Vie Politique et Philosophique Forum Index
Vie Politique et Philosophique
Forum en vue de débattre de l'actualité politique…Échanger les idées et les opinions en toute sérénité, loin du tumulte ambiant.
Reply to topic
Gilet jaune ou cerveau; il faut choisir
ZeM


Offline

Joined: 05 Jul 2010
Posts: 1,387
Localisation: Laval
Masculin Scorpion (23oct-21nov)
Point(s): 1,482
Moyenne de points: 1.07
Reply with quote
PublicitéSupprimer les publicités ?
Qui songerait aujourd'hui à défendre le tabagisme passif ? Le tabagisme passif se définit comme pourrir l'environnement immédiat, donc celui des autres (après tout les fumeurs adultes, c'est leur choix et leur santé, ce qu'on leur demande, c'est de ne pas empiéter sur la Liberté des autres; surtout que même plus qu'une liberté, respirer en sécurité maximum est un Droit.


Pourtant, ceux qui vont défendre (même sans bloquer) les gilets jaunes vont défendre les automobilistes qui revendiquent une liberté qui, exactement sur le principe du tabagisme passif n'en est pas une.
Comme le tabagisme passif, polluer est un choix, celui du piétinement du Droit d'autrui à vivre dans un environnement le plus sain possible au nom de son propre confort ou plaisir (ne pas m'emmerder avec le fait d'aller bosser, 5 ou 10 bornes à pinces c'est pas la mort pour quiconque est doté de pieds -ces trucs au bout des jambes dont la nature nous a doté -comment faisaient les anciens ?).


Alors oui, on peut vivre à l'époque présente, mais ce n'est pas ce que revendiquent les automobilistes qui vont entraver la Liberté de circuler d'autrui (en plus de polluer -donc bousiller la santé des autres). Ce que revendiquent les automobilistes n'est pas en faveur de l'environnement, juste de leur confort et de leur paresse. Ils veulent continuer à utiliser leur charrette à énergie fossile (qu'ils savent que ça pollue) pour ne pas avoir à dépenser -investir plus précisément- dans quelque chose de plus propre (même pour eux déjà).Puis le pétrole, c'est pas illimité, donc c'est normal ++ que ça augmente (pas pour rien que les entreprises en plasturgie regardent vers d'autres directions -donc non, les entreprises (sérieuses) ne sont pas les plus gros pollueurs et elles essaient de trouver.des alternatives.


Et ce n'est pas comme si on ne le savait pas; mais les énergies fossiles posent différents problèmes environnementaux. Alors on nous parle en terme de pollution automobile de réchauffement climatique. Oui, c'est un fait; le taux de gaz à effet de serre a augmenté dans l'atmosphère depuis l'avènement de l'industrie; ce qui s'ajoute (ça ne remplace pas) aux rétroactions naturelles.


Mais ce n'est pas tout; il y a les particules fines qui contribuent à un autre type de pollution (en plus de bousiller les voies pulmonaires, mais ne soyons pas nombrilistes comme des automobilistes); l'obscurcissement global.
Ça a commencé à être mesuré dans les années 50, cet effet (diminution de l'intensité lumineuse en plein soleil) pourrait avoir comme résultat que l'effet de serre a été sous-estimé.
Je laisse imaginer les implications et la portée du problème (juste à réfléchir quelques secondes puisque résumé et vulgarisé ici)


Sans compter que dans ce qui sort de l'échappement des charrettes, tous les différents gaz, suies et particules n'ont pas le même poids, donc certains se retrouvent plus ou mois près du sol. Ce qui a pour implication que quand on ballade son animal domestique (déjà à hauteur des échappements) on doit surement l'intoxiquer plus que lorsqu'on mesure 1,70 m.
Là aussi, penser que plus on se retrouve nez et gorge proche du sol, plus on se prend de pollution (qui déjà n'a pas eu le temps de se diluer dans l'atmosphère).
N'a-t-on pas déjà entendu que les maladies respiratoires sont en hausse en particulier chez les jeunes* ?
* : …et c'est pas seulement parce que c'est des fragiles  Laughing .


Revenons-en à ce sujet sérieux de la revendication à polluer et des conséquences.
En terme d'environnement à l’échelle planétaire; des recherches tendent aujourd'hui à démontrer qu'une nouvelle extinction de masse est amorcée (c'est une disparition massive des espèces pour une ou plusieurs raisons).
Des causes comme pour les dinosaures ou d'autres extinctions de masse n'ont pas eu lieu ces derniers millénaires; peut-on penser que l'activité humaine en est la cause ?
Dans les deux cas donnés ci-dessus, la conséquence (astéroïde, volcanisme, trapps) a été l'atmosphère qui a été modifiée; ce qui a causé les extinctions d'espèces. Difficile d'ignorer ça.


Je crois qu'aujourd'hui, la question n'est plus sur le fait d'arrêter l'effet de serre (déjà les rétroactions positives naturelles comme avec la vapeur d'eau fait que c'est impossible); mais de ne pas l'amplifier.
Ce qui veut dire qu'il est surement déjà trop tard; des catastrophes "naturelles" auront bien lieu et de plus en plus souvent.
Bien évidemment, ceux qui seront exposés à ces éléments (climat, santé, environnement, météo) ne seront pas ceux qui en seront responsables. ce sera d'ici deux ou trois décennies.
Donc les jeunes d'aujourd'hui seront vieux…
Un gilet jaune, c'est donc quelqu'un qui prétend qu'il peut fumer chez vous parce que c'est sa liberté; mais qui omet de penser que le vrai thème est celui de polluer -et que la liberté de polluer n'existe pas.
Terminons sur une note d'optimisme; si une extinction de masse a bien lieu (ce qui semble réellement se profiler); la vie sur cette planète ne disparaîtra surement pas, elle fera comme elle a toujours fait; trouver une autre voie avec l'évolution.
L'humain là dedans ? Bah c'est ça le coté positif; la vie trouvera une autre voie.  Mr. Green

Samedi 17 novembre : quand les charrettes bloqueront et pollueront en empêchant autrui de circuler (définition d'un blocage -La défense des Libertés par l'obscurantisme ça n'existe pas) -ceux qui portent un gilet jaune; respirez bien, inspirez profondément…




_________________
Encumbered forever by desire and ambition
There's a hunger still unsatisfied

High Hopes; Pink Floyd
Visit poster’s website
Gilet jaune ou cerveau; il faut choisir
ZeM


Offline

Joined: 05 Jul 2010
Posts: 1,387
Localisation: Laval
Masculin Scorpion (23oct-21nov)
Point(s): 1,482
Moyenne de points: 1.07
Reply with quote
Si encore les gilets jaunes réclamaient, en faisant des actions mais sans entraver les libertés et droits d'autrui, et attiraient l'attention sur le "trop d'état" en France (bien que la plupart des automobilistes réclament toujours plus d'état et s'étonnent de toujours plus de règlementations et taxes); ils pourraient être audibles voire soutenus.

En revanche, jusqu'à présent, ils ne démontrent que manque de logique à minima.
Entendre ces berlauds de jaune vétus bavasser aux médias qui leur tendent les micros, c'est entendre ce genre de justification :
"-Je paye tant de carburant par mois, je dois aller au travail et les taxes augmentent… et gna-gna-gna".
Ok gilet jaune… la couleur que devait être le Caliméro dans son oeuf.

Mais voyons-ça; même ceux qui n'ont pas de bagnole doivent travailler. Cet argument est donc invalide.
Qu'il y ait des taxes à payer parce qu'il y a utilisation d'une bagnole ? Bah c'est un choix…
Il y a d'autres options comme les pieds ou le vélo; voire le co-voiturage ou les transports en commun. Si certaines options n'effacent pas les taxes sur le carburant, au moins elles les diminuent très fortement.
C'est donc bien une question de choix.

D'autre part, est-il normal que les automobilistes payent des taxes sur le carburant -ce qui vise de fait les engins à moteur/pétrole ?
À moins de ne point du tout être doté de cerveau, en y réfléchissant à peine une demie-seconde on peut trouver la logique que les voiries sont à entretenir et que les travaux publics ne sont pas gratuits.
Alors c'est selon la voie à entretenir/réparer la municipalité, le département, la région ou l'état qui paye. C'est à dire le contribuable dans son ensemble.
Et je doute fort que ce soient les piétons avec leurs chaussures de misérables ou les vélos qui abiment le plus les voiries.

Alors qui doit payer logiquement ?
Évidemment, certains seront tentés de répondre par ce fameux refrain d'irresponsables "ouais mais les autres" :
"-Ouais mais les piétons aussi utilisent les routes".
Certes, mais les piétons et cyclistes payent des taxes et impôts comme tout le monde, et lorsqu'ils utilisent la voirie (transport en commun, livraison, taxi, etc.), ils payent leur partie de taxes sur les carburants, inclues dans le prix du billet ou de la livraison/course, etc..

Et ça c'est sans compter les coûts à-coté, comme par exemple pour les maladies respiratoires, c'est payant et c'est la collectivité qui paye. Or les piétons et cyclistes n'en sont pourtant pas responsables (mais victimes puisque pollués).
Et bien plus cher sans doute pour la collectivité, les accidents de la route qui invalident parfois une personne à vie.
Idem, ce n'est pas des chocs entre piétons qui causent ces blessures graves. Alors là aussi je devine qu'on m'objecterai qu'il y a des assurances qui, en plus, ne sont pas données ?

Mouais… Peut-être une assurance tout-risque, mais je ne suis même pas sûr que certains accidents graves soient couverts entièrement (et moins encore la prise en charge sur la durée). Ce serait donc au responsable de l'accident qu'on devrait se retourner… Par exemple -et je l'ai vécu sauf que la dinde m'a loupé parce que je l'ai vu arriver- un piéton qui se fait renverser même sur le trottoir parce que le conducteur estime qu'il peut commencer à utiliser son téléphone vu qu'il s'apprète à se garer.
En cas de blessures qui durent dans le temps; si l'assurance de l'automobiliste ne prend pas tout en charge et que le conducteur n'a pas les moyens de payer sa faute, c'est in-fine la collectivité qui prendra en charge*… Donc inclus les piétons et les cyclistes.
Je crois qu'il y a un système de regroupements d'assurances, mais l'état doit probablement financer le bouzin (puis de toutes façon, le système d'assurance est la mutualisation des risques, c'est à dire que les bons conducteurs payent pour les mauvais -malheureusement ces derniers sont ultra majoritaires).

Alors au nom de quoi les pollueurs ne devraient pas payer plus que les autres ? À quel principe s'attacher pour prétendre pouvoir faire porter le coût de leur choix sur la totalité de la population ?

Si on a la flemme de marcher (ou pédaler) : on paye. Ses propres privilèges, c'est pas aux autres de les payer.
Et quand on veut plus d'état (plus de sécurité sociale, plus de service public, plus de privilèges) on a forcément plus de taxes, plus d'impôts, plus de règlementations. Que les automobilistes ne se plaignent pas; ils ont ce qu'ils réclamaient (et c'est la ligne politique des gilets jaunes en fait (extrème gauche et droite -ceux qui s'intéressent à la politique voient le truc en train de se faire) : encore et toujours plus d'état.

Le 17 novembre, c'est pas la saint-Caliméro…



_________________
Encumbered forever by desire and ambition
There's a hunger still unsatisfied

High Hopes; Pink Floyd
Visit poster’s website
Gilet jaune ou cerveau; il faut choisir
Contenu Sponsorisé


Gilet jaune ou cerveau; il faut choisir
All times are GMT + 2 Hours  
Page 1 of 1  

  
  
 Reply to topic