Vie Politique et Philosophique Index du Forum
Vie Politique et Philosophique
Forum en vue de débattre de l'actualité politique…Échanger les idées et les opinions en toute sérénité, loin du tumulte ambiant.
Répondre au sujet
Quand macron et les syndicats jouent aux billes
GUERIN


Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2016
Messages: 550
Localisation: LE MANS
Masculin Capricorne (22déc-19jan)
Point(s): 167
Moyenne de points: 0,30
Répondre en citant
PublicitéSupprimer les publicités ?
Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Hahahahaha, cette sortie démagogique et mal préparée de Macron a provoqué une belle hilarité générale.

Eh oui, figurez-vous que Macron et le gouvernement ont décidé de baisser les APL les aides au logement, de 5 euros par mois.

C’était avant le mois d’août, et cela avait provoqué un tollé général de tous les bénéficiaires de ces APL. 5 euros en moins, vous n’y pensez donc pas !

Histoire de faire oublier SA décision, voilà que notre Président (forcément vénéré) indique que c’est la faute des propriétaires.

Oui, vous savez ces méchants propriétaires, très, très méchants (et ils le sont d’ailleurs parfois, de même que nombre de locataires que nous qualifieront pudiquement d’indélicats, notamment quand ils oublient pendant deux ans de payer leur loyer) qui, eux, ne veulent pas baisser les loyers de 5 euros !

Eh bien les coupables ce sont les propriétaires. Pas le gentil gouvernement. Ni évidemment sa Sainteté le Prééésident.

Il faudrait donc que les propriétaires payent pour la décision prise par le gouvernement.

Quel est le rendement de l’immobilier ?

La fiscalité immobilière est profondément coûteuse pour les « méchants » propriétaires.

Regardons les choses sans démagogie et posons les chiffres.

Si je loue un bien immobilier, en tant que propriétaire, il va falloir payer d’abord :
1/ les charges non-récupérables liées aux travaux (ravalements, etc.) qui ne relèvent pas de l’entretien courant ;
2/ la taxe foncière qui reste à la charge exclusive du propriétaire ;
3/ l’impôt sur les revenus fonciers qui, dans le meilleur des cas et si vos revenus fonciers sont inférieurs à 15 000 euros, seront taxés à hauteur de 60 % des revenus perçus ;
4/ l’IFI, futur nouvel ISF qui ne pèsera plus que sur l’immobilier qui est par définition « non » délocalisable ;
5/… éventuellement le coût du crédit nécessaire à l’acquisition du bien mis en location.

Avec tous ces coûts et ces frais, et sous réserve que votre gentil locataire paye bien son loyer tous les mois, en ayant la bienveillance de ne pas ruiner votre maison et/ou appartement, eh bien lorsque vous faites les calculs de rendement, aujourd’hui, les rendements locatifs sont en réalité négatifs.

Cela veut dire qu’il n’y a plus de rendement sur l’immobilier en particulier parce que les prix d’acquisition sont stratosphériques et continuent par endroit d’augmenter, alors que les loyers, eux, sont orientés à la baisse (légèrement).

Il y a donc une conclusion que l’on peut tirer. L’immobilier n’est de façon générale pas un bon placement sur les niveaux de prix actuels par rapport aux gains locatifs et aux problèmes qu’il faut souvent affronter dans le cadre d’une activité locative (squat, risque d’impayé, dégradations, etc).

Bon, cela dit, relativisons, si le Président voulait forcer les propriétaires à baisser les loyers de 5 euros, pour beaucoup ce ne serait pas non plus la mort, et si cela devait l’être, c’est que le gentil et aimable propriétaire qui est à 5 euros près aurait mieux fait de s’abstenir de se lancer dans la pierre et dans cet investissement.

Quelles leçons tirer de cette sortie burlesque de notre tout nouveau président (béni soit son nom) ?

Soyez très prudent dans l’investissement immobilier. Il n’y a plus de rendement. Il y a beaucoup de « coûts » à prendre et bien peu à rendre !

N’oubliez pas que l’immobilier n’est par nature ni mobile, ni délocalisable. Un bien immobilier c’est souvent un fil à la patte. Parfois une sécurité. Encore faut-il bien savoir apprécier les choses.

La fiscalité va privilégier le productif délocalisable (l’entreprise) à l’improductif non-délocalisable (l’immobilier ou votre contrat d’assurance que vous ne pouvez même pas transférer dans un autre établissement).

Gardez cette règle en tête !

La fiscalité va privilégier le productif délocalisable à l’improductif non-délocalisable.

http://insolentiae.us11.list-manage1.com/track/click?u=80243e1d87b8e820500b4a769&id=f06cda50bc&e=936cf0a849

Si vous voulez prendre vos précautions, redéfinir vos stratégies patrimoniales, cliquez en dessous, sous le lien en rouge, vous aurez de nombreuses réponses et de très nombreuses pistes de réflexion, pour ne pas être le dindon de la farce.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

« Insolentiae » signifie « impertinence » en latin
Pour m’écrire charles@insolentiae.com
Pour écrire à ma femme helene@insolentiae.com

Vous pouvez également vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATÉGIES » qui vous permettra d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont articulées autour de l’approche PEL – patrimoine, emploi, localisation. L’idée c’est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en place votre résilience personnelle et familiale.

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »


Baisse "idiote" des APL, "absence de justice sociale"… Berger (CFDT) fustige les premières mesures de Macron

http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/la-popularite-de-macron-s-affaisse-977977.html

A la suite de son rachat d'Alcatel-Lucent l'an dernier, Nokia avait déjà supprimé quelque 400 postes en France.

Selon l'intersyndicale, le PDG du groupe, Rajeev Suri, s'était engagé auprès d'Emmanuel Macron, alors ministre de l'Economie, à renforcer le secteur de la recherche et développement pour le porter à 2.500 ingénieurs et chercheurs à fin 2019. Ces engagements sont "loin d'être tenus" puisque "seulement 20% des 500 recrutements nécessaires ont été réalisés à ce jour".

La CGT a affirmé que Nokia venait de distribuer "4,4 milliards d'euros aux actionnaires en dividendes et rachat de ses propres actions" et avait "perçu beaucoup d'argent public en France, 67 millions en crédit-impôt-recherche (CIR) et CICE l'an passé".


La valeur macron en baisse à la bourse
GUERIN


Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2016
Messages: 550
Localisation: LE MANS
Masculin Capricorne (22déc-19jan)
Point(s): 167
Moyenne de points: 0,30
Répondre en citant
http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/la-popularite-de-macron-s-affaisse-977977.html


la valeur macron en bourse
GUERIN


Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2016
Messages: 550
Localisation: LE MANS
Masculin Capricorne (22déc-19jan)
Point(s): 167
Moyenne de points: 0,30
Répondre en citant
http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/la-popularite-de-macron-s-affaisse-977977.html


Quand macron et les syndicats jouent aux billes
Contenu Sponsorisé


Quand macron et les syndicats jouent aux billes
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure  
Page 1 sur 1  

  
  
 Répondre au sujet