Vie Politique et Philosophique Forum Index
Vie Politique et Philosophique
Forum en vue de débattre de l'actualité politique…Échanger les idées et les opinions en toute sérénité, loin du tumulte ambiant.
Reply to topic
Les "freaks" et les autres
ZeM


Offline

Joined: 05 Jul 2010
Posts: 1,387
Localisation: Laval
Masculin Scorpion (23oct-21nov)
Point(s): 1,482
Moyenne de points: 1.07
Reply with quote
PublicitéSupprimer les publicités ?
Trois catégories d'humains :
1 : Ceux qui apprennent pour réciter et reproduire la normalité.
2 : Ceux qui n'aiment pas apprendre et qui préfèrent se complaire dans la médiocrité.
3 : Ceux qui apprennent pour comprendre et qui forgeront leur esprit le plus libre possible.

Les première et deuxième sont les plus nombreux. Ce sont les gens normaux.
Ils ont les relations à l'image de leur bonheur, à horaire fixe, comme on leur a inculqué. Le bonheur, c'est obtenir un contrat à vie.
Qu'importe si le job plaît ou pas, c'est pour avoir la chance de se payer (sur des décennies) un petit pavillon en banlieue, petite boite semblable en tous points à celle du voisin. Puis se retrouver le dimanche en famille pour comparer toutes ces petites boites pleines de normalités.

Ces deux premières catégories d'humains ont un autre trait en commun. Leur vision du monde s'arrêtant à eux-mêmes, à leurs petites boites si confortables.
Ils ne parlent que d'eux-mêmes, ou s'ils parlent des "autres", c'est seulement dans le jugement.
Ils se croient ouverts aux autres, mais se voilent la face, ne voient pas leur regards perdus et vides dès qu'il s'agit de lever la tête. Ils ne sont jamais à l'écoute d'autrui;. "eux-mêmes" est le seul sujet qui les intéresse.
Les "ça va ?" ne sont pour ces deux catégories qu'une question de rhétorique qui n'attend aucune réponse parce qu'ils n'en ont rien à faire. Un réflexe pavlovien appris par une politesse qui n'est autre que "normale".

La troisième catégorie, c'est dans les yeux des deux premières qu'elle se distingue. Ce sont "les autres", ils ne sont pas normaux, ils n'ont pas de religion, pas de croyance, simplement des valeurs morales qui leur sont propres au lieu d'acquiescer à celles d'une normalité.
Ce sont ceux qui ont les yeux ouverts, toujours fixés sur l'horizon alors que la normalité exige de baisser le regard et se regarder le nombril.
Ces derniers, parce qu'ils regardent toujours au loin, ne sont pas centrés sur leur petite vie qu'ils savent autant insignifiantes que celles de tout le monde. Eux ont le regard rivé sur d'autres choses, plus ou moins loin selon l'horizon du moment, mais toujours au-delà d'eux-mêmes.
Du fait de leurs têtes levées; ils s'intéressent à moultes choses; ils voient plus loin, ils passent énormément de temps à écouter autrui, et quand ils demandent si "ça va ?"; ils attendent réellement une réponse… même si jamais on ne leur demande à eux s'ils vont bien.

Perçus comme bourrus car ne s'encombrant pas de normalité plus que de raison, le commun des gens biens (premières catégories) les considèrent souvent comme des demeurés ou des simplets. Au simple motif de leur caractère taiseux, on croit que puisqu'ils ne disent rien, ils ne voient rien et ne comprennent rien.

Même parfaitement insérés dans la société avec une profession, un statut, quelques autres normalités ou numéros administratifs; ils sont relégués au derniers plans; ce sont des moutons noirs, les vilains petits canards d'un conte dont aucune issue positive n'est possible.
Car ce sont eux aussi des damnés, à cette différence qu'ils refusent d'être possédés.

Parce que tout n'est jamais qu'une question de laisse et de collier, de savoir à quoi est attachée la chaîne qui nous retient; alors marche vagabond*… marche jusqu'à épuisement complet.




* : Vagabond n'étant pas synonyme de SDF.



_________________
Encumbered forever by desire and ambition
There's a hunger still unsatisfied

High Hopes; Pink Floyd
Visit poster’s website
Les "freaks" et les autres
Contenu Sponsorisé


Les "freaks" et les autres
All times are GMT + 2 Hours  
Page 1 of 1  

  
  
 Reply to topic