bénéficiera pas d'un état de grâce au début de son quinquennat.

Près de 11 millions de voix pour le FN, du jamais-vu

Derrière la victoire d'Emmanuel Macron et la défaite de Marine Le Pen se cache un chiffre qui relativise l'ampleur du score obtenu par le nouveau président. Avec plus de 10,6 millions de voix, Marine Le Pen signe un record pour le Front national. Elle double ainsi le score obtenu par Jean-Marie Le Pen au second tour de l'élection présidentielle de 2002 (5,5 millions). Et elle améliore d'au moins 3 millions de voix son score du premier tour.


http://elections.interieur.gouv.fr/legislatives-2017/FE.html

18 millions de votants ,exprimés,sur 47 millions d’inscrits ?
LA MAJORITé élue ,le 18 juin 2017 ,par les votants représentent 18,88% des inscrits ?








macron a menti à ses électeurs pour les retraites
Contenu Sponsorisé


macron a menti à ses électeurs pour les retraites
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure  
Page 1 sur 1  

  
  
 Répondre au sujet