Vie Politique et Philosophique Index du Forum
Vie Politique et Philosophique
Forum en vue de débattre de l'actualité politique…Échanger les idées et les opinions en toute sérénité, loin du tumulte ambiant.
Répondre au sujet
L’HIVER démocratique et économique
GUERIN


Inscrit le: 23 Juil 2016
Messages: 550
Répondre en citant
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revue du message précédent :

"Pour qu'on ne puisse pas abuser du pouvoir, il faut
que, par la disposition des choses, le pouvoir arrête le pouvoir."
L'Esprit des lois – 1748-Montesquieu-

il n'y a plus de respiration démocratique en FRANCE!

18 millions de votants ,exprimés,sur 47 millions d’inscrits ?(sans compter les non-inscrits)@
LA MAJORITé élue ,le 18 juin 2017 ,par les votants représentent 18,88% des inscrits ?
11% des votants pour MACRON l’ont fait pour son projet de programmes…… !

Ce ne sont pas les modifications annoncées des modifications de la constitution (par paquet ;c’est-à-dire sans possibilités de voter pour chaque modifications de la constitution de 1958) .
Ce n’est pas en contrôlant l’information que la confiance reviendra.


@France-info:


Combien y a-t-il de non-inscrits ou de mal-inscrits ?

D'après un récent rapport parlementaire sur les modalités d'inscription sur les listes électorales, la somme des non-inscrits et des mal-inscrits est de 9,5 millions de personnes..

Dans le détail, on compterait en France 3 millions de non-inscrits sur les listes et 6,5 millions de personnes mal-inscrites. Des chiffres valables pour 2012, "dernière année pour laquelle il est possible de confronter les études électorales conduites par l’INSEE et plusieurs chercheurs en science politique avec les résultats définitifs établis par le ministère de l’Intérieur", précise le rapport des parlementaires.

Qui sont ces 9,5 millions de Français ?

Chez les 3 millions non-inscrits, les chercheurs ont noté une sur-représentation de non-diplômés et de Français nés à l'étranger. "Au total, un tiers des Français par naturalisation serait absent des listes électorales", détaille le rapport.

Du côté des mal-inscrits, c'est-à-dire chez les 6,5 millions de personnes qui n'habitent plus près de leur bureau de vote, ce sont plutôt des diplômés et des actifs. Une population qui, normalement, vote plus que les autres.

Comptes de campagne :toujours plus pour les riches
GUERIN


Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2016
Messages: 550
Localisation: LE MANS
Masculin Capricorne (22déc-19jan)
Point(s): 167
Moyenne de points: 0,30
Répondre en citant
Orange avec AFP, publié le vendredi 08 juin 2018 à 11h09


Les révélations sur les dépenses de campagne d'Emmanuel Macron se multiplient. Après avoir mis en lumière les rabais très avantageux dont a bénéficié le candidat pour louer des salles de meeting, France Info dévoile que la commission de vérification des comptes n'a pas respecté son propre règlement en laissant passer certaines ristournes accordées à En Marche. Explications.


Plus d'un an après son accession à l'Élysée, Emmanuel Macron apparaît malmené. Le président de la République doit faire face à une succession de révélations autour de ses comptes de campagne. Jeudi 7 juin, France Info annonçait que le candidat d'En Marche avait profité de larges ristournes pour la location de salles parisiennes où il a tenu des meetings. Il aurait notamment profité de prix d'ami pour la location des théâtres Bobino et Antoine, tous deux la propriété de Jean-Marc Dumontet, homme incontournable dans le monde du spectacle et soutien sans faille d'Emmanuel Macron.




Dans son règlement, la commission de vérification des comptes indique que les ristournes accordées à un candidat pour l'organisation de meetings ou de réunions publiques ne doivent pas dépasser les 20 à 30%. Au-delà, ces rabais doivent être inspectés dans le détail car ils pourraient être considérés comme des "avantages directs ou indirects". Or, les prix cassés dont a bénéficié Emmanuel Macron dépassent largement les 20%. Par exemple, la remise accordée par la société GL Events pour la location de la Maison de la Mutualité atteignait ainsi 26%. Pour le Théâtre Antoine, la remise atteignait presque 75%, assure France Info.


Pourtant, la commission a réaffirmé jeudi qu'il n'existait aucune "irrégularité" dans les dépenses d'Emmanuel Macron. L'Élysée a réagi dans le même sens, jeudi soir, déclarant que " les comptes de campagne du candidat Emmanuel Macron avaient été validés par les autorités compétentes en la matière". "Il y a en France des commissions compétentes et un juge qui ont déjà jugé les comptes de campagne", a également déclaré le président de la République depuis le Canada, où il doit participer au G7.

Interrogé par France Info, le président de la commission, François Logerot, a déclaré qu'il considérait qu'il "n'y a(vait) pas de prix de marché" dans le secteur de la location de salles. Ce qui signifierait qu'il est impossible de placer la limite entre un simple geste commercial et une aide déguisée. Pourtant, un document interne à la commission consulté par France Info fixe la règle noir sur blanc : "La Commission admet, en principe, que des rabais ou remises puissent être accordés dans une limite maximale comprise entre 15 et 20%".



MACRON le président menteur
Contenu Sponsorisé


MACRON le président menteur
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure  
Page 2 sur 2  

  
  
 Répondre au sujet